Connect with us

Divertissement

France : Le vélo-cargo, cette solution écologique, va-t-elle mettre fin aux camions en ville ?

Published

on

En nous fondant sur les données d’un des plus gros acteurs français du transport de marchandises, nous démontrons dans une récente étude que les deux tiers de son activité à destination et en provenance de la ville de Paris pourraient être réalisés par vélo cargo.

Ce résultat qui s’appuie sur une analyse économique prenant comme critère le poids des colis à transporter offre une perspective intéressante pour le secteur du transport de marchandises, régulièrement pointé du doigt comme un émetteur majeur de gaz à effet de serre.

S’ajoutent à cela les nombreuses externalités négatives, particulièrement importantes en ville (congestion, nuisance sonore, etc.).

Rappelons aussi que le transport routier reste aujourd’hui le principal mode de livraison en ville ; en France, 88 % du transport de marchandises est effectué par des camions.

Lire Aussi  Molare à Lionel Messi : ” Vive les… Tu es invité l’année prochaine”, la star apporte son soutien à la Pulga et l’invite au…

S’il existe plusieurs solutions de report modal pour la longue distance (ferroviaire, fluviale), la cyclologistique représente actuellement la seule solution durable pour décarboner le dernier kilomètre le plus émetteur.

Finalement, la cyclologistique ne rime pas forcément avec la fin des camions en ville. Il est, en effet, nécessaire d’alimenter quotidiennement les micro-hubs qui doivent eux-mêmes être connectés aux plates-formes de tri localisées en périphérie.

Par ailleurs, il est actuellement impossible d’opérer des colis trop lourds (maximum 250 kg) ou trop volumineux par vélo cargo. Cela implique de les transporter par des camions. Les opérateurs se dirigent ainsi vers une flotte mixte.

En conclusion, si la cyclologistique représente une voie à creuser pour verdir la logistique, elle pose également certains défis qui appellent à la vigilance. Entre autres, le développement de dark stores au cœur des villes qui risquent, à terme, de nuire au tissu commercial.

Lire Aussi  PSG : Pochettino répond au clash de Zlatan

N’oublions pas enfin que le consommateur final est le créateur de la demande du e-commerce et des flux associés. 

Modifier les comportements de consommation en faveur d’une demande moins instantanée demeure l’action la plus pertinente pour réduire l’impact de la logistique sur l’environnement.

Avec La Tribune

Advertisement

Á La Une