Connect with us

Divertissement

Insolite : Une dot remboursée après 3 jours ; les faits

Published

on

La famille du prétendant s’est vu remettre mardi dernier les paquets déposés samedi chez l’oncle de la fiancée.

Jocelyne T., doctorante de 26 ans, et François M., 35 ans, cadre dans une banque, se voyaient déjà devant M. le maire.

Mardi dernier, leur projet a pris un rude coup d’arrêt. Les choses semblaient pourtant bien parties. Après avoir accepté d’épouser François, Jocelyne l’avait présenté à son oncle paternel, habitant du quartier « Espoir », dans la zone industrielle de Bassa (arrondissement de Douala III).

D’après des informations, c’est cet oncle qui a élevé Jocelyne, dont le père, Jacob T., retraité, vit à Sollè dans le Nkam.

Cela dit, l’oncle appelle son frère (aîné) et l’informe de la situation. Ce dernier donne son accord pour la conduite des opérations, et promet de prendre la route pour Douala le moment venu. Après les formalités, la famille de François verse la dot samedi dernier : boissons, chèvres, porcs, etc., le tout étant évalué à près de 3,5 millions de francs.

Lire Aussi  Jada Pinkett Smith révèle enfin le lourd secret cachée derrière sa tête rasée-Vidéo

Ce mardi 11 janvier. Jacob T. débarque. Il se renseigne sur le prétendant : nom, origine, profession, filiation… Et sur ce dernier point survient un imprévu.

Ayant appris qui est le père du fiancé. Jacob T. dit qu’il n’y aura plus de mariage et que la dot va être enregistrée. Ce qui est fait le même mardi à quelques bières près.

A sa fille, Jacob raconte qu’il y a 19 ans, le père de François l’avait trainé au tribunal pour un litige foncier. Une procédure qui avait débouché sur sa condamnation à deux ans de prison.

Hors de question donc que sa fille aille en mariage dans la famille du sieur Jérémie N. Jocelyne, ébranlée par la tournure que prennent les événements.

Avec Cameroon-actualité

Advertisement

Á La Une