Connect with us

People

François Poivre d’Arvor a 27 ans : que devient le fils unique de Claire Chazal  ?

Published

on

François Poivre d’Arvor a fêté ses 27 ans, le 29 avril 2022. Le fils de Claire Chazal et Patrick Poivre d’Arvor est un homme discret au rapport compliqué avec la notoriété. Pour fuir le tumulte médiatique, c’est très jeune qu’il a quitté la France. Aujourd’hui, où vit-il et surtout que devient-il ?

François Poivre d’Arvor a fêté ses 27 ans, le 29 avril dernier. Le fils de Claire Chazal et Patrick Poivre d’Arvor est un homme discret, toujours resté loin du tumulte médiatique et des lumières des projecteurs que ses deux parents ont choisi. Aujourd’hui que devient-il ? L’ancienne star du 20 Heures de TF1 n’évoque que rarement son fils, né en 1995. Cet enfant unique qui tient pourtant une place capitale dans la vie de Claire Chazal. Mais lorsque la journaliste de 65 ans décide de se livrer sur François Poivre d’Arvor, ses mots témoignent de son amour indéfectible pour ce dernier.

En mars dernier, elle a accepté de faire quelques rares confidences sur son fils François dans les colonnes de Gala. « Un sens à la vie. Il est la raison d’être, la raison de vivre. Pour moi avoir un enfant était une nécessité. Ça s’est imposé. Il est mon socle« , a fait savoir Claire Chazal à nos confrères. Aujourd’hui vit-il encore avec elle ? Non, comme confié par celle qui a partagé sa vie avec Arnaud Lemaire, le jeune homme a pris son envol du nid familial. Pendant longtemps, François Poivre d’Arvor a même vécu à des milliers de kilomètres d’elle. « Il est certain qu’à un moment comme beaucoup d’adolescents, il a voulu couper le cordon et il l’a fait en partant très loin. D’abord en Nouvelle-Zélande, puis à Londres et désormais à Hong-Kong« , a ainsi livré Patrick Poivre d’Arvor à ce sujet, à VSD en 2016.

Lire Aussi  Shy'm maman : quel est le prénom de son fils ?

Vit-il en France ou à l’étranger ?

C’est pour échapper à cette vie médiatique qu’il n’a pas choisie que le jeune homme a décidé de quitter la France. « C’est pour cette raison qu’il est parti à l’étranger, pour être jugé sur ce qu’il est vraiment, pas sur son nom. Et je le comprends bien, a ainsi déclaré Claire Chazal à Paris Match en 2019. Je ne sais pas comment tout cela va évoluer, comment on s’en extrait. Comment on s’affirme par rapport à cela. Comment on se définit par rapport à ses parents. Ce n’est sûrement pas facile. » La journaliste star a ainsi reconnu le rapport compliqué de son fils à la notoriété. « Il n’a pas eu un rapport très facile avec la notoriété » a-t-elle noté.

Et c’est aussi par rapport à cette pudeur que Claire Chazal ne parle que très peu de la vie de François Poivre d’Arvor. « La vie des enfants leur appartient. Je pense que ce qu’ils détestent c’est qu’on parle a leur place et je les comprends« , a-t-elle ainsi expliqué à 50 mn Inside en janvier 2019. Selon les informations de Gala, c’est qu’après ses études à l’étranger, aux quatre coins du monde, François Poivre d’Arvor, 27 ans depuis quelques jours, a finalement décidé de rentrer en France, à Paris. Il vit dans un quartier animé de la capitale, toujours loin d’une vie publique, et poursuit son cursus professionnel à l’abri de tous.

Lire Aussi  Les Bodin's : Frédéric Bouraly, Pascal Obispo et Jarry à leurs côtés pour un show exceptionnel

Un enfant unique qui la rend nostalgique

Quant à Claire Chazal, mère protectrice et fusionnelle, elle ne cache pas sa nostalgie aux côtés de son enfant unique. Celle que l’on retrouve dans Elysée 2022 et Passage des arts est parfois nostalgique des premières années avec François, comme confié à Gala en mars dernier. « La nostalgie que je peux avoir est celle des petites classes, ce temps où j’accompagnais mon fils à l’école, dans ses apprentissages, dans son épanouissement. Partager ce quotidien des devoirs, de la vie sportive, de la découverte du monde. J’ai beaucoup aimé ces moments-là« , a-t-elle dit. Un enfant unique qui l’a tellement comblée qu’elle n’a jamais imaginé devenir mère à nouveau. « Je n’ai jamais idéalisé la fratrie, même s’il est vrai qu’il peut y avoir une force de vie dans les grandes familles, mais ce n’est pas ce que je souhaitais« , conclut-elle.

Lire Aussi  Jonathan Matijas : sur le point de demander Shanna en mariage ?

Á La Une