Connect with us

Divertissement

« Je suis soulagée qu’ils nous aient quittés… », les terribles confidences de la soeur d’Igor et Grichka Bogdanoff quelques heures après leur décès !

Published

on

Les frères Bogdanoff ne souhaitaient pas se faire vacciner. Ils sont tous les deux morts des suites d’une infection à la Covid-19. François, le demi-frère d’Igor et Grichka a témoigné pour le média Gala. Maintenant c’est au tour de Véronique, la sœur des deux célèbres scientifiques de faire des révélations…

Sophrologue, Véronique Bogdanoff est d’ordinaire plutôt discrète sur sa vie privée comparé ses frères Igor et Grichka qui adoraient les plateaux de télévision. Toutefois, pour le média Gala, cette femme âgée de 54 ans décide de sortir de l’ombre et de témoigner à cœur ouvert. Elle est très affectée par la disparition de ses frères avec qui elle a partagé « leurs derniers instants à l’hôpital Georges Pompidou. » Très émue, elle raconte : « On ne peut pas nier qu’il y a ce mystère de la communication entre les jumeaux. Même si ça paraît terrible à dire, je suis soulagée qu’ils nous aient quittés ensemble. Je ne peux pas imaginer les beaux yeux marron d’Igor suivant le cercueil de son frère. L’un n’allait pas sans l’autre. »

Lire Aussi  Des forces armées béninoises attaquées par un groupe armé

« Mes frères sont morts à six jours d’intervalle quasiment à la même heure. Grichka à 13 h 38 et Igor à 13 h 20. Presque quarante ans jour pour jour après notre grand-mère, qui nous a quittés en janvier 1982 et qui les avait élevés en partie. J’étais présente à l’hôpital. Je les ai accompagnés tous deux jusqu’à leur dernier souffle » confie-t-elle au média Gala. Une déclaration des plus particulières au sujet de la mort de ses deux stars du petit écran. Ces derniers ont été enterrés dans le Gers le 12 janvier.

Véronique Bogdanoff estime qu’Igor et Grichka ont attrapé la Covid-19 « bêtement. » Elle regrette que ses deux frères aient refusé de se faire vacciner parce que pour elle : « ils n’avaient pas de comorbidités, ils ne fumaient pas, ils ne buvaient pas, ne mangeaient pas de viande rouge. » Pour elle, « ils ont fait confiance à leur corps » et avance « je prends ça pour un choix. Cette maladie leur a permis de mourir ensemble. »

Lire Aussi  ‘Ils nous ont fait un carnage’ : quand Magali Berdah s’emporte contre un hôtel de Disneyland Paris

AF

Advertisement

Á La Une