Connect with us

People

François Hollande contre le mariage : pourquoi a-t-il changé d’avis avec Julie Gayet ?

Published

on

Le 4 juin dernier, après des années à refuser de passer par la case mariage avec ses ex Ségolène Royal et Valérie Trierweiler, François Hollande a finalement passé la bague au doigt de Julie Gayet. Un décision inattendue pour l’ancien président que son meilleur ami et témoin Jean-Pierre Jouyet a expliquée.

Julie Gayet et François Hollande ont créé la surprise le 4 juin dernier. Le couple s’est dit oui dans la plus stricte intimité à Tulle, où il est devenu propriétaire et où il passe la plupart de son temps libre. C’est entourés de leurs proches parmi lesquels quelques amis et la famille que Julie Gayet et François Hollande ont scellé leur destin devant monsieur le maire, Bernard Combes. Ce dernier s’est fait une joie de célébrer la cérémonie et il n’était pas le seul à ressentir un profond bonheur en voyant l’ancien président et la comédienne devenir mari et femme.

Lire Aussi  Zinedine Zidane au PSG ? Très mauvaise nouvelle pour les supporters parisiens...

Jean-Pierre Jouyet, l’un des témoins de François Hollande au côté de Jean-Louis Audren, est revenu sur cette journée très spéciale auprès de Gala. L’ancien secrétaire d’Etat était très honoré d’avoir été choisi comme il l’a fait savoir d’autant plus qu’un mariage de François Hollande ne devait a priori jamais arriver, le politique n’ayant jamais été pour une telle union.

Lui qui n’a jamais épousé Ségolène Royal et Valérie Trierweiler a finalement changé d’avis avec Julie Gayet : « Ses liens et ses rapports avec Julie sont extrêmement forts. Donc je n’ai pas été surpris et je lui ai dit que c’était très bien et qu’il fallait le faire. Il est extrêmement pudique, il a toujours des réserves à l’égard du mariage, ça c’est vrai. Mais justement, sans doute avec l’âge (il a 67 ans, ndlr) et tout ce que Julie souhaitait, il a surmonté ces réserves qu’il a toujours eues. Et il a eu raison. »

Lire Aussi  Slimane : Première photo "posée" avec sa fille, il dévoile une partie du prénom !

Depuis près de dix ans, Julie Gayet est le premier soutien de François Hollande, une présence indispensable et douce qui a sans doute fini de le convaincre. « Elle sait aussi toutes ses responsabilités quand on a des dîners avec des grands dirigeants d’entreprise, ou des patrons de presse. Il est clair qu’elle sait comme nous se mettre en retrait par rapport à François » a poursuivi Jean-Pierre Jouyet. Ce dernier a d’ailleurs vite senti un changement chez son ami, « serein« , « vraiment heureux » et « beaucoup dans l’affection. » « Elle a contribué à équilibrer François » conclut-il. Équilibre devenu inébranlable désormais.

Advertisement

Á La Une