Connect with us

Divertissement

Mali: trois jours de deuil national après le massacre jihadiste de ce weekend

Published

on

Au Mali, les autorités ont décrété trois jours de deuil national après les attaques meurtrières perpétrées ce weekend à Dialassagou. Ces attaques ont tué plus de 130 civils selon un bilan officiel du gouvernement annoncé le lundi soir.

Selon les informations, ces attaques ont été menées par les jihadistes de la Katiba Macina, membre du Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Aqmi. Il s’agit là d’une réponse aux opérations des Forces armées maliennes contre les groupes terroristes, selon des responsables locaux cités par plusieurs médias. Ces assaillants auraient donc agi par mesure de représailles. Ils reprochent à certains habitants d’avoir aidé l’armée malienne à mener récemment des opérations dans la zone. 

En février 2021, un accord de paix local intercommunautaire avait été conclu à Diallassagou. Ce qui avait pendant un temps fait taire les armes et permis aux habitants de circuler librement. Pour le Jnim, en fournissant des informations aux Fama, les villageois ont violé ledit accord.

Lire Aussi  Meghan Markle et le prince Harry préparent déjà une 2ème interview : ils remettent ça chez Oprah Winfrey !

Le gouvernement du Mali a décrété un deuil national de trois jours qui est entré en vigueur ce mardi. Dans un communiqué, le gouvernement présente ses condoléances « les plus émues » aux familles des victimes. Il assure en outre que les forces de défense et de sécurité « continueront avec détermination la dynamique de recherche et de destruction des sanctuaires terroristes dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Keletigui ».

Advertisement

Á La Une