Connect with us

People

Coumba (Koh-Lanta) : Son harceleur retrouvé mort après avoir été démasqué, terrible annonce…

Published

on

Lors de la diffusion de « Koh-Lanta, La Légende », Coumba en avait pris pour son grade. L’aventurière avait en effet été la cible d’attaques haineuses d’internautes à base de menaces et insultes racistes en tout genre. Aujourd’hui, elle prend la parole pour annoncer une terrible nouvelle.

Les stratégies de Koh-Lanta dépassent parfois malheureusement le cadre télévisuel. En effet, il est déjà arrivé que des aventuriers soient insultés, harcelés, menacés de mort par des internautes. La cause ? Certains agissements des apprentis Robinson dans le jeu de survie de TF1 ne leur ont pas plu… C’est le cas de Coumba. Ses alliances et prises de position dans Koh-Lanta, La Légende, édition diffusée à l’automne dernier, lui ont valu des messages de haine et même racistes. Comparée à un chimpanzé, la sportive avait pris la décision de porter plainte. Depuis, son harceleur a été démasqué, arrêté… Plus encore, elle annonce une terrible nouvelle.

Lire Aussi  Rob Kardashian : Première apparition depuis des mois, le petit frère de Kim reste discret

Ce mardi 21 juin 2022, à quelques heures de la grande finale de la nouvelle saison de Koh-Lanta, baptisée Le Totem maudit, Coumba se saisit de son compte Instagram. En story, elle donne des nouvelles de l’internaute qui lui avait adressé quelques mots insultants. « La vie est souvent surprenante… Vous vous souvenez de celui qui m’avait traitée de chimpanzé pendant la diffusion de Koh-Lanta, La Légende ? Eh bien il avait été arrêté. Et comme il était en sursis pour des faits similaires, il devait en prendre pour 18 mois« , indique-t-elle.

Après son arrestation, cet inconnu, prénom Christophe mais dont le nom de famille n’est pas divulgué, a « été placé 48 heures en garde à vue la semaine dernière« . A la suite de cela, l’ancienne alliée de Claude a reçu un courrier qu’elle publie sur le réseau social. « Afin de sauvegarder vos intérêts, le contrôle judiciaire dont fait l’objet cette personne lui fait interdiction de vous recevoir, de vous rencontrer et d’entrer en relation de quelque façon que ce soit avec vous« , peut-on lire. Si ces règles ne sont pas respectées, l’accusé risque la détention provisoire.

Lire Aussi  Gérard Depardieu accusé de viols : sa mise en examen confirmée en raison "d'indices graves"

Le harceleur a finalement été libéré, « dans l’attente de son procès qui était prévu en novembre« . « L’inspecteur qui m’a appelée ce samedi pour me donner les informations m’a dit a tout avoué et qu’il n’a pas nié (il en a même rajouté)« , précise Coumba. Seulement, le procès n’aura finalement pas lieu. « Le suspect est décédé 2 jours après sa garde à vue, à son domicile, de la canicule. Que son âme repose en paix. Il avait 50 ans« , révèle l’aventurière. Une bien triste nouvelle qu’elle annonce là…

Á La Une