Connect with us

Divertissement

Gnamien Konan invite le Mali à créer sa propre monnaie

Published

on

L’opposant ivoirien Gnamien Konan s’est prononcé sur la situation que vit actuellement le Mali. Le fondateur du parti politique La Nouvelle Côte d’Ivoire (NCI) a clairement appelé le peuple malien à créer sa propre monnaie économique.

Gnamien Konan : « Un pays qui n’a pas sa propre monnaie n’est pas un pays indépendant »

Devant la volonté des autorités de la transition au Mali de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2025, la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) a pris des sanctions contre Assimi Goïta et la junte militaire. Ainsi, l’organisation sous-régionale a décidé de la fermeture des frontières terrestres la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali ; la suspension des transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et le Mali ; le gel des avoirs de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO ; le gel des avoirs de l’État malien et des entreprises publiques et parapubliques dans les banques commerciales des pays de la CEDEAO.

Lire Aussi  Jessica Thivenin : ‘C’est horrible…’, elle s’exprime sur son rapport à la nourriture

Cette batterie de sanctions a fait réagir plusieurs personnalités politiques sur le continent africain. Gnamien Konan, opposant ivoirien, a tenu à adresser un message au peuple malien. En effet, le président du parti politique la Nouvelle Côte d’Ivoire (NCI) a demandé aux Maliens de prendre leur indépendance monétaire.

« Chers frères et chères sœurs du Mali, l’heure a sonné pour le Mali après 64 ans d’indépendance théorique de créer sa propre monnaie », a déclaré l’ex-ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sur son compte Twitter.

Pour Gnamien Konan, ces mesures de la CEDEAO représentent « un vrai coup de pouce du destin » pour les populations maliennes. « Les populations africaines et celles de Botro croient en vous. Un pays qui n’a pas sa propre monnaie n’est pas un pays indépendant », a poursuivi le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2015.

Lire Aussi  Jessica Thivenin accro aux injections : la jeune maman s'offre une nouvelle bouche XXL... et choque encore la toile
Advertisement

Á La Une