Connect with us

Divertissement

Licenciement de Jean-Jacques Bourdin : cette somme faramineuse qu’il va toucher

Published

on

Vendredi 17 juin 2022, le groupe Altice a annoncé se séparer définitivement de Jean-Jacques Bourdin. Le journaliste était limogé de ses fonctions depuis de nombreux mois suites aux accusations de tentatives d’agressions sexuelles dont il est la cible.

Pour l’heure, le journaliste reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés. Lundi 20 juin 2022, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste sont revenus sur la décision prise par BFMTV et RMC. Pour Gilles Verdez, le groupe ne pouvait pas faire autrement. Le chroniqueur a ensuite assuré qu’il connaissait le montant que le journaliste allait toucher pour ce licenciement.

“La somme qu’il va toucher est très conséquente. Plusieurs centaines de milliers d’euros”, a-t-il lancé dans un premier temps. Cyril Hanouna a insisté pour avoir un chiffre plus précis. “On m’a parlé d’une somme autour des 500 000 euros”, a poursuivi Gilles Verdez en assurant que ça pourrait aussi être plus. Quelques minutes plus tôt, toujours sur le plateau de TPMP, Guillaume Genton avait expliqué que Jean-Jacques Bourdin avait été licencié pour des raisons économiques.

Lire Aussi  La condition de Vladimir Poutine après le plaidoyer de Macron pour aider les civils

Si la direction d’Altice a pris la décision de l’écarter définitivement de ses antennes, c’est à cause de son salaire annuel. “Elle aurait un autre argument : le salaire très conséquent du journaliste. Un salaire à six chiffres annuel. Il coûtait très très cher au groupe. C’est peut-être pour ça que la direction à voulu se séparer de lui”, a-t-il lancé. De son côté, Jean-Jacques Bourdin se dit “heureux” de cette décision.

L’article Licenciement de Jean-Jacques Bourdin : cette somme faramineuse qu’il va toucher est apparu en premier sur RDJ.

Advertisement

Á La Une