Connect with us

People

Rafael Nadal : Cette maladie dégénérative, très rare et incurable, dont il est atteint

Published

on

Dans quelques jours, Rafael Nadal foulera la terre battue de Roland-Garros mais le champion espagnol n’arrive pas dans les meilleurs conditions. Le Majorquin a été éliminé jeudi dernier au Masters 1000 de Rome, terrassé par une douleur qui l’a complètement destabilisé… Le tennisman souffre d’une maladie dégénérative.

Rafael Nadal occupe actuellement la quatrième place du classement ATP, derrière Novak Djokovic, Daniil Medvedev et Alexander Zverev. Très attendu à Roland-Garros, qui débute le 22 mai prochain, l’Espagnol de 35 ans n’arrive pas en position de force. Celui que l’on surnomme entre autres, l’ogre de l’ocre en référence à la terre battue, n’a pour l’instant remporté aucun tournoi sur cette surface. Après avoir été éliminé par son compatriote Carlos Alcaraz (nouvelle sensation du tennis mondial de seulement 19 ans) lors du Masters 1000 de Madrid, Rafael Nadal a été évincé du tournoi de Rome jeudi dernier.

Lire Aussi  Meghan Markle et Harry en difficulté loin de la famille royale ? Révélations accablantes...

C’est sur le score de 1-6, 7-5, 6-2, et alors qu’il dominait largement le Canadien Denis Shapovalov (16e mondial) dans le premier set, que l’Espagnol a finalement dû s’incliner. La faute à une douleur au pied gauche qui l’a complètement déstabilisé.

Rafael Nadal souffre en effet d’une maladie dégénérative, très rare et incurable, qui peut le mettre en difficulté à tout moment. Cette maladie porte le nom de syndrome de Muller-Weiss. Touchant plus les femmes, ce syndrome conduit à une déformation des os de la partie centrale du pied et aboutit à une sorte de nécrose. « Imaginez que vous avez un caillou dans la chaussure… Ça crée un gonflement au niveau du pied, c’est très très douloureux et invalidant, explique Charlène Barré, kinésithérapeute et ostéopathe du sport, sollicité par Le Parisien. Le souci, c’est que ça évolue sur des poussées. Donc parfois, Nadal peut bien jouer, d’autres fois, non, ce qui l’oblige à s’arrêter.« 

Lire Aussi  Isabelle Boulay séparée d'un célèbre humoriste : trois ans d'un très discret amour

Á La Une