Connect with us

Divertissement

Play-offs : Jonathan Kuminga dans l’histoire de la NBA

Published

on

Quelle première saison fantastique pour l’ailier congolais ! Le joueur de 19 ans est devenu samedi le plus jeune basketteur à débuter un match de play-offs lors de la victoire de son équipe Golden State sur Memphis (142-112).

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années » disait Pierre Corneille. Cette assertion se vérifie en Jonathan Kuminga. L’ailier congolais n’a certes pas été retenu parmi les trois meilleurs rookies de la saison, mais quel premier exercice il est en train de réaliser en NBA. Il s’est déjà fait une place dans la rotation de Golden State qui possède pourtant un des meilleurs effectifs de la NBA.

Jonathan Kuminga plus précoce que Kobe et Lebron

A 19 ans et 213 jours, le natif de Goma en République démocratique du Congo est d’ailleurs devenu ce samedi 7 mai, le plus jeune joueur à débuter un match de play-off. Même les précoces Lebron James et Kobe Bryant qui ont rejoint la NBA, juste après leur lycée ont attendu leurs 22 ans pour connaître cette joie. Si Jonathan Kuminga a eu la confiance de Steve Kerr pour remplacer Gary Payton II dans le 5 majeur des Warriors, c’est qu’il a su toujours bonifier les minutes que lui offrent son entraîneur.

Lire Aussi  Gros dérapage pendant le tournage d’une caméra cachée d’un ancien chroniqueur de "TPMP" : grosse claque et coups de pieds, un célèbre rappeur prêt à le tabasser !

« Nous voulions remplacer les qualités athlétiques de Gary près du cercle. Memphis est une équipe athlétique, et il est difficile de finir près du cercle. Vous avez vu Gary le faire plusieurs fois lors du premier match, et nous savions que JK pouvait faire de même. Donc nous voulions qu’il ait une première opportunité », explique son coach, trois fois champion NBA (2015, 2017, 2018).

18 points en 18 minutes de jeu

Cette première expérience a été une réussite totale. Jonathan Kuminga et ses coéquipiers ont certes été très timides au début. « Nous n’avons pas bien commencé le match. Mais je ne pense pas que ce soit la faute de JK. Je ne pense pas qu’il ait fait quelque chose de mal. Il a peut-être perdu un ballon, mais nous étions trop fébriles au début du match» justifie Steve Kerr. Ensuite, le Congolais a été parfait. Il a très bien utilisé ses 18 minutes sur le parquet avec 18 points à 8/10 aux tirs. Clinique. «Je pense qu’il a bien joué », juge le coach. Golden State a gagné 142-112 et mène désormais la série 2-1.

Lire Aussi  Recette : L'incroyable Halloumi grillé concombre-pomme du chef Andreas Mavrommatis

A lire aussi : Basketball Africa League, le rendez-vous des talents

Advertisement

Á La Une