Connect with us

Business

Mustard lance un véhicule d’investissement pour créer des marques axées sur l’Afrique pour un public mondial

Published

on

Mustard a annoncé le lancement d’un véhicule d’investissement de 4 millions de livres sterling. L’objectif de ce financement est de créer des entreprises technologiques axées sur la narration, avec des fondateurs et des investisseurs partageant les mêmes idées. Grâce à ce modèle d’investissement, Mustard jouera le rôle à la fois d’investisseur et de constructeur dès le stade le plus précoce possible.
La startup identifiera des individus visionnaires, vétérans et influents avec des idées d’entreprise «mondialisables», et fournira le capital et l’expertise en ingénierie, conception et narration pour les explorer avant même qu’une entreprise ne soit constituée.

Ce modèle est nettement différent de l’approche typique des rendements sur 10 ans des sociétés africaines de capital-risque. Les sociétés de capital-risque africaines investissent le plus souvent dans plusieurs sociétés au cours de leur phase de croissance et assument un rôle de conseil sans intervention dans les sociétés de leur portefeuille. Mustard a pour objectif de s’impliquer pleinement en tant que constructeur dès la formulation de l’idée d’entreprise, de le faire avec environ 3 à 4 entreprises par an et de fournir à ses investisseurs des rendements de type VC dans environ 5 ans.

Lire Aussi  Calendrier de l’Avent 2022 : les fans de Friends ont leur propre calendrier !

Pour le nouveau modèle d’agence de capital-risque de Mustard, son fondateur Ndubuisi Kejeh a fait appel à des conseillers renommés dans les domaines du capital-risque, de la croissance, des récits de marque et de la gestion des talents, à savoir : Parminder Vir OBE, producteur de films et de télévision primé et ancien PDG de la Fondation Tony Elumelu ; Chris Williamson, directeur général de Mpesa chez Vodacom ; Eunice Chou, de la société Africa VC Partners EchoVC ; et Dudu Sarr, ami de longue date et manager du lauréat du prix Grammy Youssou N’dour.

La fondatrice de BlackOps et ancienne vice-présidente des opérations mondiales chez Andela, Seni Sulyman, a déclaré : «Dès la première fois que j’ai découvert la thèse et l’approche d’investissement au stade de l’idée de Mustard, cela semblait vraiment puissant. J’ai hâte de voir ce qui vient ensuite de l’équipe Mustard parce que je veux voir les marques africaines se mondialiser, ce qui signifiera non seulement des changements massifs pour le continent, mais aussi pour sa place dans le monde.

Lire Aussi  Amour : Fally Ipupa révèle les grandes qualités de sa femme, Nana Ketchup

A lire aussi: Laurentine Moni Sona : une entrepreneure aux multiples compétences

Advertisement

Á La Une