Connect with us

France

Fashion Week à Paris : des militants pour le climat font irruption dans le défilé Louis Vuitton

Published

on

Une trentaine de militants de Youth For Climate, d’Extinction Rebellion et des Amis de la Terre sont derrière cette action au Louvre. Deux d’entre eux ont apparement été interpellés.

Une action pour dénoncer l’impact de l’industrie de la mode sur le dérèglement climatique

Ce mardi 5 octobre avait lieu le dernier jour du défilé de la marque Louis Vuitton pour la Fashion Week de Paris. Ce genre de grand évènement est le lieu idéal pour revendiquer des idées, ou dénoncer des faits. C’est exactement ce qu’il vient de se passer puisque des militants d’Extinction Rebellion ont fait irruption dans le défilé de la maison Louis Vuitton au Louvre afin de dénoncer l’impact de l’industrie de la mode sur le dérèglement climatique.

Selon certains militants, questionnés dans documentaire Brut, cela demande une préparation colossale en amont puisqu’il est très difficile de s’introduire dans ce genre de défilé. Tout un plan est préparé à l’avance. Pendant que certains vont s’introduire dans le défilé, une diversion a pour cela été mise en place par les activistes, qui protestaient dehors avec différentes banderoles défendant leurs mêmes convictions. Les forces de l’ordre sont alors obligées d’intervenir.

Lire Aussi  Nadège Lacroix ne parle plus à Thomas Vergara, elle tacle le mari de Nabilla

 

 

En tous, ce sont 5 activistes qui sont parvenus à s’introduire dans le défilés avec leur banderoles qui dénoncent la surconsommation. Sur l’un d’entre eux, Lou, une militante a réussit à circuler et à faire passer son message « Overconsumption = extinction » (surconsommation = extinction) ». Elle s’est posée sur le podium dans une galerie du Louvre en plein défilé avant d’être évincée par un agent de sécurité. « J’ai pu traverser toute la salle et lorsque je suis arrivée au bout, à l’endroit où il y a les photographes, j’ai voulu faire demi-tour pour repartir dans l’autre sens et là je me suis fait rattrapée d’abord par une personne de la sécurité qui a essayé de me plaquer au sol et de me tire.« , raconte la jeune femme.

Lire Aussi  Stéphanie Durant : blessée après plusieurs critiques sur son ventre de grossesse, elle répond

 

« L’industrie textile doit se réformer et cela doit commencer par réformer les productions »

Ce sont les paroles de Lou, une des militantes dans le reportage Brut. Les activistes exigent en effet du gouvernement d’imposer « une réduction immédiate des niveaux de production dans le secteur, alors que 42 vêtements par habitant ont été commercialisés en France en 2019″. Dans ces militants, on retrouve un ancien mannequin, Askyy, qui travaillait dans le secteur de la mode et qui a été « dégouté de voir tout ce gâchis, toute cette surconsommation« . Il ajoute que leur mission est de se faire voir et entendre, afin qu’il puisse y avoir un réel impact : « Il y a la presse du monde entier qui est là, il y a des photographes, il y a pleins d’influenceurs qui vont faire des photos et des vidéos, donc notre message va passer« , explique-t-il. Sur les 5 militants qui sont parvenus à s’introduire dans le défilé, deux d’entre eux ont été placés en garde à vue.

Lire Aussi  LPDLA : un duo emblématique des Marseillais rejoint le tournage !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Á La Une