Connect with us

Divertissement

La fortune de Diamondz Platinum, Tenor et 100+ artistes africains

Published

on

De nos jours, la musique est un moyen de communication intemporelle et interculturelles. Plus encore, en Afrique la musique est art qui traverse tout le continent et toutes les cultures. Au-delà des grands artistes comme Youssou Ndour ou Wizkid, beaucoup d’autres s’initie et cherche une place dans ce milieu très prisé, et pour cause, il rapporte! Dans ce marché musical florissant, on vous présente une liste des artistes africains et leurs fortunes classés par pays.

A lire aussi : Top 20 risqué des artistes africains les plus riches en 2022

Baaziz (Algérie)

Baaziz est un auteur-compositeur interprète et chanteur algériens. Amateur des chansons classiques, il s’initie à la satire des musiques traditionnelles de son pays, pour dénoncer les failles politiques. Ayant défié les autorités politiques par ses musiques controversantes, il est contraint de quitter son pays pour aller vivre en France où il continuera à défendre corps et âmes son style musical. Il est notamment l’auteur du titre connu « Algérie mon amour ». Sa fortune n’est malheureusement pas mentionnée.

Cheb Bilal (Algérie)

Cheb Bilal est un artiste algérien qui produit un style musical traditionnel (rai). Il se fait d’abord connaître dans sa région où il se produit dans des mariages / fêtes. Puis, lorsqu’il arrive à Marseille en France, il élargit son publique et sa notoriété pour signer ensuite chez Universal. Sa fortune avoisinerait aujourd’hui les 369 mille euros à 2,21 millions d’euros.

Nait Chabane Amirouche (Algérie)

Le chanteur algérien Nait Chabane Amirouche est un artiste de musique traditionnelle. Son style s’inspire fortement de ses origines kabyles qui représentent une culture à part entière. Il est un artiste qui a su s’imposer en Algérie, mais sa fortune n’est pas vraiment mentionnée.

Hamid Baroudi (Algérie)

Hamid Baroudi est un artiste algérien à part entière, il crée son succès sur un style bien particulier : l’Ethno-pop. Un style encore peu connu en Algérie. Sa fortune est encore difficile à déterminer.

Youcef Boukhantech (Algérie)

Youcef Boukhantech est un artiste et compositeur algérien. Il a la spécificité de chanter en trois langues : français, chaque et arabe. Son style musical est culturellement vaste, car il aime le style andalou, bafouai, malouf, etc. Pour le moment, il n’a pas d’information fiable concernant sa fortune.

Rabah Inasliyen (Algérie)

L’artiste Rabah Inasliyen est un compositeur et interprète Kabyle. Il adopte un style musical moderne. Aussi, il aime écrire des poèmes engagés en berbère qu’il met à l’honneur dans ses chants et qui sont également traduits en français. Aucune information sur sa fortune n’a été trouvée.

Houari Benchenet (Algérie)

Houari Benchenet est un artiste algérien de renom, en effet, il est surnommé le maître du rai. D’origine oranaise, son style musical est fortement influencer par la ville qui l’a vu naître. Il aime mélanger plusieurs langues dans ses chansons (Français, espagnol, berbère, oranais, etc. ) ce qui étend sa notoriété. Sa fortune n’est pas déterminée.

Nabil Baly Othmani (Algérie)

Le chanteur Nabil Baby Othmani est un chanteur touareg et c’est tout naturellement que ses origines se reflète dans son style musical. Issue d’une famille d’artiste, il n’hésite pas à reprendre le travail de son défunt père pour continuer à vivifier son travail.Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

El Hasnaoui Amechtouh (Algérie)

El hasnaoui amechtouh est un chanteur algérien. Il fait ses débuts dans la musique en s’essayant au style amazigh, mais cartonne dans la musique chaabi kabyle qui lui a permis de s’imposer comme l’une des références musicale sur ce style. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Farid Gaya (Algérie)

C’est dans la musique kabyle que le chanteur algérien Farid Gaya élargie sa popularité. Son style et la variété de titres qu’il a établit lui permettent de faire partie des artistes algériens de renommée. Pas d’information sur sa fortune à été remonté.

Hamid Bedjaoui (Algérie)

L’histoire musicale de Hamid Bedjaoui est assez tragique. En effet, ayant été torturé et condamner à mort pendant la guerre d’Algérie, il purge finalement une peine de prison dans laquelle il se confectionne une guitare et compose des titres qui seront populaires après lui. Il n’y a malheureusement pas d’information sur sa fortune.

Karim de Syncop (Algérie)

Karim de Syncop est un chanteur algérien et montréalais. En effet, né en Algérie, il part très tôt vivre au Canada où il développera son amour pour la musique. Son style de rai est inspiré par d’autres styles comme le hip-hop, le chaoui et le reggae. Sa fortune n’est pas déterminée.

Kamel El Harrachi (Algérie)

Le jeune Kamel El Harrachi est un auteur-compositeur et musicien algérien. Habitant à Paris depuis de nombreuses années, il lui tient à cœur de faire perpétuer le style musical chaabi dans lequel il se produit. Sa notoriété lui permet de se produire dans plusieurs scènes parisiennes. Pas d’information sur sa fortune a été remonté.

Saad Lamjarred (Maroc)

Saad Lamjarred est un artiste marocain très complet. En effet, il est un compositeur-interprète auteur producteur de musique, danseur multi-instrumentiste et acteur marocain. Son style musical pop arabe en dialecte marocain à battu des records d’audience sur YouTube. Malheureusement, son image publique est dégradée notamment à cause de multiples accusations pénales. Sa fortune est estimée à environ 5 millions d’euros.

Jedwane (Maroc)

C’est dans les années 80 que Jedwane commence sa carrière. Il crée son orchestre qui est composé de violons et d’autres instruments telle la guitare, l’orgue électrique et la batterie. Dans les années 2000, Jedwane prend la décision d’arrêter la musique pour pouvoir se consacrer à la récitation du coran. Sa fortune n’est donc pas estimable.

Abdelfettah Bbennis (Maroc)

Abdelfettah Bennis est un artiste marocain soufis, on le considère comme un des meilleurs représentants de la poésie soufis dans les pays maghrébins. Cependant, aucune mention sur sa fortune n’est faite.

Haj Driss Touimi Benjelloun (Maroc)

Haj Driss Touimi Benjelloun est un musicien marocain au style de musique arabe-andalous. Il est connu pour être un fin connaisseur et récitateur des poèmes soufis. Pour le moment, il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Abdellah Daoudi (Maroc)

C’est le style chaâbi que le chanteur marocain Abdellah Daoudi. Ce grand chanteur marocain à une fortune estimée d’environ 16 000 euros.

Nadir Khayat (Maroc)

Nadir Khayat alias Red One est un artiste marocain de renommée. En effet étant un producteur, compositeur, auteur et réalisateurs artistique, il produit de nombreux titres pour de grands noms de la musique (Lady Gaga, Sean Kingston). Son label RedOne s’associe à Universal International Music en tant que coentreprise. Sa carrière en Suède et aux États-Unis lui vaut une fortune d’environ 20 millions d’euros.

Hatim Idar (Maroc)

Le premier marocain à atteindre la finale de l’émission libanaise Superstar est Hatim Idar. Le premier marocain à atteindre la finale de l’émission libanaise Superstar est Hatim Idar. Sa fortune est estimée entre 112 mille euros à 670 000 euros.

Mustapha Kamel (Maroc)

Mustapha Kamel est un artiste marocain, néerlandais. Il fait partie des chanteurs amazighs les plus influents en Europe et au Maghreb. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Zakaria Houaoura (Maroc)

Zakaria Houaoura est un musicien marocain. Il tombe sous le charme de la musique Gnawa et en fait sa direction musicale puisqu’il anime fréquemment des soirées et événements. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Allal Yaâla (Maroc)

Allal Yaâla est un artiste marocain qui est membre et cofondateur d’un groupe de musique. Il s’initie dans la musique marocaine moderne, il se démarque notamment par ses caractères discrets et modestes. Raison pour laquelle sa fortune n’est pas mentionnée sur le net.

Douzi (Maroc)

Douze sont un artiste maroco-belge et c’est le premier musicien marocain. Son style rai et rn’B a été élargie à la Belgique et aux États-Unis. Il est aussi un des premiers artistes à se produire sur la scène de NBA. Sa fortune est estimée entre 19 000 euros 28 000 euros.

Abdelaziz Stati (Maroc)

Abdelaziz Stati est chanteur violoniste marocain qui est très popularisé par son style pop marocain. Il s’est notamment fait connaître en Europe par la symbolique de joie qu’il représente. Sa fortune est estimée à environ 80 000 euros.

Dibi Dobo (Bénin)

Dibi Dobo est un artiste interprète -auteur et compositeur béninois. Son style musical est un fin mélange de rnb, d’afropop et de rap. Après avoir commencé sa carrière au sein d’un groupe de jeune, il poursuit sa carrière solo dans laquelle il sort beaucoup d’album qui font de lui l’artiste béninois le plus en vogue. Celui qu’on appelle le « dibitique » n’a pas sa fortune déterminée sur le web, mais il est certainement l’artiste béninois le plus riche.

Richard Flash (Bénin)

Richard Flash est un artiste chanteur auteur-compositeur béninois. Après avoir agrandi sa notoriété notamment grâce à plusieurs interventions comme dj et animateurs de soirées puis animateurs radio et enfin directeur de Radio et des projets artistes. Il quitte la France pour poursuivre sa carrière, mais sa fortune n’est pas déterminée.

Nel Oliver (Bénin)

Le chanteur-compositeur ingénieur du son directeur artistique et producteur franco-béninois Tel Olivier est un des artistes les plus connus au Bénin et en Afrique de manière générale. Il aime chanter en plusieurs dialectes et c’est ce qui fait sa notoriété. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Tohon Stan (Bénin)

Tohon Stan est un artiste béninois qui débute sa carrière musicale très top à l’âge de 9 ans. Il continue et réalise de nombreux albums qui plaisent au public. Mort en 2019 à Paris, sa fortune n’est pas déterminée.

Zeynab Habib (Bénin)

Enfin une femme dans ce classement des artistes africains. Elle est connue notamment, car elle a été lauréate d’un trophée Kora Awards dans la catégorie des meilleurs artistes et elle à également été ambassadrice de bonne volonté à l’Unicef. Sa fortune n’est malheureusement pas mentionnée.

Lionel Loueke (Bénin)

Le guitariste de jazz Lionel Loueke commence l’apprentissage des instruments de percussion puis ayant étudier en France, il obtient un engagement dans un club. Ils jouaient alors de la pop africaine et il découvre le jazz pour lequel il se passionne. Il poursuit sa carrière aux états-unis où il entre dans un institut prestigieux de jazz.

Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Don Metok (Bénin)

Le chanteur et musicien Don Metok est également un homme politique au Bénin. Il commence sa carrière au sein même de ses études au collège où il participe à un concours inter-collège. Il réalise plusieurs compositions musicales notamment une musique pour la paix de son pays. Sa fortune n’est pas déterminée sur le web.

Ramou (Bénin)

Ramou est une artiste auteure -interprète et compositrice béninois. Elle devient célèbre grâce à son album Iré Nikan sorti en 2010. Elle n’hésite pas à s’associer avec d’autres artistes béninois connus comme Zeynab Habib ou encore Lokua Kanza avec qui elle pose sa voix.

Miss Espoir (Bénin)

La chanteuse Miss Espoir est une artiste auteure compositrice et interprète béninoise. D’une part connue pour ses albums à succès, mais d’autre part aussi grâce à son investissement social. Initiatrice du projet cœur d’or elle participe à l’essor des personnes vulnérables et démunies au Bénin. Sa fortune n’est pas mentionnée sur le web.

Madou (Bénin)

Madou est une chanteuse béninoise. Elle a commencé sa carrière en étant danseuse, mannequin et actrice. Elle est célèbre notamment pour chanter en faveur de l’amour de la paix et de la lutte contre les violences faites aux enfants et aux femmes. Il n’y a pas d’information sur sa fortune sur le web.

Pépé Oléka (Bénin)

Ayant grandi au Togo, la chanteuse béninoise Pépé Oléka elle développe sa carrière à Marseille en participant à des projets musicaux et cinématographiques, avant de rentrer au Benin ou elle devient choriste pour de nombreux artistes. Puis elle continue en entrant dans un groupe nommé Traffic qui lui permet de développer d’avantage sa carrière. Il n’y a pas de mention de sa fortune sur le web.

Princesse Charm (Bénin)

La chanteuse Princesse Charm polyvalente. En plus de sa passion pour la musique, elle est esthéticienne en Suède et est également très active dans ses œuvres caritatives notamment avec son association qui aide les orphelins et les malades psychiatriques. Elle n’hésite pas à se produire régulièrement dans son pays au profit de son association ou uniquement pour le plaisir de ses fans. La fortune de Princesse Charm n’est pas mentionné.

Gbessi Zolawadji (Bénin)

Gbessi Zolawadji est un artiste béninois chanteur, musicien et parolier. Son amour pour la musique naît lorsqu’il observe son père danser l’Avogan qui est une danse traditionnelle et tribale béninoise. Il est connu pour avoir popularisé l’Agbadja qui est également une danse traditionnelle béninoise. Il est incontestablement le roi de l’Agbadja au Bénin. Pas d’information sur sa fortune a été remontée.

Pipi Wobaho (Bénin)

Pipi Wobaho est un artiste béninois complet. En plus d’être chanteur de musique traditionnelle, il est également comédien. Il commence sa carrière en prenant des cours de théâtre et rejoint des compagnies regroupant plusieurs acteurs et comédiens béninois. Sa filmographie et sa discographie font de lui un artiste bien accompli. Pas d’information sur sa fortune.

Jean Aagbenon (Bénin)

L’artiste Jean Adagbenon est un chanteur percussionniste auteur et compositeur béninois. Son style musical varié : jazz, rock ou encore flamenco, font de lui un artiste béninois part entière. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

El Jowania (Bénin)

El Jowania est un artiste béninois spécial. En effet, il est auteur compositeur et interprète de salsa béninois. Un style atypique et populaire. Il décède en 2012, mais il n’a pas d’information sur la fortune qu’il a laissée.

Ténor (Cameroun)

La carrière de Ténor commence très tôt. À l’âge de 16 ans, ce rappeur camerounais sort son premier Album. Son titre Do lé dab rencontrant un franc succès, il est le premier artiste africain à rejoindre la branche africaine du label Universal Music. De plus, il est désigné comme phénomène du rap africain par la célèbre chaîne de télévision Trace TV. Sa fortune est estimée 120 millions entre 200 millions de FCFA.

Daphné (Cameroun)

L’artiste Daphné est une chanteuse camerounaise de reggae et d’afropop. Elle se fait connaître grâce à son titre Calée et est très populaire sur Instagram, ce qui lui donne la place de l’artiste féminine d’Afrique francophone la plus suivie sur Instagram. Sa fortune s’élèverait à 267 millions de fcfa.

Mink’s (Cameroun)

Mink’s est un jeune rappeur camerounais originaire de Douala. Il commence par écrire des textes qui font l’unanimité autour de ses proches qui le poussent d’ailleurs à s’inscrire à des concours dédiés. Dans sa musique, ils s’inspirent de grands artistes comme Kanye West ou Jay’z ou encore Youssoupha. Il n’y a malheureusement pas d’information sur sa fortune.

Maahlox (Cameroun)

Ce rappeur camerounais tient son de scène Maahlox d’un médicament contre le cancer que sa sœur défunte avait l’habitude de prendre. Cela nous en dit long sur cette artiste qui a vecue beaucoup d’épreuves durant sa jeunesse. Cependant, sa musique est alors jugée très vulgaire et grossière. Sa fortune n’est pas mentionnée sur le net.

Salatiel (Cameroun)

L’artiste Salatiel est un chanteur, arrangeur, musicien et producteur de musique camerounais. Initialement, il s’est lancé dans une carrière de médecine, mais il fait un revirement de carrière pour se lancer pleinement dans la musique. Il gagne la première place de grands concours camerounais, ce qui lui permet de rencontré de grands artistes. Il crée son label en 2013 Alpha Better et obtient même la réputation d’être une machine à tube. Sa fortune est évaluée à 15 millions de dollars.

Phillbill (Cameroun)

C’est dans le groupe Ridimz que commence la carrière de l’artiste camerounais Phillbill. En 2010, il crée son label de production avec lequel beaucoup d’artistes camerounais connues travaillent. Spécialisé dans l’Afropop et l’Afro-bikossa il est aujourd’hui reconnu comme l’un des beatmakers les plus connues et influent parmi les artistes camerounais. Il n’y pas d’information sur sa fortune.

David K (Cameroun)

L’artiste David K est un acteur culturel, auteur, compositeur et interprète camerounais. Très tôt, il porte son intérêt vers le domaine de la musique et se fait connaître au cours d’une longue carrière musicale. Au delà de sa carrière, il est investi socialement et culturellement, car il fonde l’association Hope &Life qui est une association culturelle avec laquelle il produit des concerts et d’autres œuvres sociales. Pas d’informations sur sa fortune.

Mama Ohandja (Cameroun)

L’artiste Mama Ohandja est un arrangeur, danseur, chorégraphe et chanteur camerounais. Cet artiste qui est né en 1942 commence sa carrière artistique assez tôt puisque dès les années 60 il interprète des titres africains en spectacle dans des cabarets etc. Il fait partie des artistes classiques du Cameroun, mais sa fortune n’est pas mentionnée.

Govinal (Cameroun)

Govinal est un auteur et compositeur camerounais qui est spécialisé dans le style musical : le bikutsi qui est un ensemble de danses et chants traditionnels originaire du centre sud du Cameroun et affilié à l’ethnie Betie. Il participe à de nombreuses cérémonies tel l’Africa Foundation Awards où encore le Cameroun Music Awards où il remporte des prix tels que la palme d’or de l’artiste septennat ou encore le Grand Prix du cameroun music Award dans la catégorie Bikutsi. Malheureusement, il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Vicky Edimo (Cameroun)

Le père de la guitare basse camerounaise Vicky edimo se prend d’amour pour la musique dès le plus jeune âge puisque qu’il commence à jouer de la guitare à l’âge de 9 ans. Il s’envole pour Paris où il développe ses compétences musicales et poursuit aux états-unis où il s’inscrit à des cours pour se perfectionner. Son style musical, jazz, blues et funk font de lui un artiste camerounais à part entière. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Lire Aussi  Carmen Sama : la veuve de DJ Arafat caressée dans le sens du poil par….(vidéo)

Foly Dirane (Cameroun)

Foly Dirane est un artiste camerounais complet ! Chanteur, producteur, réalisateur, acteur formateur, et animateur radio et télé, il est l’initiateur de plusieurs programmes parmi les plus populaires au Cameroun. Pas d’information sur sa fortune n’a été relaté.

Eko Roosevelt (Cameroun)

Eko Roosevelt est un musicien chanteur et pianiste camerounais qui apprend l’éducation musicale dans des instituts reconnus comme l’école d’Art de Dakar ou encore l’école normale de musique de Paris. Il met à son tour à profit ses compétences musicales et enseigne à la faculté des arts et lettre de Douala. Pas d’information sur sa fortune n’ a été relaté.

Nabila (Cameroun)

Cette artiste hispano marocaine de son père et camerounaise de sa mère est une jeune chanteuse qui se passionne pour la musique dès son jeune âge lors de la participation a des spectacles. Sa carrière naissante porte ses fruits, car elle reçoit en 2019 le prix de la révélation musicale de l’année au Canal d’or. Sa carrière évolue, car elle fait ses premiers pas à l’écran en tant qu’actrice. Pas d’information sur sa fortune.

Blick Bassy (Cameroun)

Le chanteur producteur auteur et compositeur camerounais Blick Bassy est également un talentueux guitariste et percussionniste. En 1996, Il commence sa carrière dans un groupe qu’il a lui même fondé : Macase : puis il poursuit sa carrière solo et des prix prestigieux dont en 2019 celui du Grand Prix SACEM des musiques du monde.

Longuè Longuè (Cameroun)

L’histoire touchante du chanteur Longuè Longuè à fait aujourd’hui de lui un artiste camerounais à part entière. En effet, à la mort de sa mère, il est envoyé vivre chez son oncle qui ne l’a jamais considéré comme un fils. Il se retrouve rapidement à la rue et est perçu comme un bon à rien. Se lancer dans la musique a été une porte ouverte pour lui. Il sort de nombreux album à succès mais est freiner dans sa carrière par des accusations judiciaires qui lui interdit le retour au Cameroun en attente du jugement. Pas d’information sur sa fortune.

Locko (Cameroun)

Locko est un jeune prodige camerounais. En effet, il se fait connaître sur YouTube où il partage des reprise de chanson populaire. D’ailleurs, il est le premier camerounais a crée une chaine YouTube de covers. Il rejoint ensuite le label Big dreams Entertainment avant d’entrer dans la cour des grands et signé chez Universal Music Africa. Il est incontestablement le beatmaker camerounais. La révélation rnb camerounaise de nommée par Paris Match gagnerait entre 6 à 10 millions de fcfa par trimestre.

Mr Leo (Cameroun)

L’artiste primée camerounais Mr leo est un chanteur qui devient populaire grâce à son titre « E go bette ». En effet l ’ambassadeur de la marque de téléphone itel au Cameroun a été désigné comme révélation musicale de l’année en 2016 et il a également été nominé dans la catégorie du meilleur artiste masculin d’Afrique centrale. Sa fortune avoisinerait les centaines de millions de fcfa.

Coco argentée (Cameroun)

Coco argentée est une artiste camerounaise , auteure compositeur et chanteuse . Résidant en Belgique, elle se fait connaître dès son premier album Nostalgie grâce à son titre « Dans la tanière ». Elle aussi à son lot de prix car elle est désigné comme la meilleure artiste de l’année en 2015 par Canal2or. Sa fortune s’élèverait à environ 423 millions de fcfa.

Dj Arafat (Côte d’Ivoire)

Ai-je besoin de rappeler qui est Dj Arafat ? Ce danseur chorégraphe chanteur compositeur parolier et producteur ivoirien est désigné comme l’un des plus grands artistes d’Afrique subsaharienne. Le roi du coupé-décalé à populariser le coupé-décalé à travers le monde. On ne compte plus les titres qu’il a gagné dont celui de l’artiste africain le plus influent à l’international par le magazine Forbes Afrique ainsi que Trace Africa. Sa fortune est estimée à près de 2 milliards de fcfa soit un peu près 2,5 millions d’euros.

Ismaël Isaac (Côte d’Ivoire)

Le chanteur Ismaël Isaac est un artiste ivoirienne connue par sa voix mélodieuse qu’il met au service de la musique reggae. Son style bien à lui permet de devenir une référence dans la musique reggae en cote d’ivoire. Malheureusement, il n’y a pas d’informations sur sa fortune.

Pat Sacko (Côte d’Ivoire)

L’artiste Pat Sacko est un musicien ivoirien. Sa carrière se concrétise par le groupe Espoir 2000 dont il est le leader, ensemble, ils sont une figure forte du Zouglou. Il n’y a pas de mention sur sa fortune.

Jean-Jacques Kouamé (Côte d’Ivoire)

Le chanteur ivoirien Jean-Jacques kouamé est un homme d’affaires bien connu. Il est considéré comme co-créateur du mouvement coupé décalé aux côtés de Douk Saga. Il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Gadji Celi (Côte d’Ivoire)

Gadji celi est un artiste ivoirien. Chanteur de coupé-décalé de longue date, il produit de nombreux albums et titres qui rythment la cote d’ivoire et même au-delà. Malheureusement, il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Dobet Gnahoré (Côte d’Ivoire)

L’artiste Dobet Gnahoré est une musicienne chanteuse danseuse auteure et compositeur. Très tôt, elle se lance dans l’industrie musicale aux côtés de son père. Durant sa carrière, elle se produit en duo avec Ano Neko et c’est dans l’afro pop qu’elle rayonne. Pas d’information sur la fortune.

Chantal Taiba (Côte d’Ivoire)

La chanteuse Chantal Taiba commence sa carrière en tant que choriste dans une télévision nationale. D’ailleurs, l’un de ses premiers titres devient même l’hymne de l’équipe nationale de football de Cote d’ivoire. Son style musical type : le Matiko qui est une danse des femmes kroumen qui symbolise la réjouissance. La fortune Chantal taiba n’est pas mentionné.

Bebi Philip (Côte d’Ivoire)

Bebi Philip est un compositeur, chanteur et guitariste ivoirien. C’est incontestablement un des plus grands artistes ivoiriens, en effet, il est considéré comme l’un des plus grands guitaristes et il est une référence dans le monde du coupé-décalé. Fils de musicien, il entre très tôt dans la musique et commence sur les scènes de l’église puis rayonne à présent sur toute l’Afrique. Malheureusement, il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Petit Yodé (Côte d’Ivoire)

Le chanteur ivoirien Petit yodé devient célèbre grâce son interprétation de la chanson de Asec Kotoko. Il poursuit en tant que membre du groupe « Poussins chocs ». Il excelle dans le style musical zouglou. Malheureusement, il n’y a pas d’information sur sa fortune.

Siro (Côte d’Ivoire)

Siro est un chanteur ivoirien, il connaît un grand succès aux côtés de Petit Yodé puisqu’il fait également parti du groupe « Les poussins Chocs ». Suite au décès d’un des membres de leurs groupes, ils forment un duo et poursuivent leurs carrières à succès. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Abou Nidal (Côte d’Ivoire)

Abou Nidal est un interprète auteur compositeur et producteur ivoirien. Il sort son premier album en 2006 et rencontre un franc succès. Pour celui qui a vécu longtemps à Genève et est connu également pour participer à de nombreuses causes humanitaires.

Teeyah (Côte d’Ivoire)

L’artiste franco-ivoirienne Teeyah est une chanteuse danseuse et actrice. Elle se distingue par son multiculturalisme musical qui allie quelques sonorités de zouk avec une influence africaine. Elle maîtrise également le style pop et musique classique en passant par le gospel et la pop. Il n’y a malheureusement pas d’information sur sa fortune.

Suspect 95 (Côte d’Ivoire)

Le rappeur ivoirien Suspect 95 est un auteur-compositeur et interprète. Initialement, c’est un passionné de poésie qui commence à écrire ses premiers textes et se popularise au sein de son école et de sa ville. Très populaire, il cumule des millions de vues sur les réseaux sociaux. Pas d’information sur sa fortune.

Fitini (Côte d’Ivoire)

L’artiste ivoirien Fitini est un chanteur-compositeur. Il s’initie dans le style Zouglou où il lie l’humour à sa musique. Il a l’habitude de composé pour d’autres artistes Zouglou et selon certaines rumeurs, il serait même l’investigateur de 1er Gaou de Magic System. Aucune information sur sa fortune n’est mentionné.

Kiff no Beat (Côte d’Ivoire)

Le groupe ivoirien de Hip Hop Kiff no Beat formé en 2009 commence timidement sur les scènes d’Abidjan, avant de remporter le concours Faya flow qui les popularise dans toute la cote d’ivoire. Étant les premiers à signer chez Universal Music Africa, il s’initie dans le style hip hop rnb. Pas d’information sur sa fortune.

Baaba maal (Sénégal)

Le guitariste et chanteur sénégalais Baaba Maal est un artiste de renommée. Il commence sa carrière au sein d’un groupe musical Daande Lenol puis étudie la musique occidentale avant de faire une grande tournée en Europe. Il est également connu pour son engagement social qui fait de lui le représentant du programme des nations unies pour le développement. Malheureusement, l’artiste reste très discret sur sa fortune.

Ismaël Lô (Sénégal)

Le musicien, chanteur auteur compositeur et interprète sénégalais Ismaël Lô est née au Niger d’un père sénégalais. Ayant grandi au Sénégal, il s’intéresse très tôt à l’art et commence sa carrière lorsqu’il se fait repéré lors d’une émission de télévision. Son style bien à lui qui mélange des tonalités jazz, blues, soul, folk, font de lui un artiste sénégalais de choix. Pas d’information sur sa fortune.

Cheikh Lô (Sénégal)

Cheikh Lô est un musicien sénégalais. Cet artiste appartenant au mouvement des baye fall tombe très tôt dans l’univers de la musique et du chant. Née au Burkina Faso de parents sénégalais, il s’installe au Sénégal et apprend le mbalakh. Grace à toutes ses sonorités, il développe un style bien à lui qui allie le reggae, mbalakh, et même le suksus(chant traditionnel provenant d’Afrique central).Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Faada Freddy (Sénégal)

Le chanteur Faada Freddy est rappeur sénégalais. Il commence sa carrière par la fondation d’un groupe nommé Daara J. Ensuite, il se lance dans une carrière solo gospel et soul. Durant, sa carrière, il a réalisé de nombreuse première parti de grands artistes tels Oncle Soul ou encore Lenny Kravitz. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Wasis Diop (Sénégal)

L’artiste Wasis Diop est un compositeur et musicien sénégalais. Originaire de Guinée-Bissau, il s’initie dans un style de musique bien défini : le rock africain. Grace à ses sonorités musicales dansantes, il illumine l’Afrique de l’Ouest.Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Omar Pene (Sénégal)

Omar Pene est un musicien sénégalais. Cet artiste très engagé a d’abord voulu se lancer dans une carrière de footballeur en ignorant qu’il avait une voix qui lui permettrait d’être musicien. Il décide de se servir de sa musique pour dénoncer la corruption, et d’autres maux. Sa fortune est estimée 3 millions fcfa.

Nuru Kane (Sénégal)

Le charismatique chanteur Nuru Kane est un musicien de renom. Guitariste et joueur de Gumbri, il s’inspire du mouvement Baye fall qui rend sa musique philosophique et très appréciée. Il s’inspire également de sonorités marocaines pour ses compositions. Pas d’information sur sa fortune.

Souleymane Faye (Sénégal)

Le chanteur Souleymane faye est un artiste sénégalais. Il fut pendant de nombreuses années un chanteur dans le groupe connu de mbalakh xalam II. Considérées comme un parolier de renom, ses chansons sont de réelles sources culturelles permettant de comprendre la société sénégalaise. Malheureusement, pas d’information sur sa fortune.

Diogal (Sénégal)

Diogal est un chanteur et musicien sénégalais. Il s’intéresse très tôt à la musique et évolue auprès des plus grands de la chanson sénégalaise. Son style de musique traditionnel sénégalais chanté s’allie à la musique occidentale.

Alioune Mbaye Nder (Sénégal)

Le chanteur et danseur sénégalais Alioune Mbaye Nder un artiste de mbalakh. Sa carrière débute au sein d’un groupe nommé Lemzo dont il est le leader. Sa popularité ne cesse de grandir et il enchaine les albums à succès. Il est considéré comme les grands de la musique sénégalaise. Pas d’information sur sa fortune.

Didier Awadi (Sénégal)

Le rappeur Didier Awadi est un artiste sénégalais. Il crée le groupe « Positive Black Soul » qui rencontre un franc succès. Sa carrière s’étend en France ce qui lui permettra d’obtenir le prix du RFI musiques du monde. Aussi, il est l’initiateur du projet président d’Afrique qui regroupe différents rappeurs africains ainsi que les voix de certains présidents après l’indépendance. Pas d’information sur sa fortune.

Jimi Mbaye (Sénégal)

Le guitariste Jimi mbaye est un artiste auteur, compositeur et chanteur sénégalais. Il est le fondateur du groupe Super Étoile qui est connu pour avoir joué aux côtés de El Hadji Faye et Youssou N’Dour. Il est un artiste sénégalais parmi les plus grands. Pas d’informations sur la fortune.

Fou Malade (Sénégal)

Le rappeur sénégalais Fou malade est un auteur-compositeur. Il est connu pour avoir été l’initiateur du mouvement « Yen à marre ». En 2004, il a également fait la première partie de Youssou N’dour. Pas d’information sur sa fortune.

Metzo Djatah (Sénégal)

Metzo djatah est un artiste sénégalais. Il est incontestablement l’un des plus connus de Casamance. Il est également engagé socialement notamment contre la lutte pour l’enfance et l’éducation. Pas d’information sur sa fortune.

Alioune Kassé (Sénégal)

Le chanteur Alioune Kassé est un auteur-compositeur interprète sénégalais. Il est considéré comme l’un des représentants de la musique sénégalaise moderne. Pas d’information sur sa fortune.

Naby (Sénégal)

Naby est chanteur sénégalais. Il tombe dans la musique des petits et se passionne par les figures du Mbalakh. Il arrête donc très tôt ses études pour se consacrer à sa carrière naissante. Son style s’inspire de toutes les sonorités musicales dans lesquelles il a baigné petit : mbalakh reggae, etc. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Elzo Jamdong (Sénégal)

Le rappeur Elzo Jamdong est un auteur-compositeur interprète sénégalais. Sa carrière débute lorsque il réalise une mixtape à succès qui le rend populaire jusqu’au chaînes de télévision. Aussi, il est membre d’un collectif de rap sénégalais Jamdong Community dont il est le co-fondateur. Pas d’information sur sa fortune.

Coumba Gawlo (Sénégal)

La chanteuse Coumba Gawlo est une artiste sénégalaise griotte. Très tôt, elle est remarquée par sa voix spéciale et gagne un concours à 14 ans « Voix d’or du Sénégal ». C’est une femme engagée qui n’hésite pas à chanter pour des causes caritatives comme « Africa for Haiti «. Aussi, elle est l’une des rares artistes sénégalaise à avoir obtenu un disque d’or. Pas d’information sur sa fortune.

Fafadi (Sénégal)

Le musicien auteur compositeur et interprète Fafadi est un artiste sénégalais originaire de la Casamance. Très tôt, il se prend d’amour la musique et chante dans des dépositaires. Il fut également sollicité par le groupe de rap « Positive Black Soul «. Il élargit sa musique en apprenant à maîtriser plusieurs instruments dont le piano et la guitare. Pas d’information sur sa fortune.

Ameth Male (Sénégal)

Ameth Male est le frère du célèbre artiste Baaba Maal. Issus également de la culture peul, il est un chanteur et guitariste. Il est également le fondateur du groupe Dental qui signifie union en peul. Il se fait connaître grâce à l’album qu’il réalise en duo avec Mansour Seck. Pas d’information sur sa fortune.

Dip Doundou Guiss (Sénégal)

Dip Doundou Guiss est un rappeur sénégalais en plein essor. En effet, il est le premier, artiste sénégalais a signé chez le label de Booba 92 i. Grace ses paroles frappantes et son style bien à lui, il est incontestablement le rappeur sénégalais le plus populaire. Pas d’information sur sa fortune.

Mansour Seck (Sénégal)

Mansour Seck est un chanteur sénégalais. Musicien et guitariste, il est griot de ses racines toucouleur. En collaboration avec Baaba maal il enregistre le titre Djam Leeli. Pas d’information sur sa fortune.

Mc Solaar (Sénégal)

Mc Solaar est un rappeur français de longue date née au Sénégal. Originaire du Tchad, ses parents, quitte le pays qui est instable politiquement. Il compte parmi ceux qui ont popularisé le rap français. Son style rap, hip hop avec des inspirations de jazz lui donne un grand succès durant de nombreuses années. Il semblerait que sa fortune dépasse les millions d’euros.

Mapenda Seck (Sénégal)

Le chanteur griot Mapenda Seck est connu comme le petit-fils de Ndiobo Seck (chanteur khassaides). Issus de la confrérie mouride du Sénégal, il grandit avec l’amour de la musique et des chants. Sa carrière s’étend alors avec ses différents albums et ses différentes collaborations notamment avec Thione Seck.

Mohombi (RDC)

L’artiste Mohombi est un auteur-compositeur, chanteur danseur producteur et également auteur de pop. Cet artiste polyvalent est suédo-kinois et rencontre un franc succès dans le monde entier. Très tôt, par l’influence de ses parents, il est baigné dans l’univers musical. Sa carrière démarre et il enchaîne les apparitions publiques, notamment lorsqu’il est membre du jury pour le plus célèbre concours de jeunes talents en République démocratique du Congo. Son titre « Bumpy Ride » est très populaire et le rend davantage populaire, malheureusement sa fortune n’est pas mentionné.

Jean Goubald (RDC)

Le guitariste et chanteur Jean goubald est un artiste kino-congolais qui s’initie dans un style qui allie le jazz, le rnb, le blues , la rumba et même le reggae. Initialement, il souhaitait s’orienter vers des études de pharmacie avant de commencer sa carrière musicale au sein d’un groupe de quartier : Bella Buzzo. Il se produit dans différents groupes puis se lance dans une carrière en solo. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Cor Akim (RDC)

Cor Akim est un chanteur, compositeur pianiste et parolier kinois. Orphelin à l’âge de 19 ans, le chemin de la musique a été une évidence pour lui. Il s’initie donc à l’apprentissage de plusieurs instruments comme le piano ou encore la guitare. Artiste très engagé, il réalise des chansons qui dénoncent notamment les violences sexuelles. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Yekima (RDC)

L’artiste polyvalent Yekima est un auteur-compositeur interprète, humoriste, conteur et parolier kinois. Yekima est connu en République du Congo pour être l’initiateur du slam. En 2008, il monte un groupe et s’élargit dans tout le pays. Sa fortune n’est malheureusement pas disponible sur le web.

Lire Aussi  Patrice Evra sur Luis Suarez : “J’ai vu ses enfants et sa femme…ça aurait mal fini”, l’ex-coéquipier de CR7 fait de troublantes révélations

Gaz Mawete (RDC)

Gaz Mawete est un auteur-compositeur interprète et danseur kinois. Sa notoriété s’accroît lorsqu’il est le vainqueur du plus célèbre concours de musique en République démocratique du Congo : Vodacom Best of the best. Son succès est basé sur son titre « Olingi Nini » qui a battu des records sur YouTube avec plus 6 millions de vues. Sa fortune n’est pas mentionnée, néanmoins ses revenus sur YouTube serait estimé entre 11 300 et 67 900 euros.

Jessy Matador (RDC)

Jessy Matador est un chanteur et danseur de coupé décalé née en France d’origine kinoise. Après avoir été membre du groupe « les cœurs brisés », il crée son propre groupe « La Selesao ». Il enchaîne les albums à succès et le tube d’été. Il s’initie dans plusieurs styles musicaux : coupé-décalé, dancehall, hiphop, kudoro, ndombolo et zouk. Il est un artiste incontournable dans le paysage musical des artistes de la République démocratique du Congo .

Bouro Mpela (RDC)

Le chanteur, danseur et chorégraphe Bouro mpela est un artiste kinois. Ayant fait de longues études, il avait un autre destin que celui d’être artiste. Cependant, en 1996, il intègre un grand groupe de Koffi Olémidé. Ce n’est pas quand 2016 qu’il entame une carrière solo. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Tshanda Sangwa (RDC)

Tshanda Sangwa est un acteur et musicien helvetico-congolais. Dès petit, il est bercé dans l’univers de la musique, car ses deux parents sont dans cet univers. En effet, son père Maray était membre du groupe de Papa Wemba en tant que danseur et chanteur. D’ailleurs, il se trouve dans la plupart des clips de leurs parents. Son nom de scène enfant était Bébé Tshanda. Plus tard, il partage la scène avec des grands noms de la musique africaine, tels que Magic System, Youssou N’dour ou encore Koffi Olomidé. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Lokas (RDC)

Le Lokas est un chanteur guitariste issu de la République démocratique du Congo. Il commence sa carrière dans les chorales chrétienne de sa ville puis fit partie de différent groupe avant de crée son propre groupe. Son style est un mélange de musique de jazz et afro-cubaine sans oublier l’influence de tradition congolaise. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Tshala Muana (RDC)

Tshala Muana est une femme congolaise d’exception. En effet, cette femme politique est également une chanteuse danseuse actrice et productrice. Sa notoriété est basée sur la modernisation de ses lettres de noblesse au folklore de la tribu Luba originaires des provinces Kasai Occidental. Aussi, elle est connue pour assurer elle-même la production de sa propre musique qui dénonce souvent des problèmes de société. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Barbara Kanam (RDC)

Barbara Kanam est productrice, et compositrice interprète congolaise. Elle se passionne pour la musique dans des orchestres et apprend même à jouer de la guitare. Elle suit sa carrière dans le style gospel , elle s’installe en France et poursuit sa carrière après avoir eu son première enfant. En 2005, elle remporte même le prix Kora du meilleur espoir féminin. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Nathalie Makoma (RDC)

Nathalie Makoma est une chanteuse congolaise. Son style musical est un mélange de gospel, pop et r&b . Elle débute sa carrière dans un groupe de musique chrétienne congolaise : Makoma uù elle étais la chanteuse principale. Sa notoriété s’accroit lorsqu’elle arrive deuxième d’un grand concours de musique néerlandais. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Almok (Togo)

Almok est une jeune artiste togolaise. La chanteuse de r&b commence sa carrière par un featuring avec un artiste très en vue en Omar B. Ils réalisent un premier titre ensemble ce qu’il la met en lumière sur la scène togolaise. Depuis elle est une référence dans le domaine de la musique au Togo. Malheureusement, sa fortune n’est pas disponible sur le web.

Afia mala (Togo)

« La princesse des rives du Mono », c’est le surnom d’Afia mala, une jeune chanteuse togolaise. Très tôt, elle commence la musique en prenant des cours dans sa ville. Elle est connue pour avoir la particularité de chanté en plusieurs langues : swahili, lingala, Yoruba, français, et même espagnol. Sa fortune n’est pas mentionnée sur le web.

Stéphane Legar (Togo)

Stéphane Legar est un chanteur danseur et également mannequin israélo-togolais. Il est né dans l’état hébreu alors que ses parents sont diplomates. Il obtient la nationalité et devient virale grâce à une vidéo sur le web. Malheureusement, il n’y a pas d’information particulière sur sa fortune.

Alif naaba (Burkina Faso)

« Le prince aux pieds nus » est le surnom du chanteur burkinabés Alif Naaba. Cet auteur-compositeur et interprète est très attiré par la musique traditionnelle notamment par sa mère qui est chansonnière. Il s’est longtemps cherché avant de trouver le style musical qui le correspond. Il s’accorde sur un mélange de pop-folk, de jazz et de musique traditionnelle moagha. En 2014, il est consacré meilleur artiste du Burkina Faso malheureusement sa fortune n’est pas disponible.

Sana Bob (Burkina Faso)

Sana Bob est un artiste burkinabé. Le virus de la musique le contamine très rapidement, car il est issu d’une famille de danseur. Parti en côte-d’ivoire pour aspirer à une meilleure vie, il effectue différentes formations pour apprendre les percussions, son style musical est un métissage de reggae avec des sonorités de blues sahélien mélangé a du Yama ou encore du Bissa. Il est considéré comme un chanteur d’afro-reggae. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Célestin Mawndoé (Burkina Faso)

Célestin Mawndoé est un artiste burkinabé né au Tchad. Il commence sa carrière au sein d’un groupe nommé Smarty puis poursuit sa carrière solo et s’initie à un style qui mixe ses deux cultures. Sa fortune n’est pas mentionnée sur le net.

Zêdess (Burkina Faso)

Zêdess est un artiste ivoirien au succès burkinabés. Dans sa jeunesse, il s’intéresse à la musique et aux instruments, ce qui lui permet d’apprendre. Il séduit par son style afro reggae, le public burkinabés et sa popularité ne cesse de s’accroître en Afrique de l’Ouest. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Gabin Dabiré (Burkina Faso)

Le musicien Gabin dabiré est un chanteur, compositeur et guitariste burkinabé. Il tombe dans la musique grâce aux grands-maîtres de musique traditionnelle du Burkina Faso. En 75, il arrive au Danemark et découvre la musique européenne et contemporaine. C’est alors qu’il entreprit un voyage dans la quête d’apprentissage de ce nouveau genre. Il est considéré comme le pionnier de l’intégration des percussions et sonorités électroniques dans les musiques traditionnelles. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Yé Lassina Coulibaly (Burkina Faso)

Yé lassina coulibaly est un auteur-compositeur et interprète franco burkinabés. Son style de musique est un mixe d’afro jazz et de musique contemporaine. Il est considéré comme un musicothérapeute et à même été médailler pour le mérite des lettres et de la communications au Burkina Faso. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Bil Aka Kora (Burkina Faso)

L’auteur-compositeur et interprète burkinabé Bil Aka Kora. Son style est un mélange de l’ethnie kasséna et également un mixe blues, reggae et de jazz. Il s’initie également dans le théâtre et il joue dans la pièce de théâtre « une nuit à la présidence ». Il reçoit également une récompense musicale burkinabée à deux reprises appelée les Kundés d’or. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Jah Verity (Burkina Faso)

Jah Verity est un chanteur de reggae Burkinabé et béninois. La musique est un moyen pour lui de s’exprimer, étant immigré en Côte d’Ivoire, il s’inspire de l’influence culturelle de ces différents pays. Aussi, c’est un artiste engagé qui n’hésite pas à chanter pour sensibiliser les peuples sur l’ethnocentrisme. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Smarty (Burkina Faso)

Smarty est un artiste d’origine burkinabé et ivoirienne. Il passe la majeure partie de sa vie en Côte d’Ivoire. Contraint par des conditions familiales difficiles, il arrête l’école et se consacre à des petits boulots. C’est là qu’il découvre la musique et notamment le hip-hop. Cela lui donne envie de s’initier, il participe donc à un concours de rap où il interprète un titre de Mc Solaar. Il commence sa carrière en duo dans le groupe Yeleen puis poursuit sa carrière en solo. Il sort de nombreux titres et participe à de nombreux festivals. Il est un artiste burkinabé à part entière. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Hawa Boussim (Burkina Faso)

Hawa Boussim est une chanteuse burkinabée. Dès petite, elle chante dans les fêtes familiale, les baptêmes, les mariages, funérailles etc. Sa carrière décolle lorsqu’elle remporte un concours local. Depuis, elle fait plusieurs apparitions médiatisées. Elle remporte même le Kundé d’or. La chanteuse de musique traditionnelle est un incontournable au burkina faso. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Agozo (Burkina Faso)

Agozo est un artiste burkinabé de coupé-décalé et de zouglous. Il commence sa carrière dans un groupe de zouglou nommé « les Woyos » puis il continue seul. Agozo est un incontournable de la musique zouglés et du coupé décale au burkina faso. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Awa Sissao (Burkina Faso)

Awa Sissao est une chanteuse burkinabé. Elle commence sa carrière dans un groupe nommé « Djamana percussion » où elle est choriste et danseuse. Dès la naissance de sa carrière solo, elle s’initie au style afro-beat. Aussi, elle est nominée dans la catégorie de la meilleure artiste féminine au Kora Africa Awards. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Oumou Sangaré (Mali)

Nul besoin de présenter Oumou Sangaré, qui est une chanteuse et musicienne malienne. Elle commence à chanter dans un contexte familial difficile, car sa mère, abandonnée par son père, avait du mal à joindre les deux bouts. À tout juste 18 ans, elle enregistre son premier album, pour aujourd’hui étendre sa carrière à l’international. Elle rythme le monde avec les sonorités de sa région dont elle est si fier : Wassoulou. Sa fortune n’est pas mentionnée, mais elle est considérée par forbes comme la 9e femme la plus puissante d’Afrique.

Fatoumata Diawara (Mali)

Dès son enfance, le père de Fatoumata diawara l’initie à la danse et à la guitare. La chanteuse et comédienne fait ses premiers pas à l’écran lorsqu’elle est repérée par un cinéaste connu : Cheikh Oumar Sissoko où elle jouera le premier rôle. Elle rencontre Oumou Sangaré et se lance dans la musique lorsqu’elle la sollicite pour l’enregistrement de son album. Elle s’initie donc au style traditionnel des chants Wassoulou avec des touches de jazz. C’est une artiste engagée qui n’hésite pas à se positionner pour des causes telle l’excision. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Vieux Farka Touré (Mali)

L’artiste Vieux Farka Touré est un chanteur et musicien malien. Cette artiste connue et reconnue au Mali à partager la scène des plus grands : Alicia Keys, Shakira, K’naan. Sa carrière s’étend à l’international avec des tournées à l’international notamment aux Etats-Unis et en France. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Boubacar Traoré (Mali)

Le chanteur et guitariste Boubacar Traoré est un artiste malien. Il est engagé et réalise des chansons qui glorifient l’avènement d’un Mali indépendant et notamment glorifiant le président Modibo Keita. Il s’immigre en France et s’imprègne d’un style musical occidental alliant le rock n’Roll et sonorités maliennes. Sa carrière s’élargit donc à l’international. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Toumani Diabaté (Mali)

Toumani Diabaté est un chanteur et musicien malien. Griot de son père, il est considéré comme l’un des plus grands joueurs de kora (instrument traditionnel malien). Il apprend à jouer très tôt et remporte le prix du meilleur orchestre traditionnel lors d’un concours local. Il chante avec de grands artistes maliens. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Sidiki Diabaté (Mali)

Sidiki Diabaté est une référence musicale au Mali. Il est issu d’une famille d’artiste étant le fils de chanteur Toumani Diabaté. Il commence sa carrière en enflammant les théâtres par son jeu de kora. Il apprend d’autres instruments et s’élargit ensuite au hip-hop et au rap. Ce revirement le propulse à l’industrie de musique dédiée au grand public et est même nommé au Grammy Awards en 2015. Il collabore avec des chanteurs du monde entier et dépasse les frontières de l’Afrique. Sa fortune n’est pas mentionnée, mais il est considéré comme l’un des artistes les plus riches du Mali.

Babani Koné (Mali)

La compositrice et chanteuse malienne Babani Koné. Issue d’une famille de griotte, elle apprend très tôt la musique en participation à des animations d’inter-quartiers et scolaires. Elle se produit sur des scènes de différents pays en Afrique puis à l’international en France en Grande-Bretagne, etc. Elle gagne différents prix notamment celui du Tamani d’or du meilleur artiste du Mali en 2008. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Rokia Traoré (Mali)

Rokia Traoré est une chanteuse, guitariste auteure compositrice et interprète. Elle voyage beaucoup dans son enfance grâce à ses parents qui sont diplomates. Elle se distingue par un style musical qui associe le modernisme occidental et les traditions maliennes. Elle se produit sur différentes scènes internationales et chante notamment lors de la cérémonie d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations en 2015 au Gabon. Sa carrière est en ralentissement notamment à cause des problèmes judiciaires auquel a là du faire face. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Kandia Kouyaté (Mali)

La chanteuse Kandia Kouyaté est une joueuse de kora. Dès son adolescence, elle se forme musicalement et va ensuite participer à des tournées en Europe aux côtés de grands artistes guinéens comme Sékouba Bambino et d’autres artistes ouest africains qui joue de la kora, du djembé du balafon, la basse, etc. Durant sa carrière, Kandia kouyaté se produit auprès de grands artistes maliens comme Salif Keita. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Inna Modja (Mali)

L’artiste pétillante Inna Modja est une chanteuse actrice et mannequin malienne. Elle fréquente assez jeune de grands chanteurs comme Salif Keita. Elle s’intéresse à plusieurs styles musicaux comme le jazz, le hard rock, le blues, la soul, et même le disco. Elle finit par se produire dans un style pop soul elle commence ses premiers albums et faire un carton en France. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Sidi Touré (Mali)

Le guitariste malien Sidi Touré est un artiste malien emblématique. Il commence sa carrière au sein d’un groupe d’orchestre local nommé Songhoï-Star. Quelque temps, plus tard, sa carrière s’élargit et il reçoit même le prix du meilleur chanteur grâce à un de ses titres. Il élargit ses horizons et collabore avec des artistes internationaux. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Askia Modibo (Mali)

L’artiste Askia modibo est un chanteur et musicien malien spécial. En effet, il s’initie dans un style reggae mixant des sonorités traditionnelles maliennes. Il collabore avec de grands artistes reggae africain comme Alpha Blondy ou encore Tiken Aah Fakoly. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Ibrahim Maiga (Mali)

L’artiste chanteur, acteur et comédien Ibrahim Maiga est également un homme politique slovaque. Sa carrière artistique fut courte durée, car il est davantage investi dans sa carrière politique en Slovénie, car il se portent candidat au Parlement européen. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Idrissa Soumaoro (Mali)

Idrissa Soumaoro est un artiste auteur compositeur et interprète. Il est connu pour être également un professeur de musique de renommée et pour cause, il est diplômé de l’université de Birmingham. Aussi, il compte parmi les rares enseignants de musique pour les aveugles. Il se passionne pour les instruments qu’il use dans ses chansons. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Nahawa Doumbia (Mali)

Nahawa doumbia est une chanteuse malienne. Elle se fait connaître très vite en participant à des concours locaux et régionaux. Elle sort ses premiers albums aux côtés de son mari guitariste. Elle parvint à séduire la population malienne et réussis à se faire un nom. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Boncana Maïga (Mali)

Boncana Maïga est musicien malien. Il commence sa carrière au sein d’un groupe qu’il fonde après son retour de Cuba. Par la suite, il s’en va en cote d’ivoire où il perfectionne son apprentissage et devient professeur puis directeur adjoint d’un conservateur de musique. Il compte également parmi les formateurs de l’orchestre radio de télévision ivoirienne. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Mamadou Sdiki Diabaté (Mali)

Mamadou Sidiki Diabaté est un musicien malien. Joueur de Kora, il est issu de la grande famille d’artiste de Toumani Diabaté et de son fils Sidiki Diabaté (junior), en effet, il est le fils de Sidiki Diabaté senior. Il est populaire grâce aux prouesses musicales des membres de sa famille, mais n’a pas une carrière d’artiste très rempli. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Amadou Bagayoko (Mali)

Qui ne connaît pas le fameux duo,  » Amadou et Mariam  » Les deux chanteurs et musiciens sont aveugles. Ainsi, il s’attirent la sympathie du public notamment le public français. Ils deviennent populaire suite à leur titre connu à l’international « Dimanche à Bamako » qui sera couronné par une victoire de la musique en 2005. Leur fortune n’est pas mentionnée.

Soul Bang’s (Guinée)

L’artiste Soul Bang’s est un chanteur guinéen. Il a la particularité de chanté en plusieurs langues: français, sosso, malinke, poular et anglais. Il s’inspire des artistes classiques du r&b comme Craig David et R Kelly pour créer son style. Il commence dans un petit groupe de rap puis se lance dans une carrière solo au grand dame de ses parents. Il lance ses premiers albums qui rencontre un franc succès, ce qui lui permet de se produire en tant qu’artiste guinéen à part entière. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Lire Aussi  Le Togo reçoit plus de 200 000 doses de Sinopharm de la Turquie

Takana Zion (Guinée)

L’artiste guinéen Takana Zion est un chanteur. Il chante également en plusieurs langues en sosso, en poular, en malinké, mais aussi en français et en anglais. Il écoute beaucoup de musique dans son enfance et décide de créer la sienne. Dans laquelle il exprimera ses convictions culturelles, sociales et spirituelles. C’est dans le style reggae qu’il s’initie et remporte même des prix comme celui du meilleur album reggae africain en 2012 pour Rasta Governement. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Fodé Baro (Guinée)

Fodé Baro est un chanteur guinéen et est également producteur de musique. Il est rapidement repéré dans son école pour son côté artistique. Il est très vite attiré par les instruments de musique comme la guitare, le tam-tam ou encore le n’goni. Il est rejeté par sa famille et s’en va dans différents pays pour poursuivre sa passion. C’est en France qu’il va construire son style musical l’afro-zouk mandingue et pour lequel il est si connu. Il collaborera avec de grands artistes africains pour élargir la musique guinéenne. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Sona Diabaté (Guinée)

La chanteuse Sona Diabaté est la fille de l’artiste Hadji Djeli Fodé Diabaté. C’est de son père qu’elle tient son amour pour la musique qui lui apprend dès son enfance à chanter et à jouer du balafon. Elle commence en tant que chanteuse de griot puis rejoint un groupe nommé « les Amazones de Guinée ». Son succès éclate grâce à son titre « Garé-Garé » qui atteint dans les Word music Charts Europe le numéro 3. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Maciré Sylla (Guinée)

Maciré Sylla est une chanteuse et danseuse guinéenne. Chanteuse de soussou, elle s’initie à un style musical qui associe afropop avec des sonorités mandingues et funk. Elle enchaîne rapidement les albums et remporte même le titre de la meilleure chanteuse guinéenne. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Moh Kouyaté (Guinée)

Moh Kouyaté est un chanteur guitariste guinéen. Issu d’une famille de griot, il apprend rapidement à maitriser les instruments aux côtés de son père, avant de crée son groupe « Conakry Cocktail » qui rythme les soirée de Conakry. Sa carrière décolle, lorsqu’il rencontre Corey Harris avec il fera une tournée aux États-Unis et en Europe. Il s’installera par la suite en France. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Djeli Moussa Condé (Guinée)

Djeli Moussa Condé est un chanteur et guitariste guinéen. Fidèle à ses racines, il joue également du kora. Issu d’une famille de griot, il est une référence parmi les musiciens de Kora. Cet artiste engagé, voyagera beaucoup pour élargir ses horizons et son influence musicale. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Konko Malela (Guinée)

Konko Malela est un chanteur et rappeur guinéen. Il entame sa carrière en créant un groupe à succès de rap nommé « Banlieuz’art ». Malheureusement après quelques années et la mort de deux de ses compagnons, il décide de quitter le groupe. Il s’installe au Sénégal et se lie d’amitié à King salaman avec qui il aura beaucoup de succès. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Pierre Akendengué (Gabon)

Le chanteur et musicien gabonais Pierre Akendengué est également un poète ayant étudié en France. Il découvre la musique très jeune auprès de ses oncles qui était des habituer des instruments de musique traditionnelles. Cependant, il se dirige vers des études de psychologie en France. Il y apprend tout de même, les arts dans des conservatoires et fini par entrer en contact avec le chanteur Pierre Baroud avec qui il composera son premier album. Le début d’une longue série d’album. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Mackjoss (Gabon)

Mackjoss était un artiste gabonais. Plus qu’un chanteur, il est une icône de la musique gabonaise. Il aimait mélanger la musique traditionnelle et moderne. Aussi, il fut producteur de nombreux artistes. Il est également connu pour avoir eu un rôle central dans la lutte des droits des artistes. Il meurt à l’âge de 71 ans en 2018 et la fortune qu’il a laissée n’est pas mentionnée.

Amenem (Gabon)

Amenem est un artiste gabonais. Il s’initie dans un style musical hip-hop rap et est très connu pour ses clashs à répétition. Il est passionné dans sa jeunesse par les clips américains des grands du hip-hop. Pour ensuite se lancer lui-même. Son succès s’écrit par ses nombreux titres dont « Togbe Si » qui le propulse au-devant de la scène. Il crée par la suite son label « Dynastie » qui signe en 2020 chez Universal Music Africa. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Shan’l (Gabon)

La chanteuse Shan l est une auteure-compositrice gabonaise. C’est sur le style r&B et afro pop que la jeune artiste jette son dévolue. Le titre » l’aveu » en featuring avec la chanteuse Arielle la propulse au-devant la scène et dépasse même les frontières. Depuis, elle enchaîne les collaborations avec des artistes de toute l’Afrique. La chanteuse qui signe chez Sony music Entertainment en 2019 remporte le titre de « meilleur artiste d’afrique centrale » aux Africa Awards la même année. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Patience Dabany (Gabon)

Patience Dabany est une musicienne gabonaise. Elle a la particularité d’avoir été la première dame du Gabon durant de nombreuses années. Elle est aujourd’hui la mère du président actuel : Ali Bongo. En parallèle, elle crée des groupes musicaux, orchestre pour continuer à vivre de sa passion. Elle est considérée comme la diva de longue date de la musique gabonaise. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Créol (Gabon)

La chanteuse Créol est une artiste gabonaise. Elle est dès son enfance baignée dans l’univers musical de son père Mackjoss figure emblématique de la musique gabonaise. Elle commence par la musique gospel, puis se tourne vers le r&b, le zouk et la dance hall. Elle est propulsée au-devant devant de la scène grâce à son titre « Bonobo » en collaboration avec Shan’l. Elle se produit maintenant dans son propre label « Fantastik ». Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Annie Flore Batchiellilys (Gabon)

Annie Flore Batchiellilys est une chanteuse et musicienne gabonaise. Elle chante dans sa langue maternelle « punu » et son style musical allie sonorité traditionnelle mixer à du blues et à du jazz. Sa mère lui transmet le goût du chant puis elle se rend en France pour étudier et se perfectionner. Puis elle sort ses premiers albums et est même élue meilleur espoir féminin au Kora Awards en 2002. Malheureusement, elle est interdite de concert pendant de nombreuses années dû à sa prise de position aux présidentielles. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Seba (Gabon)

La chanteuse Seba est une artiste gabonaise. Elle commence à chanter dans la chorale de l’église de sa ville. Son style musical est étroitement lié à l’église. Ce sont les résultats de ses débuts et de son voyage en Italie où elle se produit notamment dans l’auditorium du Vatican. À son retour, l’influence des chants lyriques italiens ajoute une plue value à sa musique. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Pamela Badjogo (Gabon)

Pamela Badjogo est une chanteuse, compositrice et musicienne gabonaise. Sa carrière se concrétise lors de ses études à Bamako où elle donne des cours de choriste. Elle se fait repérer et devient choriste de Cheick Tidiane Seck. Elle chantera par la suite pour de grands artistes maliens comme Oumou Sangaré ou encore Salif Keita. Elle est également engagée, elle chantera notamment aux côtés de 4 autres artistes féminines à la cérémonie de clôture de la coupe d’Afrique des nations au Gabon, pour la lutte contre le cancer.

Ng Bling (Gabon)

Ng Bling est un jeune rappeur gabonais. Baigné dans la musique dés son enfance, il choisis le rap pour exprimer sa passion. Il signe son premier label à l’âge de 16 ans chez Fama music et construit sa notoriété de freestyleurs. Il change à plusieurs reprises de label et se perd dans des dérives illégales. Il remonte la pente et redore son blason pour devenir l’un des meilleurs freestyleurs de sa génération. Malheureusement, sa fortune n’est pas mentionnée.

Diamond Platnumz (Tanzanie)

L’artiste tanzanien Diamond Platnumz est un chanteur, compositeur et danseur de bongo flava (un mix de r&b et hip hop tanzanien). Il est l’artiste tanzanien du moment, ayant battu des records au Tanzania music Award remportant 7 prix. Il collabore avec les plus grands comme Davido. Sa fortune est estimée à environ 5 millions de dollars.

Eddy kenzo (Ouganda)

Le chanteur Eddy kenzo est un artiste ougandais. Sa carrière explose après son titre « Sitya Loss » qui rencontre un franc succès. L’artiste qui était initialement destiné à une carrière de footballeur est maintenant membre du label Big Talent Entertainment. Sa fortune n’est pas mentionnée, mais le chanteur gagnerait sur YouTube entre 200 et 1,2 millions d’euros.

Jose Chameleone (Ouganda)

Le chanteur Jose Chameleone est artiste ougandais de longue date. Il mélange le style ougandais à des sonorités de zouk, reggae et rumba africaine. Aujourd’hui, sa carrière s’est étendu à toute l’Afrique grâce à son charisme et son afrobeat légendaire. Celui qui est considéré comme le plus grand artiste d’Afrique de l’est, serait à la tête d’une fortune estimée à 6 millions de dollars.

DJ Maphorisa (Afrique du Sud)

L’artiste DJ Maphorisa est un musicien et producteur sud-africains. Il est connu comme étant un multi-primé ayant collaboré avec des grands artistes du monde comme Black coiffe, Nicki Minaj ou encore Wizkid. Il est considéré comme l’un des plus grands dj africain. Sa fortune serait estimée à un peu plus de 2,2 millions de dollars.

D’banj (Nigeria)

L’artiste D’banj est un rappeur et producteur nigérian. C’est après la mort de son défunt frère dans un crash d’avion que l’envie de s’exprimer à travers la musique lui vient. Il commence par exprimer sa passion pour l’harmonica qui le berçait de mélancolie en se rappelant de son frere. Il part à Londres pour faire ses études et rencontre Don jazzy avec qui il produira son premier titre : Tongonlo. Grace auquel il sera mis en lumière dans tout le pays, il enchaînera donc les albums et les collaborations à succès.

Tems (Nigeria)

La chanteuse et compositrice Tems est une jeune artiste nigérienne. Elle se fait remarquée dès son enfance pour ses talents musicaux notamment dans le piano et le chant. En grandissant, elle sortira son premier album qui sera toute suite un grand succès. Elle sera sollicitée par de grands artisans internationaux comme le rappeur américain Khalid avec qui elle réalisera un titre en collaboration avec Davido. Elle participera également à l’album de Drake, cette notoriété lui permettra d’être nominée au Billboard en 2021. Elle remportera la deuxième place. Malheureusement, sa fortune n’est pas pas mentionné.

Olamide (Nigeria)

Olamide est un artiste nigérien. C’est un rappeur et chanteur d’afrobeat, et de sonorités alliant le reggae et le rnb. Il a la particularité de chanté en Yoruba avec des touches d’anglais. Son titre « eni duro  » le propulse au-devant de la scène. Aujourd’hui, il est l’un des artistes les plus influent et les plus connu du Nigeria. Sa fortune est estimée à un peu plus de 12 millions de dollars.

2Baba (Nigeria)

2Baba est un auteur compositeur chanteur et producteur nigérien. Il est connu pour être un fervent activiste. Très vite baigné dans l’univers musical, il comprend que sa voix a une influence. Après avoir été membre du groupe plantashun boiz il chante et couvre plusieurs sujets sociaux et politiques. Il est le premier artiste nommé au MTV Europe en tant que meilleur œuvre africaine en 2005. Il serait à la tête d’une fortune s’élevant à environ 5,9 milliards de dollars.

Tiwa Savage (Nigeria)

La belle Tiwa Savage est une chanteuse nigérienne. Ayant déménagé au Royaume-Uni à l’âge de 11 ans elle fait ses premiers pas dans la musique en jouant des instruments et participant à des chorales. Cela lui permet notamment d’assister des artistes comm Mary j bilge ou encore George Michael. Elle participera également au célèbre concours X factor avant de lancer ses premiers albums et s’affirmer sur la scène nigérienne. Elle deviendra la première artiste nigérienne a signé chez Pepsi et crée son propre label aux côtés de son mari. La chanteuse nigérienne emblématique a une fortune qui est estimée à environ 5 millions de dollars.

J. Martins (Nigeria)

J. Martins est un artiste nigérien. C’est un chanteur et producteur. Sa carrière explose lorsqu’il sort ses premiers albums. Sa notoriété s’accroît davantage notamment lorsqu’il fait des featuring avec de grands artistes tel que Fally ipupa, Dj arafat ou encore Koffi olamide. Il est l’un des artistes nigérien les plus connus. Sa fortune n’est pas mentionnée.

Rema (Nigeria)

Rema est un artiste nigérien de pop et d’afrobeat. À l’âge de l’adolescence, il commence à s’intéresser à la musique et écrit ses premiers textes. Sa voix magnifique, ne passe pas inaperçu et c’est lors de la sortie de son titre « Iron man » que son succès explose ayant apparu dans la playlist de Baraka Obama en 2019. Il est aujourd’hui comme un artiste de renom et un prodige de l’Afrobeat. Sa fortune est estimée en 2019 entre 10 millions et 59 milliards de francs cfa.

Femi Kuti (Nigeria)

Le chanteur Femi Kuti est un artiste baigné depuis tout petit dans l’univers de la musique. En effet étant le petit-fils de Fela Kuti (le créateur de l’afrobeat) son intérêt pour cet art était comme inné. Après avoir intégré le groupe de son père, il crée son groupe de musique « positive force » avec lequel il se produira dans des clubs régulièrement. Sa musique alliant le funk, le jazz et la musique traditionnelle africaine ne laisse pas indifférent. Sa fortune est estimée à 1,5 million de dollars.

Bukola Elemide (Nigeria)

Bukola Elemide ou aussi connu sous le nom d’Aṣa est une artiste auteur compositrice et interprète franco-nigérienne. Née à Paris et ayant vécu son enfance là-bas, elle retourne avec ses parents à Lagos à l’âge de 6 ans où elle suivra des cours dans une école de musique. Sa carrière commence avec sa participation au projet « Assata » ce qui lui donnera le déclic pour revenir en France et faire des concerts. Il signera ses premiers contrats avec un label français « Naive records ». C’est le début d’une carrière bien remplie avec des collaborations avec de grands artistes comme Wizkid. Sa fortune est estimée entre 800 000 et 1 500 000 dollars.

Flavour (Nigeria)

Flavour est un chanteur multi-instrumentiste, auteur et compositeur nigérien. Son goût pour la musique commence lorsque il est batteur pour son église locale. Il a la particularité de pouvoir chanté couramment dans la langue Igbo. Il commence sa carrière est celle-ci explose grâce à son titre « Nwa baby » qui est succès continental, et même au delà de l’Afrique. Sa fortune est estimée à 5,62 milliards de francs cfa.

Tekno Miles (Nigeria)

Tekno Miles est un chanteur parolier et auteur-compositeur nigérian. Très tôt, à large de 8 ans, il s’inscrit dans une école de musique ou il apprend à maîtrise la guitare et le piano. Son succès s’accroît la suite d’un concert où il reçoit une standing ovation et se fait repérer par Iyanya et Ubi franklyn qui le convainc d’aller à Lagos pour poursuivre sa carrière. Son single « si duro » rencontre un grand succès en Afrique, et même au-delà. Il figure même sur la bande originale de Beyonce pour le roi lion. Sa fortune est estimée à 600 millions de Naira.

Joeboy (Nigeria)

L’artiste Joeboy est un chanteur auteur et compositeur nigérien. La musique très importante dans sa vie depuis le plus jeune âge, il n’hésite pas à fréquenter les artistes et les studios de sa ville. Il commence sa carrière dans un style afrobeat et faire une reprise de « shape of you» qui lui confère un grand succès sur le web. Il enchaîne les projets musicaux et s’affirme sur la scène nigériane avec de nombreux projets et de nombreuses collaborations avec les plus grands. Sa fortune est estimée à 800 000 Dollar.

Kcee (Nigeria)

Kcee est un chanteur et compositeur nigérien. Il commence sa carrière au sein du duo Kc presh. Leur duo rencontre un franc succès durant plusieurs années sur les scènes nigériennes. Il poursuit sa carrière en solo et signe chez le label « Five star Music » où il produira de nombreux albums à succès. Sa fortune est estimée à 2 millions de Dollar.

Patoranking (Nigeria)

L’artiste Patoranking est un chanteur danseur et compositeur nigérien. Il est connu pour son style reggae dance hall. Il se fait connaître pour ses talents de danseur puis rencontre des grands artistes nigérien avec qui il collabore comme Timaya. Il signe avec le label Vp records et explose sa carrière avec ses albums qui rencontre un succès au Nigéria. Sa fortune est estimée à 400 millions de Naira.

Made Kuti (Nigeria)

Made Kuti est un artiste nigérien connu avant de se faire connaître par le grand héritage musical tenu notamment par son père et son grand-père Femi et Fela Kutti. Le chanteur et compositeur s’initie dans le style afrobeat. Il commence sa carrière dans le groupe de son père très jeune et s’habitue à l’univers musical. Il poursuit en produisant ses propres titres qui rencontrent un succès sur les scènes du Nigeria. Sa fortune n’est pas mentionnée, mais grâce à l’héritage de son défunt grand-père Fela kuti. Il ne doit pas être en reste.

Advertisement

Á La Une