Connect with us

Divertissement

Auteure de « Comment assassiner son mari », elle avoue malgré elle le meurtre de son propre époux

Published

on

Nancy Crampton Brophy, romancière américaine de 71 ans et auteure de « Comment assassiner son mari » est accusée du meurtre de son propre époux. Un crime qu’elle viendrait tout juste d’avouer accidentellement à sa codétenue, Andrea Jacobs. Selon les dernières informations de la police, l’écrivaine aurait tué Daniel Brophy afin d’empocher 1,5 million de dollars d’assurance vie. « Elle a préparé et organisé ce qu’elle pensait être le crime parfait. Un meurtre dont elle pensait qu’il allait lui permettre de sortir de son désespoir financier et débuter une vie d’aventures et sûre », aurait déclaré le procureur du comté de Multnomah en 2020, selon le Daily Beast.

« Des problèmes financiers, une infidélité »

Les soupçons d’un meurtre prémédité pèsent aujourd’hui sur Nancy Crampton Brophy qui, au cours de sa carrière, avait, à de nombreuses reprises, utilisé ce scénario. Dans sa nouvelle intitulée « Le mauvais mari », elle racontait la manière dont une femme met en scène sa propre mort afin d’échapper aux griffes d’un époux abusif. En outre, dans « Comment assassiner son mari », elle donnait plusieurs conseils pour tuer son conjoint dans une fiction. « Des problèmes financiers, une infidélité, il est tombé amoureux de quelqu’un d’autre, il abuse de vous, ou bien encore, c’est votre métier », écrivait-elle. « En tant qu’auteure de nouvelles romantiques à suspense, je prends beaucoup de temps pour réfléchir à un meurtre, à ses conséquences, aux procédures policières. Après tout, si le meurtre est censé me libérer, je ne veux certainement pas passer de temps en prison. Et permettez-moi de le dire clairement, je n’aime pas les combinaisons et le orange n’est pas ma couleur ».

Lire Aussi  Dubaï porta potty : une nouvelle marque de chaussures voit le jour (photo)

Seulement voilà, la fiction semble avoir pris le pas sur la réalité puisqu’en 2018, le compagnon de Nancy Crampton Brophy est réellement assassiné. « Dan Brophy se contentait de sa vie simple, mais Nancy Brophy voulait plus. Alors qu’elle était en grande difficulté financière et que sa carrière d’écrivain allait mal, elle ne disposait plus que de peu d’options », aurait notamment expliqué le procureur. Si la romancière nie les faits, le témoignage de sa codétenue devrait changer la donne.

V.B

À voir également :

Advertisement

Á La Une