Connect with us

Divertissement

CAN 2021 : la vaccination, ressentie comme un « chantage » pour les supporters

Published

on

Depuis le début de la 33è Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, tant attendue par les supporters après la dernière organisation en 1972, le public reste un des grands absents de la fête. La passion de foot reste compromise par la Covid-19. La volonté de conditionner l’accès aux stades par la vaccination, a été ressentie comme un « piège » sinon un « chantage » par de nombreux supporters.

« On a fustigé les clubs européens parce qu’ils ne voulaient pas libérer les joueurs africains, mais à quoi cela sert de libérer des joueurs s’ils viennent jouer dans des stades vides ? s’interroge l’ex-Lion indomptable Joseph-Antoine Bell. 

Sadio Mané dans un stade avec 100 personnes, ce n’est pas imaginable. (Riyad) Mahrez à Douala, avec 25 personnes, ce n’est pas possible ».

« Je ne vais pas au stade à cause du vaccin, lance d’emblée, Melingui, inconditionnel du foot, au micro de RFI.

Lire Aussi  Le ceebu jën appartient maintenant à l’humanité

Dans les pays d’où proviennent ces vaccins, les gens sont obligés de prendre trois doses, et même ceux qui sont vaccinés meurent. Alors non, je ne le ferai pas », poursuit ce dernier.

Et le test ? Le quadragénaire avoue qu’il fera l’effort « pour aller voir le choc Algérie-Côte d’Ivoire ».

Aujourd’hui, renseigne RFI, les chiffres au Cameroun font état de 3,4 % de vaccinés sur une population de 25,5 millions d’habitants et 4,1 % ayant reçu au moins une dose.

Paradoxalement la CAN a…boosté la vaccination à Douala, confie le docteur Nina Belinga de la Délégation régionale de la santé publique.

« Les gens ont peur de la vaccination, mais on a eu une petite affluence à la veille de la CAN. Les gens étaient principalement motivés pour se faire vacciner afin de pouvoir aller au stade», explique le médecin trouvé au Centre de vaccination internationale de Douala.

Lire Aussi  Mondial 2022 : Didier Deschamps 3e, Rigobert Song 30e… Voici ce que gagnent annuellement les 32 entraîneurs nationaux
Advertisement

Á La Une