Connect with us

People

Top Chef : Louise Bourrat a vécu un calvaire lors de la finale, révélations

Published

on

Ce mercredi 15 juin 2022, M6 diffuse la finale de « Top Chef » qui a vu Louise et Arnaud s’affronter. Et la cuisinière franco-portugaise n’en garde pas un très bon souvenir. Pour « Télé Loisirs », elle explique avoir été au plus mal lors du tournage.

Fin d’aventure ce mercredi soir pour Louise et Arnaud. Les deux candidats s’affrontent pour la dernière fois lors de la finale de Top Chef avec une épreuve redoutée, celle de préparer un dîner pour une centaine de personnes au palace Georges V à Paris. Après des semaines de compétition et d’efforts derrière les fourneaux, l’un d’entre eux sera désigné grand vainqueur à l’issue de la soirée.

En attendant, Louise Bourrat s’est d’ores et déjà confiée sur le déroulé de cette finale. Sans spoiler les téléspectateurs, la protégée d’Hélène Darroze a expliqué avoir vécu une journée très difficile lors du tournage. « Cette finale, je pense que c’était un des pires jours de ma vie« , a-t-elle même lâché à nos confrères de Télé Loisirs.

Et pour cause, la franco-portugaise de 27 ans a malencontreusement multiplié les pépins. « La journée a été extrêmement stressante, en plus, j’étais très malade ce jour-là. Je n’ai pas dormi de la nuit, j’avais mes règles, j’étais au fond du trou car je fais de l’endométriose. Je dois prendre plein de cachets dans la journée. C’était très dur« , a-t-elle rapporté. Louise n’était même pas chez elle pour se remettre en forme car la veille de la finale, les candidats sont logés au palace. « J’étais au Georges V avec ma bouillotte. Et puis il y avait ce stress de se retrouver dans cet endroit hyper majestueux, de devoir gérer une équipe« , a-t-elle continué.

Lire Aussi  Pamela Anderson : Canon en robe blanche, soutenue par son fils Brandon pour un nouveau défi

D’ailleurs, la brunette en couple avec un DJ était très embarrassée vis-à-vis de sa team, qu’elle avait l’impression de décevoir. « Je leur ai dit : ‘Je suis désolée les gars, je ne suis pas au top de ma forme.’ C’était horrible, car cela me faisait culpabiliser et le fait de culpabiliser me rendait encore plus malade. C’était un cercle vicieux« , s’est-elle souvenue. Mais heureusement, Louise a rapidement été rassurée et entourée pour assurer la journée du mieux qu’elle le pouvait. « J’ai beaucoup de chance car les garçons m’ont beaucoup soutenue. Ils ont été absolument fantastiques« , a-t-elle souligné, reconnaissante.

Á La Une