Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire : Mort du «père de l’école ivoirienne»

Published

on

L’ex-ministre ivoirien de l’Education nationale Lambert Amon-Tanoh est décédé ce jeudi.

Ancien ministre emblématique de l’Éducation sous Félix Houphouët-Boigny dans les années 1960, il avait aussi à son actif une longue carrière de syndicaliste. Il a succombé au Covid à 96 ans.

Lambert Amon Tanoh commence sa carrière à la fin des années 1940 à Bingerville comme instituteur et syndicaliste. Militant du PDCI, il est l’un des artisans de l’Union nationale des travailleurs de Côte d’Ivoire. A 31 ans, il est choisi par Félix Houphouët-Boigny pour être député.

Celui qui était souvent surnommé le « père de l’école ivoirienne » ne ménageait pourtant pas ses critiques contre l’actuel système éducatif ivoirien, déplorant notamment une formation des enseignants négligée.

Avec RFI

Lire Aussi  Britney Spears : la star s’attaque à sa famille avec un message rempli d’amertume
Advertisement

Á La Une