Connect with us

Divertissement

Defao, Papa Wemba : Grand-Père Bozi Boziana interpelé par leurs décès

Published

on

Ces dernières années, de grands noms de la rumba congolaise sont tombés de manière assez brutale. Madilu System, Papa Wemba, Général Defao sont morts dans des conditions qui interrogent. Même si certains ont tenté de trouver ailleurs les causes de ces décès, le Grand-Père Benz Bozi Boziana a osé élever la voix pour tirer la sonnette d’alarme.

Pour cet autre doyen de la musique congolaise, qui était récemment à Douala en compagnie de Defao quelques heures avant sa mort, les artistes ne prennent pas vraiment grand soin de leur propre santé. C’est ce qui ressort de ses propos tenus il y a quelques jours au cours d’un entretien sur ‘‘Marechal Tito Tv’’ diffusée sur Youtube. En le disant, il faisait allusion aux derniers voyages du Général à Ouaga et à Douala avant son décès.

Lire Aussi  Real Madrid : Karim Benzema à un but d’un record légendaire de Thierry Henry

« Nous les artistes congolais, nous aimons l’argent au détriment de notre propre santé », a-t-il déclaré. Sur sa lancée, il a raconté sa propre expérience vécue lors d’un concert en Zambie : « En pleine prestation, j’ai senti que je n’allais pas bien. J’ai été obligé de m’arrêter et de laisser la place à mes chanteuses Scola et Bethy qui ont pu continuer étant donné qu’elles maitrisaient déjà mon répertoire. Et après ça, j’ai été hospitalisé ».

Boziana a reconnu que s’il a ainsi frôlé la mort, c’était juste à cause de l’argent. « Tout ça, c’est parce que j’avais besoin d’argent, alors que ma santé compte plus que ça. Les organisateurs aussi voulaient à tout prix me voir honorer le contrat quand bien même j’étais sur un lit d’hôpital. Et souvent, ce sont les producteurs qui ne nous aident pas, ils veulent te voir rapidement être rétabli pour qu’enfin tu reviennes sur scène », a-t-il déclaré.

Lire Aussi  Emma Lohoues : ce précieux conseil de la star à l’approche de la fin de l’année aux internautes

Le 27 décembre dernier, Defao aurait pu mourir sur scène si un malaise ne l’avait pas surpris quelques heures avant son spectacle. A Kinshasa, on révèle que Madilu System (décédé le 11 août 2007) n’aurait pas respecté les prescriptions de son médecin. Et Papa Wemba n’était déjà pas en grande forme en arrivant à Abidjan en avril 2016, avant sa chute sur scène du FEMUA.
Des cas à méditer !

C. Simba

Advertisement

Á La Une