Connect with us

Divertissement

Pourquoi les guerres africaines font l’objet d’une couverture mondiale beaucoup moins importante

Published

on

La décision de la Russie d’envahir l’Ukraine n’a cessé de faire les gros titres dans le monde entier, les médias suivant de près l’évolution de l’une des guerres les plus visibles du monde moderne. Il est pratiquement impossible d’éviter les mises à jour sur les médias sociaux, les bulletins d’information et les premières pages des journaux sur la crise ukrainienne, ce qui soulève la question suivante : pourquoi les guerres africaines ne bénéficient-elles jamais de ce type de couverture ?

Intérêt mondial

L’ampleur de la couverture des conflits dans le monde se résume à l’intérêt qu’ils suscitent. Les médias sont les principaux moteurs de ce que les gens voient, entendent et parlent. Il est plus probable qu’une guerre, incluant l’un des pays les plus forts et les plus anciens (la Russie) et un acteur mondial majeur (l’Ukraine), suscite autant d’attention qu’un petit pays pauvre d’Afrique. Plus un pays a de pouvoir, plus il attire de l’attention.

L’intérêt pour les affaires internationales est souvent corrélé à la proximité économique, sociale, culturelle, politique, géographique et d’accès. Les personnes réagissent davantage à ce à quoi ils s’identifient, ce qui affecte la couverture médiatique. Une citation de Virgil Hawkins résume bien cette notion : « Les guerres en Afrique intéressent peu l’Occident parce qu’elles concernent des personnes trop éloignées, trop différentes, vivantes dans des pays qui ne sont pas assez « importants. »

Lire Aussi  Les programmes à ne pas manquer en juillet sur le bouquet CANAL +

Il y a une différence flagrante entre l’afflux de reportages sur les conflits européens et les conflits africains, comme la guerre civile au Soudan du Sud qui a duré sept ans et ne s’est terminée qu’en 2020, causant la mort de plus de 400 000 personnes en 2018. Le pire, c’est qu’il y aura des guerres au sein d’une même guerre en Afrique, de sorte que la dévastation est beaucoup plus frappante, et pourtant les réactions mondiales minimiseront cet événement ou ne le reconnaîtront pas du tout.

Signification politique

Le pouvoir politique joue un rôle important dans l’attention portée à un pays. Les nations puissantes comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie et bien d’autres sont plus susceptibles de faire les gros titres à grande échelle, uniquement parce qu’elles possèdent plus de pouvoir que les petits pays en développement. Ces pays africains sont considérés comme faibles et inutiles au niveau mondial. À moins d’être directement touchés militairement, financièrement ou politiquement, l’Occident et l’Europe accordent moins d’attention aux guerres africaines en cours.

Lire Aussi  Election à la FIF: Voici les 19 cadres qui vont faire gagner Didier Drogba

Racisme

Malheureusement, une grande partie de la façon dont le monde fonctionne sera toujours ancrée dans le racisme. Les radiodiffuseurs européens et occidentaux ont toujours fait preuve de discrimination raciale envers ceux qui sont plus proches de la race blanche. Dans son article pour la BBC, Maher Mazahi souligne une réalité dont on nous dit tous qu’elle est fausse, mais dont on nous prouve constamment le contraire : « Nous sommes tous égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ». Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a mis en évidence la façon dont les puissances européennes peuvent s’unir et s’entraider collectivement en cas de crise. Cependant, les conflits entre Noirs ont tendance à entraîner la suspension de l’aide de grandes entités comme la Banque mondiale et les États-Unis. Or, ces pays africains en dépendent souvent fortement. S’il est compréhensible que l’arrêt d’une guerre nucléaire soit une situation hautement prioritaire, il est difficile d’ignorer que l’Afrique ne bénéficie jamais de la même urgence, quel que soit le niveau de dévastation.

Lire Aussi  Un adolescent arrêté pour avoir eu des relations s3xuelles avec une chèvre

En conclusion, il est légitime de se poser ces questions. Pourquoi l’Afrique est-elle toujours laissée pour compte. Le monde a peut-être « changé » sur le papier et à certains égards, mais fondamentalement, l’Afrique reste le continent le moins bien traité malgré tout ce qu’il offre.

Advertisement

Á La Une