Connect with us

Divertissement

Espagne : Le premier pays d’Europe sur le point d’instaurer un congé menstruel !

Published

on

C’est un grand pas en avant que l’Espagne s’apprête à franchir. Selon le journal El Pais, un projet de loi serait sur le point d’être appliqué. Celui-ci devrait accorder un congé payé de 3 jours par mois en cas de règles douloureuses. Une première en Europe. Si l’Italie avait déjà évoqué son intention de mettre en place un projet similaire au cours de l’année 2017, l’Espagne est sur la bonne voie pour franchir le cap. D’après les informations de nos confrères, les personnes en souffrance lors de leurs menstruations n’auront qu’à obtenir un certificat médical.

53 % des femmes concernées par des douleurs menstruelles

Selon une étude relayée par El Periódico « 53 % des femmes souffrent » de dysménorrhée. C’est en tout cas ce que la secrétaire d’État à l’égalité et à la lutte contre les violences basées sur le genre, Ángela Rodríguez Martínez, affirme tout en précisant : « Lorsqu’il y a un problème qui ne peut pas être résolu médicalement, nous pensons qu’il est très judicieux d’avoir un congé de maladie temporaire. Il importe d’être clair sur ce qu’on considère comme des règles douloureuses : nous ne parlons pas d’un léger inconfort, mais de symptômes graves tels que la diarrhée, la fièvre et de violents maux de tête ».

Lire Aussi  “Il fait partie du problème à Man United” : quand une ancienne star détruit Cristiano Ronaldo

En plus de ce congé de 3 jours, Madmoizelle rapporte que des serviettes et des tampons devraient également être distribués gratuitement aux personnes dans le besoin. Le projet de loi implique aussi la suppression de la TVA sur ce genre de produits. Toni Morillas, directrice de l’Institut des femmes en Espagne, assure, dans les colonnes de Público, qu’une femme sur deux serait concernée par des règles douloureuses et qu’une femme sur quatre ferait face à la précarité menstruelle.

Si l’Espagne est en passe de devenir le premier pays d’Europe à appliquer cette loi, la Corée du Sud, le Japon, la Zambie et l’Indonésie ont déjà sauté le pas.

V.B

À voir également :

Advertisement

Á La Une