Connect with us

Divertissement

Charles Aznavour : pourquoi il interdisait à Michel Drucker de “venir vers 17 heures” à son domicile ?

Published

on

C’était un homme matinal. Mais il l’était surtout pour respecter LE moment de sa femme et ne pas la déranger. Charles Aznavour, en plus de son timbre et ses textes plus émouvants les uns que les autres, possédait de nombreuses qualités. Mais aussi quelques côtés sombres comme les fans pourront le découvrir dans le livre Aznavour vu de dos, écrit par le pianiste Erik Berchot et l’éditeur Gérard Davoust, qui paraîtra le 19 mai prochain. Un ouvrage dans lequel certains pourront apprendre que si l’artiste n’avait pas calmé son « amour pour la bouteille », il aurait pu quitter ce monde bien plus tôt.

« Profitez-en bien, dégustez-la, parce que, si ce n’est pas la dernière que vous buvez, je ne vous donne pas plus de trois mois à vivre », lui aurait lancé un médecin en lui tendant une mignonnette lors d’un rendez-vous au Québec dans les années 1950 lorsque Charles Aznavour venait le consulter après avoir fait quelques malaises. La faute à un goût prononcé pour le whisky comme le raconte l’un des auteurs, que Charles Aznavour parvenait à combattre durant plusieurs années. Un problème d’alcoolémie qui n’a pas été abordé par Michel Drucker.

Lire Aussi  “Le plus gros jackpot​ dans l’histoire” : voici la somme astronomique remportée par un Français à l’Euromillions

La patronne de la demeure

Le célèbre présentateur de France 2 a également collaboré à cet ouvrage en signant la préface de celui-ci. Mais contrairement aux côtés sombres, le journaliste a préféré se rappeler les bons moments et les amusantes anecdotes de ses moments passés avec Charles Aznavour. Comme lorsqu’il allait lui rendre visite à Mouriès, dans les Bouches-du-Rhône, village dans lequel résidait l’artiste avec sa compagne Ulla Thorsell.

« Je vais sonner à votre porte et vous allez apparaître comme à chaque fois, sur le perron de la maison. Alors qu’il est à peine 7 heures, 7 heures et demie, vous étiez déjà dans votre bureau, face à votre clavier », se rappelle Michel Drucker qui précise également la raison de sa venue matinale : « Venez plutôt le matin, c’est mieux, parce que je me lève tôt […] Mais, surtout, ne venez pas vers 17 heures, c’est là où Ulla regarde Questions pour un Champion. Elle n’aime pas qu’on la déconcentre ! ». Une adorable anecdote qui prouve également l’amour que portait Charles Aznavour à sa compagne en tentant autant que possible de ne pas la déranger durant SON moment.

Lire Aussi  Santé : L’écriture ”bâclée” des médecins serait responsable de nombreux décès

A voir également : Mort de Charles Aznavour

R.F

Advertisement

Á La Une