Connect with us

People

Nathalie Marquay engueulée par Jean-Pierre Pernaut avant sa mort : « Je ne voulais pas le quitter »

Published

on

Près de quatre mois après la mort de Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay a accordé une interview au « Parisien » pour évoquer son défunt mari. Toujours émue, elle est notamment revenue sur le jour où elle s’est fait engueuler, lorsque l’ex-présentateur du JT de 13h de TF1 était à l’hôpital.

Le monde de Nathalie Marquay s’est effondré le 2 mars 2022. Ce jour-là, l’homme de sa vie est mort à l’âge de 71 ans. Depuis, elle tente d’aller de l’avant avec leurs enfants Lou (19 ans) et Tom (18 ans). Interrogée par Le Parisien, elle est revenue sur son retour rapide au théâtre pour Les Tontons farceurs. Une pièce que Jean-Pierre Pernaut avait vue à trois reprises.

C’est dans les loges du théâtre de l’Alhambra (Paris Xe) que le journaliste a retrouvé Nathalie Marquay. Emue, elle a évoqué le baiser qu’elle avait envoyé vers le ciel à la fin de la représentation. Un hommage à Jean-Pierre Pernaut : « Je le fais avant le spectacle aussi, dans la loge. Je lui parle toujours. Je lui dis : ‘T’es avec moi là, hein ? On va démarrer, tu pourras te mettre sur le côté.’ Et à la fin, je lui fais son bisou. Comme quand il était dans la salle.« 

Lire Aussi  Charles Leclerc stylé avec sa compagne Charlotte Siné pour le défilé Ferrari

La scène, elle l’a retrouvée trois jours après les obsèques de Jean-Pierre Pernaut, qui s’étaient déroulées le 9 mars à la Basilique Sainte-Clotilde. C’est à Nantes qu’elle est réapparue, non sans émotion. Un choix qu’elle a une fois de plus fait pour celui qu’elle avait épousé en 2007. « Il adorait le théâtre. Il disait que c’était magique : il n’y a pas de caméra, c’est sans filet. J’avais annulé quelques dates quand il était à l’hôpital. À chaque fois, il m’engueulait. Il me disait : ‘C’est tellement glauque ici, ça m’embête que tu restes près de moi.’ Moi je ne voulais pas le quitter« , a poursuivi Miss France 1987 auprès du Parisien. Elle a ensuite rappelé que c’est pour lui qu’elle a joué le samedi après l’enterrement. « Ça a été violent mais je sais qu’il aurait été très fier. Tant que j’étais dans mon rôle, ça allait. Je pensais à autre chose. Mais quand ça a été fini, je me suis effondrée sur scène« , a précisé Nathalie Marquay.

Plus le temps passe pire c’est

Aujourd’hui, c’est toujours compliqué pour la belle brune de 55 ans. « Plus le temps passe, pire c’est« , a-t-elle fait remarquer. Le manque de cet homme « extraordinaire, généreux, prévenant » est beaucoup trop fort. D’autant plus qu’on lui parle de Jean-Pierre Pernaut tous les jours, quand elle croise des personnes dans la rue notamment.

Lire Aussi  Jonathan Ikoné cambriolé : l'international français se fait dérober une somme folle

Bien qu’il ne soit plus physiquement présent à ses côtés Nathalie Marquay le sait, Jean-Pierre Pernaut est toujours à ses côtés. Régulièrement, il lui envoie des signes. Un détail auquel elle accorde de l’importance car elle n’a jamais caché son lien avec la spiritualité. Un sujet qu’elle évoque notamment dans son livre Moi j’y crois (sorti en août dernier). « J’ai toujours fait beaucoup de rêves prémonitoires. J’avais vu pour le cancer des poumons… Mais je lui ai toujours dit : ‘Tu ne mourras pas d’un cancer.’ J’avais un pressentiment. J’ai dit à mes plus proches – sauf à lui, c’est le seul mensonge que je lui ai fait – qu’il ne verrait pas ses 72 ans, qu’il ne mourrait pas d’un cancer mais d’un truc au coeur ou à la tête. En janvier, il n’y avait plus de trace du cancer. En fin de compte, c’est le coeur et la tête : il a fait un AVC fatal. Il est mort deux mois avant ses 72 ans« , a conclu celle qui a déménagé il y a deux semaines dans une maison vers Anthony (Hauts-de-Seine) qu’elle avait choisie avec Jean-Pierre Pernaut.

Lire Aussi  Jean-Paul Belmondo : Son petit-fils Alessandro, bientôt papa, révèle le s*xe du bébé

Á La Une