Connect with us

Divertissement

La vente d’orteils au Zimbabwe n’était qu’une blague de mauvais goût

Published

on

L’information selon laquelle certains Zimbabwéens vendraient leurs orteils pour des millions afin de faire face à la crise financière n’était en réalité qu’une blague postée par un certain David Kaseke.

« #TRISTE : Au Zimbabwe, pour faire face au coût de la vie, devenu trop élevé et intenable, des gens vendent leurs orteils pour avoir de l’argent. Ce business qui s’est rapidement développé rapporterait jusqu’à 40.000 $ (22 Millions CFA) pour le gros orteil et un peu moins de 20.000 $ (11 millions CFA) pour le petit orteil du pied.. », disait la publication.

Relayée sur des dizaines de sites d’information et devenue virale sur les réseaux sociaux, cette information sans aucun fondement souvent illustrée par des photos des pieds mutilés est l’exemple parfait d’un fake news.

Jugé pour « nuisance criminelle après avoir affirmé être un agent pour des ritualistes achetant des orteils humains », l’auteur de cette blague a été traduit en justice. L’homme en question a expliqué qu’il a fait la publication en étant ivre en se présentant lui-même comme agent (commissionnaire) de rachat. Il a ensuite été libéré par le magistrat sous caution de 8 000 dollars zimbabwéens.

Lire Aussi  Hamond Chic : la coach annonce son recours à la chirurgie esthétique ; ses fans sous le choc
Advertisement

Á La Une