Connect with us

Divertissement

Top 8 des sites les plus merveilleux et les moins connus d’Afrique

Published

on

Il est toujours permis de rêver à ces sites merveilleux, bien connus par leurs riverains et les ressortissants des pays concernés, mais pas forcément par le monde entier.

Bisate, Rwanda

En bordure du Parc national des volcans, à deux heures de route de Kigali, dans le nord du Rwanda, le site de Bisate abrite un lodge extraordinaire de cases rondes, ouvert en 2017. Six villas de forêt aux toits de paille sphériques, inspirées par l’architecture des anciens palais royaux du Rwanda, offrent une retraite de luxe, avec baies vitrées sur une vue de montagnes.

Bisate, Rwanda

Great Zimbabwe, Zimbabwe

Ce site archéologique médiéval, construit entre les XIe et XVe siècles par les ancêtres du peuple shona, a donné son nom au pays. Plus ancien que Tombouctou et Djenné, au Mali, il est le mieux conservé d’Afrique subsaharienne. Spectaculaire, avec ses hauts édifices de pierres assemblés sans mortier, il s’étend sur 730 hectares, et comprend une tour ronde de 22 mètres de haut. Il raconte la grande histoire de l’empire du Zimbabwe, fondé autour de mines d’or, et qui commerçait avec le monde entier.

Great Zimbabwe, Zimbabwe

L’île de Mozambique, Mozambique

Cette perle insulaire de l’Océan Indien, elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est difficile d’accès malgré le pont routier de 3 km qui la relie à la côte. C’est une ancienne ville fortifiée non moins marquée par des influences multiples : swahilie, indienne, arabe, perse, chinoise et portugaise. Ancien comptoir portugais de la route des Indes, l’île a donné son nom au pays, tiré du patronyme du sultan Moussa Mbiki. Elle offre un mix architectural et une gastronomie unique, en raison de ses influences diverses, outre les plages de sable blanc sur les eaux turquoise de l’océan Indien.

Lire Aussi  RDC / Santé : “le Président Félix Tshisekedi transporté d’urgence en Belgique pour une opération…”
L’île de Mozambique, Mozambique

Betty’s Bay, Afrique du Sud

Plage et montagne, les pieds dans l’eau avec les pingouins, cette baie est un lieu de villégiature prisé par les Capetoniens. Ils s’y retrouvent entre amis pour les fêtes de fin d’année, au cœur de l’été austral, dans des villas louées au bord des vagues chaudes de l’océan Indien, loin des cohortes de touristes dans leur ville. Le site offre une immersion dans la nature, avec de nombreux chemins de randonnée dans le fynbos, la flore particulière de cette région au climat méditerranéen, mais aussi dans la culture, si l’on s’y attarde pour rencontrer les Sud-Africains du cru.

Betty’s Bay, Afrique du Sud

São Tomé-et-Principe

L’intégralité de ce pays, le plus petit d’Afrique avec les Seychelles, est à visiter. L’archipel montagneux, ancienne colonie portugaise, offre des criques désertes et des sentiers de randonnée encore non fréquentés, outre une culture métissée qui se caractérise par un état d’esprit « leve-leve », ou « léger-léger ». Surnommées « Stressless Islands », les deux îles principales sont décrites comme étant plus proche de l’Amérique latine que de l’Afrique sur le plan culturel. La danse traditionnelle de la puita serait l’ancêtre de la samba, tandis que le carnaval du Mardi-Gras se double d’autres festivités, comme le théâtre de plein air Tchiloli et le ballet Dança Congo, où les acteurs jouent les rôles du diable et du féticheur dans une transe festive.

Lire Aussi  Ronaldinho : « Pour moi, ce joueur a changé le foot. C’était le numéro 1 »
São Tomé-et-Principe

Pays bassari, Sénégal

Loin des stations balnéaires de la Petite Côte, le pays Bassari, joignable à partir de la ville de Kédougou, au sud-est du Sénégal, permet une incursion dans le parc naturel du Niokolo-Koba, mais aussi, et surtout dans une Afrique authentique. Sa population, organisée en classes d’âge, dans laquelle le passage est marqué par des rites d’initiation, est réputée pour avoir préservé sa culture animiste. Les archers bassaris, chasseurs et cultivateurs, se sont retranchés dans un habitat troglodyte sur les plateaux du Sénégal Oriental, pour fuir les razzias esclavagistes et l’islamisation. Ils vivent aujourd’hui entre le Sénégal et la Guinée, sur les contreforts du majestueux massif du Fouta-Djalon.

Pays Bassari, Sénégal

Dakhla, Maroc

Dunes et lagon, « les Antilles du Maroc » se trouvent en plein essor depuis 2003, des journaux de sports nautiques lui ayant consacré des articles. Prisée par les surfeurs, kite-surfeurs, Dakhla, située dans le Sahara occidental, offre un mélange spectaculaire de mer et de désert. Elle dispose d’un petit aéroport desservi par la Royal Air Maroc, mais s’y rendre par la route représente un périple, puisqu’elle se trouve à 650 km au sud de Layoune et près de 1 700 km de Rabat. Logée sur une étroite péninsule de 40 km, Dakhla détonne par son climat tempéré, et reste hors des sentiers battus du Maroc, même si elle attire 3 000 surfeurs par an, surtout en hiver.

Lire Aussi  Ravages à Barcelone : coup dur pour Joan Laporta

Thugga, Tunisie

Non loin de la ville de Béja, au nord-ouest de la Tunisie, se trouve « la petite ville romaine la mieux conservée d’Afrique du Nord » selon l’Unesco, qui l’a classée au patrimoine mondial en 1997. Mieux que Carthage, donc, Thugga déploie des vestiges vieux de 17 siècles sur plusieurs hectares. Rangées de colonnes, théâtre antique, mosaïques, Thugga donne aussi les signes, dans son urbanisme, d’une cohabitation entre colons romains et autochtones « numides », dans ce qui fut le Maghreb du IIIe siècle.

Thugga, Tunisie

A LIRE AUSSI : Top 5 des sites naturels incontournables en Afrique

Advertisement

Á La Une