Connect with us

People

Bilal Hassani : Torse apparent, costume et lunettes XXL pour le défilé Egonlab

Published

on

Partout où Bilal Hassani passe, l’indifférence trépasse. Le chanteur de 22 ans est apparu au défilé Egonlab lors de la Fashion Week parisienne ce 21 juin. Et autant dire que comme à chaque fois, son look a fait sensation.

Bilal Hassani a fait beaucoup de chemin depuis qu’il est apparu sur la scène de l’Eurovision en 2019. Le chanteur, interprète du morceau Roi, classé en 14ème position, a évolué et s’est affirmé, autant en matière de musique qu’en termes de mode. C’est la raison pour laquelle l’artiste est de tous les défilés. Ce mardi 21 juin, c’est le défilé homme de la marque Egonlab Printemps/Été 2023 qu’il a honoré de sa présence et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’artiste de 22 ans s’est fait remarquer.

Lire Aussi  Miss France 2022 - "Une vraie couronne de princesse" : les détails du nouveau bijou "spectaculaire"

De grosses lunettes de soleil mouche masquaient son regard. Un détail qui n’a pas éclipsé tous les autres. Pour admirer la nouvelle collection de la griffe, Bilal Hassani avait évidemment opté pour un costume XXL couleur brique dont le bas pantalon était surmonté d’une jupe, marque de fabrique d’Egonlab. Les températures des derniers jours avaient visiblement donné un coup de chaud à l’ex-compagnon de Cassem Jebrouni puisque c’est sans aucun haut sous la veste que Bilal est arrivé. Un look détonnant qui lui allait à merveille !

Ce n’est pas la première fois que Bilal Hassani fait sensation avec son sens de la mode et du style. Il y a un mois, il montait d’ailleurs les marches du festival de Cannes pour la projection d’Elvis de Baz Luhrman et c’est à peine si on a réussi à le reconnaître. Habitué aux tenues et mises en beauté extravagantes, Bilal Hassani avait fait aussi original que sobre pour fouler le tapis rouge de la Croisette. C’est dans une robe en toile de jute courte beige et blanche que l’artiste a déboulé devant le palais des Festivals.

Lire Aussi  Kylian Mbappé surmédiatisé ? Sa mère a pris "24 kg" en quelques mois !

Son visage était aussi difficilement reconnaissable. D’ordinaire très maquillé, Bilal Hassani avait opté pour des tons nudes. Ses lèvres étaient blanchies, tout comme ses paupières, aussi claires que la couleur de la perruque courte blonde et déstructurée qu’il portait. Il ne s’en était pas caché dans une vidéo tournée pour Konbini lors de sa préparation. Son but ? Brouiller les pistes du genre pour promouvoir son single Il ou Elle. Une mission largement réussie.

Á La Une