Connect with us

Divertissement

Aliou Cissé : “Une véritable farce”, le sélectionneur du Sénégal se paie la CAF pour son protocole sanitaire

Published

on

L’équipe du Sénégal est l’une des teams les plus touchées par le coronavirus.

Pour la Coupe d’Afrique des Nations qui bat son plein au Cameroun, Aliou Cissé a dû faire sans trois de ses joueurs, Saliou Ciss, Nampalys Mendy, Pape Matar Sarr, testés positifs.

Le sélectionneur qui annonçait il y a peu son espoir de revoir ses derniers, désormais négatifs, doit encore voir deux autres quitter la partie car testés positifs au Covid-19.

Une situation difficile qui a fait sortir de son silence Aliou Cissé. Le sélectionneur des vice-champions d’Afrique taclé le protocole sanitaire de la CAF qui selon lui ressemble à une « farce ».

“J’ai beaucoup à dire sur le protocole de la CAF. On ne peut pas tout dire. Il y a aujourd’hui des joueurs qui en venant ici étaient négatifs et une fois arrivé, la CAF nous a dit qu’on ne peut pas les intégrer au groupe, ce qui est incompréhensible. Il y a aussi des joueurs qu’on doit tester et à qui on a refusé les tests, c’est étonnant. Pour ce qui est du protocole sanitaire, je l’avais déjà dénoncé en conférence de presse. Nous avons voulu que cette CAN se tienne. On avait pu avoir les mêmes problèmes lors du CHAN. Ce que je retiens du protocole, c’est qu’il ressemble vraiment à une farce”, peut-on l’entendre dire dans une vidéo relayée sur Facebook par Galsenfoot.

Et de poursuivre dans un extrait relayé par Footsenegal sur Youtube dans lequel il dévoile le stress des membres de l’équipe après chaque test PCR.

Lire Aussi  Clasico : Mauvaise nouvelle pour le Barça à quelques jours du choc contre son rival madrilène

“C’est compliqué pour les garçons. Vous savez, hier, on a fait les tests à 10h. Je peux vous garantir qu’entre 10 heures et 14 heures, avant qu’on aille à l’entraînement, il y a eu une sorte de psychose. Vous êtes là à attendre de savoir qui sera le prochain, qui sera encore malade… C’est une situation difficile pour le football. En allant à la CAN on le savait, mais on essaye de s’adapter”, a-t-il indiqué précisant qu’ils avaient du mal à se voir en interne en raison de la pandémie. Malgré tout, ils restent forts et motivés.

“On ne se plaint pas, on est motivés. On n’est pas en mode victime, on est motivés, on a envie d’aller au bout cette compétition”, a-t-il déclaré.

Advertisement

Á La Une