Connect with us

People

« Cette mort, cette horreur… » : Yannick Alléno déchirant aux obsèques de son fils Antoine

Published

on

Ce vendredi 13 mai, Yannick Alléno et ses proches ont fait leurs adieux à Antoine, fils, frère, ami et collègue, mort dans un accident de la route à l’âge de 24 ans. Le chef de 53 ans s’est d’ailleurs exprimé au cours de la cérémonie. Des mots extrêmement poignants.

C’est un rendez-vous riche en émotion que Yannick Alléno, ses proches, le milieu de la gastronomie et celui de la politique ont vécu en cette journée du vendredi 13 mai. Réunis en la collégiale Notre-Dame de Poissy dans les Yvelines, tous ont tenu à être présents pour rendre un ultime hommage à Antoine, fils de Yannick Alléno, dont la vie a été brutalement fauchée à seulement 24 ans dimanche 8 mai. Le scooter qu’il conduisait a été violemment percuté par une voiture, tuant Antoine Alléno sur le coup. Le chauffard, qui a pris la fuite après la collision, a été retrouvé, mis en examen et placé en détention provisoire. L’homme, « trop ivre« , a affirmé n’avoir aucun souvenir de l’accident.

Lire Aussi  Delphine Jubillar : Ce dérapage que son mari Cédric n'assume pas

S’il avait déjà fait part de toute sa détresse sur les réseaux sociaux et dans un communiqué diffusé dans la presse, Yannick Alléno a prononcé un discours devant l’assemblée dont quelques mots ont été dévoilés sur CNews notamment : « Cette mort, cette horreur doit être à l’origine d’un changement, du retour de la sévérité contre la délinquance qui sévit. C’est un jeune homme de 24 ans qui a été fauché, un Français qui avait des ambitions patriotes.« 

De l’ambition, Antoine Alléno n’en manquait pas. Le jeune homme avait suivi les pas de son père et fait son entrée dans le monde de la gastronomie en intégrant la prestigieuse école Ferrandi à Paris. Les techniques, il les avait également acquises auprès de son célèbre papa et de son grand frère Thomas, chef également. Il y a près d’un an, il ouvrait d’ailleurs en collaboration avec son père l’établissement Burger – Père et fils by Alléno.

Les hommages du monde de la cuisine française ont plu sur la Toile depuis l’annonce de la disparition d’Antoine Alléno. Celui de Frédérick Anton en premier, chef du restaurant Le Jules Verne au deuxième étage de la Tour Eiffel où Antoine avait travaillé, celui de Thierry Marx et de tous ceux qui, de près ou de loin, ont côtoyé le fils de Yannick Alléno au cours de sa carrière prometteuse stoppée net. Yannick Alléno avait lui aussi publié un magnifique hommage à quelques heures des obsèques : « C‘est fou de regarder ta vie et de voir ton action ! Tous ceux qui ont croisé ce sourire et ce regard se souviennent ! Cette après-midi, le monde entier va venir te saluer. Je sais que tu vas être un peu gêné mais c’est la rançon de la gloire, de ta gloire ! » Un talent désormais inscrit dans l’éternité.

Lire Aussi  Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : Leur fille Giulia gâtée pour Pâques, l'incroyable cadeau en photos
Advertisement

Á La Une