Connect with us

Divertissement

Cossy Orjiakor : “Je me suis enfuie de la ville quand on m’a accusée de coucher avec des chiens…”

Published

on

L’actrice de Nollywood, Cossy Orjiakor, a raconté son calvaire après avoir été accusée de coucher avec des chiens par un journaliste.

L’incident, qui s’est produit il y a plus de 10 ans, a laissé à l’actrice des souvenirs peu glorieux et des griefs non résolus.

Récemment, l’actrice a reproché à la police nigériane de ne pas avoir agi lorsqu’elle a signalé son propre cas, mais qu’elle est rapidement entrée en action lorsqu’une femme a affirmé sur les réseaux sociaux qu’elle avait couché avec un chien.

Dans un long message publié sur son compte Instagram, l’actrice a déclaré qu’elle se sentait insultée par le refus de la police d’agir dans son cas.

Elle a écrit : « Parfois, le prix d’une vie se révèle être une honte à vie… c’est quand le Nigeria vous arrive. Pardon @nigerianpoliceforce @nigerian_police_force, j’ai signalé ce cas il y a des années. Mais je n’étais qu’une fille naïve… C’était partout dans les journaux. Cossy Orjiakor a couché avec un chien et a contracté le VIH ».

Lire Aussi  Sénégal : le bel hommage de Macky Sall à l’ancien président Abdoulaye Wade

« Mon image… le traumatisme émotionnel… ma carrière, tout s’est écroulé. J’ai perdu le sens du but. Jusqu’à aujourd’hui, pas de justice… pas d’excuses… rien. C’est vraiment une insulte pour moi quand la police nigériane s’en est prise à la fille sur TikTok qui a dit en plaisantant qu’elle avait couché avec un chien.

« Qu’en est-il de moi qui était en gros titre dans le magazine. Suis-je invisible ? »

« S’il vous plaît, résolvez cette affaire et punissez celui qui est reconnu coupable. Soit Cossy la fille qui a soi-disant couché avec le chien, soit le colporteur de l’information, qui est maintenant un politicien dans l’État de Lagos ».

Commentant plus avant l’affaire, Orjiakor a raconté à Saturday Beats comment elle s’est cachée dans le feu de l’incident.

Elle a déclaré : « Les photos qui sont devenues virales ont en fait été prises sur le plateau d’un film dans lequel elle jouait à l’époque. C’était un truc inventé.

Lire Aussi  « Pour ce match, il n’y a pas… » : quand Ancelotti se prononce sur la finale Real Madrid-Liverpool

De plus, il y avait beaucoup de monde autour (sur le plateau), y compris le réalisateur et sa femme. Je ne sais pas s’il (le journaliste) essayait simplement de promouvoir le film, parce qu’en fait, je le connaissais en personne.

Il sortait avec une de mes amies et elle a même essayé d’intervenir. Il a juste mis l’histoire en couverture du journal. C’était si grave que même les églises m’utilisaient pour prêcher. On me regardait de haut.

Tout le monde avait peur à cette époque parce qu’ils pensaient que j’avais le VIH/SIDA. Le journaliste a même inclus dans son reportage que j’avais contracté la maladie. J’ai dû m’enfuir pour ma sécurité. Mais, même lorsque je me suis enfuie, ils ont contacté mon père et lui ont dit que j’avais joué dans un film pornographique. C’était si grave ».

Lire Aussi  Jo et Claire (L’amour est dans le pré) atteints de la Covid-19 : « Ça ne va pas mieux » pour le couple

Orjiakor est connue de manière controversée pour avoir exposé sa grosse poitrine dans des films et des clips vidéo.

L’article Cossy Orjiakor : “Je me suis enfuie de la ville quand on m’a accusée de coucher avec des chiens…” est apparu en premier sur RDJ.

Advertisement

Á La Une