Connect with us

People

Patrick Poivre d’Arvor perd un important contrat après les lourdes accusations contre lui

Published

on

Il s’agissait du dernier contrat médiatique de Patrick Poivre d’Arvor. Depuis 2011, le journaliste prêtait sa voix à la série documentaire « Une Maison, un Artiste » de France Télévisions. La direction du groupe a finalement pris la décision de remercier de ses fonctions celui qui est accusé de plusieurs agressions sexuelles.

La chute se poursuit pour Patrick Poivre d’Arvor. Son image déjà très entachée par les affaires d’agressions sexuelles qui le visent, l’ancienne star de TF1 est aujourd’hui bannie de tous les côtés. France Télévisions vient de lui assener le coup de grâce en l’évinçant de Une Maison, Un artiste, l’émission qu’il a lancée en 2011 sur France 5 et pour laquelle il prête simplement sa voix, sans jamais apparaître physiquement. Le groupe aurait décidé de faire confiance à une autre personnalité pour incarner la voix-off du programme culturel à compter de l’été prochain, comme nous l’apprennent nos confrères du Parisien.

France Télévisions a donc pris une mesure radicale après avoir d’abord été interpellée sur Twitter par le mouvement « MeTooMédias », créé par plusieurs des femmes ayant participé à l’enquête sur PPDA. « C’est important et touchant pour nous de voir que nos histoires ont été entendues sur France Télé. À notre connaissance, l’homme que nous accusons est aussi toujours à la tête d’une émission toujours diffusée sur ce même groupe. C’est un problème, non ?« , avaient-elles dénoncé. Patrick Poivre d’Arvor se retrouve ainsi exclu de la dernière exposition médiatique qui lui restait.

Lire Aussi  Luna Skye (Les Marseillais) addict aux anti-douleurs : "Ce sont les mêmes molécules que l'héroïne"

Rappelons que celui qui a retrouvé l’amour fait l’objet de graves accusations depuis plus d’un an maintenant. L’alerte a été lancée par l’écrivaine Florence Porcel en février 2021, laquelle a révélé avoir été violée par le journaliste. 20 autres femmes ont par la suite pris la parole pour apporter leurs témoignages, tous liés à des violences sexuelles ou harcèlement. 16 victimes présumées ont décidé d’aller jusqu’à porter plainte, dont 8 d’entre elles dénoncent un viol. L’ex de Claire Chazal a de son côté toujours nié fermement les faits qui lui sont reprochés. Il a même porté plainte avec constitution de partie civile pour « dénonciation calomnieuse » contre ces 16 femmes.

PPDA reste présumé innocent des faits reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Advertisement

Á La Une