Connect with us

Divertissement

Renaud : L’éternel Phénix

Published

on

« Depuis un an et demi, je ne bois plus une goutte d’alcool, j’en suis particulièrement satisfait. Par contre, je fume toujours comme un pompier », balance Renaud de sa voix rocailleuse au micro de RTL.

Pour fêter son soixante-dixième anniversaire, le chanteur sort un album de reprises et annonce de rares concerts. S’il admet avoir « de plus en plus de mal à chanter », il tient tout de même à ces quelques dates, pour combler son public, ses fans de la première heure. Car Renaud est aimé. Ce n’est pas pour rien que France 2 lui a consacré une soirée spéciale mardi 10 mai, une scène ouverte où l’artiste partagera son répertoire avec ses copains du showbiz.

Son premier prime depuis 2016. Un retour gagnant toujours debout. Car les dernières années ont été plus que difficiles. Après sa tournée triomphale de 2017, Renaud est épuisé. Son corps et sa voix ne le suivent plus. Il doit se mettre au vert. D’urgence. En septembre 2018, il fait une cure de désintoxication, mais à peine sorti, les drames s’enchaînent. En janvier 2019, son frère aîné, Thierry Séchan, décède brutalement. Coup du sort, deux semaines après, c’est sa maman, Solange, qui part à l’âge de 96 ans. Renaud, si fidèle aux liens du sang, s’effondre littéralement. Il chute et se brise les deux radius, les deux cubitus, les deux poignets. Il doit porter des attelles pendant de longues semaines.

Il vit alors dans le sud de la France, à L’Isle-sur-la-Sorgue. Une maison qui lui sert de tanière. Ses angoisses ne le quittent pas, ses addictions non plus. Son cœur a besoin d’être opéré. On lui pose un stent sur une carotide. Solitaire, Renaud déteste pourtant la solitude : il a engagé deux assistants permanents pour s’occuper de lui. Indispensables garde-fous d’un Docteur Renaud, Mister Renard en proie à la tentation d’excès en tous genres. Le 9 octobre 2020, touché par un emphysème, le chanteur est emmené d’urgence à la clinique du Pic Saint Loup, au nord de Montpellier. En seulement trois ans, c’est sa troisième hospitalisation sérieuse. Mais il se relève, au moment même où la Cité de la Musique de Paris inaugure sa P*tain d’expo ! Un hommage qui a vu le jour grâce à son frère jumeau David, le plus fidèle gardien du temple, de dix minutes son aîné.

Entre boire et déboires

Tous deux naissent le 11 mai 1952 ; ils sont les avant-derniers d’une famille de six enfants. Plus petit, plus chétif, Renaud est le fils chéri de sa mère Solange. La vie est douce dans le foyer Séchan, situé au cinquième étage du n° 6 de l ’avenue Paul-Appell, dans le 14e  arrondissement de Paris. Maman s’occupe de la maison et des enfants en écoutant Brel, Brassens ou Reggiani. Elle leur transmet le goût de la culture populaire, elle qui est issue du milieu ouvrier. Le père, Olivier Séchan, est professeur d’allemand, mais aussi écrivain, auteur de nombreux polars. Comme lui, Renaud se met très tôt à écrire.

Lire Aussi  Hailey Bieber désavouée et épuisée : elle s’adresse aux fans de Selena Gomez, sa demande particulière…

Sa famille, qui a le cœur très à gauche, est engagée dans de multiples actions et, à 16 ans, Renaud milite contre la bombe atomique. En mai 68, alors que le Quartier latin est en état de siège, il monte sur les barricades guitare sous le bras, crée le Comité Gavroche et chante Crève Salope à la Sorbonne. Renaud, personnage contestataire, est né. Mais l’artiste cherche encore sa voie d’expression… En 1969, il zappe le bac pour vivre de petits boulots. L’année suivante, il rencontre Patrick Dewaere, acteur montant de 23 ans, et sa femme, Sotha, qui vient de créer à Paris un nouveau théâtre : Le Café de la Gare. Le ton est libre, insolent, drôle… Le petit rebelle à la gueule d’ange se rêve acteur. Il prend des cours mais dès qu’il pose un pied sur scène, le trac le foudroie. Alors, il s’installe dans la cour, où il chante des reprises avec un accordéoniste, pour accueillir les spectateurs. Le succès est tel qu’il décide d’écrire ses propres textes, pleins d’impertinence et de gouaille. Il se fait remarquer et sa carrière est lancée. Il ne lui manque plus que l’amour, le vrai.

En 1975, Renaud rencontre Dominique. Elle est comédienne, régisseuse, décoratrice dans un café-théâtre très à la mode. Renaud est captivé par le charme de cette jolie blonde mariée à un acteur alors méconnu : Gérard Lanvin. En 1980, elle divorce, épouse le chanteur et donne naissance à Lolita. Elle deviendra sa gonzesse pendant près de vingt ans. À ses côtés, la Renaud mania déferle sur tous les pays francophones. Mais le chanteur est paralysé par le succès. L’alcool devient un fidèle compagnon de route. Quand Dominique le quitte au milieu des années 90, l’artiste plonge dans la dépression et les excès. Pendant six ans, il s’installe, avec son frère aîné Thierry, au-dessus de sa brasserie parisienne préférée : La Closerie des Lilas. Là, toute la journée, il tente de noyer ses angoisses dans des verres troubles, couleur anis. Une longue traversée du désert s’engage.

Mais en 1999, à la même adresse, le chanteur aperçoit la lumière au bout du tunnel. Romane Serda, jeune femme blonde de 29 ans, vient d’entrer dans l’établissement. Il est subjugué. Pendant deux ans, le chanteur, bientôt quinqua, lui fait une cour assidue. Et l’amour finit par se construire. Ensemble, ils créent, composent, se marient en 2005 et accueillent un petit Malone, le 14 juillet 2006. Mais chacun semble peu à peu souffrir de la perte de sa propre liberté… Le divorce sera prononcé en 2011. Ces années 2000 marqueront en même temps le énième retour victorieux du Phénix. L’album Boucan d’enfer lui ouvre de nouveau les portes du succès populaire en 2002. La jeune génération se revendique de lui et le public, qui ne l’a jamais lâché, est toujours à ses côtés. Proche de celui qui se définit, comme un enfant, « grincheux, timide, innocent et fragile » (JDD, nov. 2019). À 70 piges, Renaud est bel et bien toujours debout, toujours vivant. Plus que jamais un autoproclamé « chanteur énervant » et tellement touchant.

Lire Aussi  “Je t’aimerai pour toujours” : la triste nouvelle de Lara Fabian sur les réseaux sociaux

Renaud debout … Toujours

Les héritiers // La Bande à Renaud

Bénabar, Renan Luce, Mickey 3D, Grand Corps Malade, mais aussi Cœur de Pirate, Raphaël, Louane… tous nourris à la légende Renaud ! Depuis près de cinquante ans, son style empreint de réalisme, d’argot et de poésie inspire des générations entières d’artistes, dont Booba qui le déclare « meilleur parolier français ». En 2014, les deux opus de La Bande à Renaud réuniront la fine fleur de la chanson pop-rock.

Un homme de cœur

Connu pour ses engagements politiques, le chanteur n’a jamais manqué à l’appel d’une bonne cause. Dans les années 1980, il a ainsi assuré des galas caritatifs au profit de Greenpeace ou collecté 20 millions de francs pour Médecins sans frontières. Enfoiré de la première heure, il participe aux spectacles des Restos du cœur dans les années 1990 et 2000. Entre 2002 et 2008, il subventionne des associations luttant pour la libération d’Ingrid Betancourt, otage des Farc. Toujours dans les années 2000, ému par la détresse de parents qui en appellent aux dons, il finance l’opération aux États-Unis d’un enfant malade. Une générosité éclectique dont il ne parle que très peu, comme cette rare confession au Parisien, en avril 2016 : « J’aide les gens qui me lancent des bouteilles à la mer ».

Les femmes de sa vie

La première femme à avoir marqué Renaud, c’est Solange, sa maman. C’est elle qui a choisi son prénom d’après une chanson qu’elle aimait : La Complainte du roi Renaud.Il a toujours été son petit préféré. Plus tard, en 1975, il rencontre Dominique Quilichini. Ensemble, ils ont une fille, Lolita, qui naît le 9 août 1980 et dont le parrain n’est autre que Coluche. Le chanteur est raide dingue de sa môme. Elle lui inspire son plus beau titre : Mistral gagnant. Mais la famille explose dans les années 90. Pour autant, les deux ex resteront à jamais liés. C’est d’ailleurs chez Dominique que Renaud vient se réfugier après le décès de Solange et non chez sa seconde épouse, Romane Serda. À Meudon, où ils résidaient avant leur séparation en 2011, cette dernière tente de l’éloigner de ses démons. Mais après six ans de mariage et un petit garçon, elle préférera rester son amie.

Lire Aussi  Grève d’Hysacam: Happy d’Efoulan mobilise le public pour nettoyer les rues

Sa discographie

1975 : AMOUREUX DE PANAME

Le grand public découvre ce titi parigot au langage fleuri et aux textes engagés contre les années Giscard.

1977 : LAISSE BÉTON

Avec Laisse béton, Renaud délaisse le style gavroche pour devenir un loubard sensible qui effraie les bourgeois.

1980 : MARCHE À L’OMBRE

Marche à l’ombre lui assure un grand succès en devenant la BO du film de Michel Blanc.

1983 : MORGANE DE TOI

Cet album cartonne notamment grâce aux incontournables titresMorgane de toi, Dès que le vent souffleraou encoreEn cloque.

1985 : MISTRAL GAGNANT

Renaud remporte un énorme succès auprès d’un public surpris de le découvrir plein de tendresse et de poésie. En 2015, Mistral gagnant sera élu par les Français la chanson préférée de tous les temps, devant Brel et Barbara.

1988 : PUTAIN DE CAMION

Cet opus est dédié à son ami Coluche, fauché à moto par un poids lourd en 1986. Des titres noirs teintés d’un indéfectible attachement au parti socialiste et à François Mitterrand.

2001 : VICTOIRE DE LA MUSIQUE

Renaud reçoit des mains de Jean-Luc Delarue un prix pour l’ensemble de sa carrière lors de la 16e cérémonie des Victoires de la musique.

2002 : BOUCAN D’ENFER

Avec 2 millions d’exemplaires vendus, cet album est un record dans la carrière de l’artiste. Un succès lié au titre Manhattan-Kaboul, en duo avec Axelle Red, et à Docteur Renaud, Mister Renard. Il obtient 3 Victoires de la musique.

2016 : TOUJOURS DEBOUT

Après dix ans d’absence, Renaud revient dans les bacs avec cet opus qui voit le jour grâce à Grand Corps Malade et s’écoule à plus de 770 000 exemplaires.

2019 : LES MÔMES ET LES ENFANTS D’ABORD

Cet album est dédié à Malone, le fils qu’il a eu avec Romane Serda. Il est illustré par Zep, le créateur de Titeuf.

2022 : MÉTÈQUE

Ce nouveau disque est composé de reprises des plus grands chanteurs populaires français, de ceux qui ont bercé son enfance. Il avait déjà enregistré en 1996. Renaud chante Brassens et, en 2002, un titre pour l’album-hommage Autour de Serge Reggiani.

Sa filmographie

1993 : GERMINAL De Claude Berri

D’après l’œuvre d’Émile Zola, il y incarne la gueule noire Étienne Lantier. Un hommage à Oscar Mériaux, son grand-père maternel, ancien pousseur de chariots au fond de la mine, à Douai.

2003 : WANTED De Brad Mirman

Johnny, Gérard Depardieu, Harvey Keitel, Saïd Taghmaoui… Un super casting pour un tournage d’un mois à Vancouver. Renaud et Johnny y sont devenus potes.

À voir également : Renaud : sa fortune et son salaire annuel viennent d’être révélés

Béatrice Nouveau

Advertisement

Á La Une