Connect with us

Divertissement

Guinée/ La fille aînée du premier président meurt au Maroc: ce qui a tué Ami Touré

Published

on

La fille de l’ex-président guinéen, Ahmed Sékou Touré, n’est plus. Elle a rendu l’âme au Maroc, selon des informations livrées par un média basé à Conakry. Cette dame qui a marqué son pays au plan politique tire ainsi sa révérence hors de ses frontières.

Selon le média Guinéenews.org qui tient l’information de première main, la fille de feu Ahmed Sékou Touré est décédée au Maroc des suites d’une longue maladie. La fille du premier dirigeant de la Guinée indépendante se battait depuis quelques années contre un mal pernicieux qui la rongeait. Aminata Touré souffrait d’un cancer du pancréas qui a fini par l’emporter.

Aminata Touré qui est décédée le 12 janvier 2021 à Rabat était connue du landernau politique guinéen. En effet, elle a marqué la vie politique à sa façon. Dans les années 80, elle s’exile au Maroc quand son père décède à Cleveland aux Etats-Unis. Elle se met à l’entreprenariat et prend des parts de marché en Guinée équatoriale. D’après Guinéenews.org, elle est devenue très prospère dans le domaine des BTP.

Lire Aussi  1,9 milliard de FCFA réclamé à Didier Drogba : la star ivoirienne citée dans un scandale financier

De retour en Guinée, Aminata Touré se lance en politique. Avec autant de succès que dans les affaires. Parce qu’elle parvient à se frayer un chemin dans une municipalité où son parti n’est pas forcément majoritaire. Aminata Touré a même réussi le pari d’être élue mairesse aux élections municipales de 2018 sous la bannière du mouvement  Kaloum Yigui face à des formations politiques comme le Rpg arc-arc-en-ciel, l’UFDG et l’UFR dont c’était l’un des fiefs, insiste le média.

Advertisement

Á La Une