Connect with us

Divertissement

Benjamin Castaldi en « souffrance » : ces exercices de torture auxquels se soumet le chroniqueur de « TPMP » pour avoir un corps solide !

Published

on

Ce n’est plus un secret pour personne, Benjamin Castaldi tient à garder la ligne. Prêt à tout pour conserver un corps de rêve, le papa de Simon, Julien, Enzo et Gabriel s’inflige une routine sportive impressionnante. Sur les réseaux sociaux, le chroniqueur de TPMP affiche d’ailleurs fièrement ses progrès. Ce matin, il partageait des instants intenses de sa séance avec le coach Ilyas. Bien décidé à renforcer la musculature de son client, l’entraîneur lui fait vivre un « enfer ». En « souffrance », l’époux d’Aurore Aleman a partagé une story de son dernier exercice. Le challenge de la chaise a mis l’animateur du 6 à 7 à rude épreuve. 

Récemment, le chroniqueur de TPMP avait été moqué par Cyril Hanouna sur le plateau de la célèbre émission. Égérie de la marque « Comme j’aime », le trublion de C8 n’avait pas hésité à afficher l’acolyte de Valérie Bénaïm. « Benjamin Castaldi fait la pub pour Comme j’aime, mais bientôt, vu le poids qu’il a pris, il va faire la pub pour Comme j’aime le couscous », avait-il lancé en février dernier. Une blague de mauvais goût qui n’avait pas beaucoup plu à Benjamin Castaldi. D’autant que le présentateur ne s’était pas arrêté là. Il avait aussi ajouté : « Mais frérot, on va pas se mentir, t’es en train de les arnaquer. Normalement pour vous ils doivent changer la marque, c’est Comme j’aime manger ou Comme j’aime les boulettes. » 

Lire Aussi  Maeva Ghennam et Greg Yega : Est-ce vraiment terminé entre les deux ex ? Des indices sèment le doute

Plus en forme que jamais, Benjamin Castaldi a retrouvé un physique avantageux. Sur son compte Instagram, il dévoilait même ses biceps sous un débardeur à capuche sur lequel nous pouvions lire « Street Fight Muay Thai ». Loin de se laisser décourager face à la difficulté, le fils de Jean-Pierre Castaldi a choisi de redoubler d’effort. Pour se donner de la force, il était alors entraîné par la célèbre chanson du groupe de rock AC/DC, « Highway to Hell ».

A voir aussi : Fin du pass vaccinal : ce que Olivier Véran vient d’annoncer !

Advertisement

Á La Une