Connect with us

Divertissement

Sanctions contre le Mali: Macron se réjouit et félicite la CEDEAO

Published

on

Emmanuel Macron s’est évidemment félicité des sanctions prises par la CEDEAO contre le Mali. Dans une déclaration faite le mardi 11 janvier, le président français s’est dit satisfait des mesures « inédites » des chefs d’Etat de l’Afrique de l’ouest contre Assimi Goita.

Emmanuel Macron et l’Union Européenne se satisfont des mesures fortes prises contre le Mali. L’Agence France Presse note que La France et l’Union européenne soutiennent les « sanctions inédites » prises dimanche par les dirigeants ouest-africains contre la junte au pouvoir au Mali. Cela, à la suite d’une déclaration faite le mardi par le président Emmanuel Macron.

Macron a laissé planer la menace d’autres sanctions qui seront cette fois-ci l’œuvre de l’Union Européenne. « Nous soutenons » la « position très claire et ferme » prise par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), « qui marque la condamnation profonde des dérives de la junte militaire que la France avait à plusieurs reprises dénoncées », a déclaré le chef de l’Etat français.« , a déclaré Emmanuel Macron.

Lire Aussi  Cleopatra Kambugu, la première ougandaise transgenre reconnue (vidéo)

Lire aussi: Sanctions de la CEDEAO contre le Mali / Alpha Blondy dit ses vérités

La réaction de Macron n’est pas fortuite. Et le fait qu’elle adoube les mesures prises par la CEDEAO donnera du grain à moudre à ceux qui pensent que la CEDEAO a agi sous pression de la France. La star du reggae Alpha Blondy en avait fait cas dans sa déclaration de soutien au peuple malien. Selon Alpha Blondy, la CEDEAO impose des sanctions au Mali pour faire plaisir à Paris. La France est en conflit ouvert avec le Mali depuis la chute de IBK. De plus, Paris n’accepte pas le fait que le Mali traite avec la Russie. Le Mali est entré en résistance depuis les manœuvres de la France.

Advertisement

Á La Une