Connect with us

Divertissement

Cameroun: Human Rights Watch dénonce le traitement infligé aux h*mos*xuels

Published

on

Dans un rapport, l’ONG Human Rights Watch pointe du doigt le peu de protection des personnes LGBT qui sont victimes d’agressions violentes.

« Une augmentation des cas de violence et d’abus commis contre les personnes lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) au Cameroun à ce jour en 2022 » dénonce l’organisation qui souligne. « Depuis le 9 mars, les forces de sécurité ont arbitrairement arrêté au moins six personnes et en ont placé 11 en détention, toutes victimes d’attaques commises par des bandes, pour avoir prétendument eu des rapports sexuels consentis entre personnes du même s*xe et pour non-conformité de genre. Deux d’entre elles ont été passées à tabac par des gendarmes lors de leur détention».

Au Cameroun, le code pénal punit sévèrement les relations entre personnes de même s*xe. C’est un acte érigé en crime et qui est passible de 6 mois à 5 ans de prison.

Lire Aussi  Emmanuel Macron doit-il valider les tenues de la Première dame ? "Le président donne son avis"
Advertisement

Á La Une