Connect with us

Divertissement

Momo Che, sublime au FIMA et dit merci à Alphadi

Published

on

Parmi les grands créateurs du continent qui ont animé le défilé de clôture de la 13e édition du Festival international de la mode africaine (FIMA) le 4 décembre dernier à Niamey au Niger, il y avait Momo Che. La styliste ivoirienne a présenté une belle collection riche en couleurs. Elle a surtout présenté des tenues qui évoquaient l’emblème national de la Côte d’Ivoire.

« Dans ma collection, j’ai sorti une tenue où j’ai représenté la Côte d’Ivoire et le Niger. J’ai essayé de relever le brassage, le partenariat et la fraternité entre ces deux pays », explique la styliste. Qui s’est s’est rendue sur sa page Facebook pour exprimer sa joie : « Le samedi 4 décembre 2021, j’ai été honorée par Alphadi qui m’a invitée à participer à la célébration de 13e édition du FIMA, l’un des plus grands événements de mode du continent ! ».

Entre la maison Momo Che Couture et le FIMA, c’est une longue histoire qui s’écrit à chaque rendez-vous de la plus grande biennale de la mode africaine. C’est en 2002 que Momo Che a été invitée à participer au défilé du Festival international de la mode africaine (FIMA). C’était son premier grand rendez-vous à l’extérieur de sa Côte d’Ivoire natale.

Lire Aussi  “Je serai ici avec une énergie pleine et positive, quoi qu’il arrive”; Thomas Tuchel fait une grande promesse

Et depuis, il y a comme une relation de père à fille entre le promoteur du FIMA et la créatrice. « Cet événement est celui de mon père, mon parrain Alphadi. Un grand styliste qui m’a tendu la perche il y a presque 20 ans. C’est avec beaucoup d’émotion que j’en parle parce que le FIMA est un évènement très spécial pour moi. C’est le FIMA qui a révélé la maison Momo Che Couture au monde entier. Ma première collection sur un podium, aux côtés des acteurs de la mode africaine et européenne et devant toute la presse internationale, a été présentée au FIMA. C’est par ce rendez-vous qu’a débuté ma carrière internationale », reconnait la styliste ivoirienne.

Elle conclut en disant : « Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer ma reconnaissance et ma gratitude à mon Dieu et aussi à mon papa, Alphadi, qui m’a adoptée et m’a tout donné ».

O. A. Kader

Lire Aussi  Malaise au PSG : Ce message fort sur la relation entre Lionel Messi et Sergio Ramos

Partager:

Advertisement

Á La Une