Connect with us

Divertissement

Doudas, première marque ivoirienne de peluche

Published

on

Titulaire d’un Bachelor en Business Management, Assana Diaby s’est lancée dans la vente de peluche lors de la célébration de la Saint-Valentin en 2020. Cette activité, qui était purement commerciale, est devenue industriel car elle créée la première marque ivoirienne de peluche Doudas.

Alors qu’elle était à la recherche d’un emploi, Assana Diaby, une jeune mère célibataire, a décidé de lancer une entreprise afin de subvenir aux besoins de sa famille. C’est lors de la période de la Saint-Valentin en 2020, qu’elle pense au départ revendre des peluches. Puis, elle décide d’innover dans un pays où 90 % des jouets sont importés en créant sa propre marque de peluches appeler Doudas.

Les peluches d’Assana se différencient par leurs apparences. En effet, ils sont entièrement revêtus de pagnes wax aux motifs africains. Malgré leur originalité, les peluches d’Assana sont accueillies avec une certaine froideur par le marché ivoirien. Au moment où elle pense à renoncer, elle reçoit une commande importante de France. « Au moment où j’ai voulu abandonner, une dame en France m’a contacté pour m’en commander une centaine. Je me suis dit que si mes créations n’ont pas de succès ici, elles en auront peut-être ailleurs. », déclare-t-elle.

Lire Aussi  Samuel Eto’o : l’appartement à 52 400 000 FCFA de la star en tant que…qui soulève encore des questions sur…

Elle finit par s’imposer sur le marché et propose une gamme large de peluche qui est produite de manière artisanale. « Nous proposons des peluches dans cinq différents formats notamment 20, 30, 50, 65 et 80 cm pour les petits et les grands. Les prix varient entre 8 000 FCFA et 35 000 FCFA. On les retrouve en ligne sur nos différentes plateformes digitales, dans les boutiques des stations Shell à Abidjan et des concept stores ».
La pandémie mondiale a eu un impact négatif sur les ventes. Pour faire face à cette situation, elle publie un livre de conte et de coloriage ayant pour héroïne Noumina .« Les livres ont eu du succès dès le lancement. Tout de suite après l’impression, on a commencé à les vendre avec des partenaires qui n’ont pas hésité à nous accompagner », a-t-elle précisé.

Lire Aussi  “Le gars aurait pu mourir… la vie doit le rembourser” ; cette star s’enflamme pour Francis Ngannou 

Assana souhaite bâtir une entreprise qui est une référence incontournable dans le monde de la petite enfance à travers ses créations et valoriser les cultures locales. Afin d’atteindre ces objectifs, elle a rejoint la seconde cohorte de l’Initiative Alliance ICC, initiée par l’Institut Français en Côte d’Ivoire, l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire et mise en œuvre par la firme Entrepreneurial Solutions Partners (ESP) à travers la fondation Entrafrica.

Advertisement

Á La Une