Connect with us

People

Familles nombreuses : Des enfants mis en danger et victimes de violences physiques… en larmes, une maman explose

Published

on

L’une des mères de famille passée par l’émission « Familles nombreuses, la vie en XXL » a souhaité crier sa colère et partager sa peine en story Instagram, le 22 juin 2022. La jeune femme a révélé que ses enfants avaient été mis en danger ou encore victimes de violences physiques à l’école.

La première année scolaire d’Hajar, Noor, Kheïry-Dine (atteint d’une forme d’autisme) et Chemsy-Dine (4 ans) ne s’est pas passée sous les meilleurs auspices. A plusieurs reprises, Rofrane Bambara a expliqué que la situation était compliquée dans leur école. Et pour l’heure, l’année à venir est encore incertaine comme l’ancienne candidate de Familles nombreuses (TF1) l’a confié en story Instagram, le 22 juin 2022.

C’est avec le sourire et pleine de détermination que Rofrane Bambara s’est rendue à l’académie dans l’espoir de changer ses quadruplés d’établissement. Mais on l’a vite renvoyée vers la mairie. Pas de quoi entacher sa bonne humeur. Mais en sortant, c’est en colère qu’elle a fait sa réapparition sur Instagram. « Je sors de la mairie. Vu ma tête vous devinez que ça ne s’est pas hyper bien passé. A la mairie en soit, ils font leur job. Ca ne vient pas d’eux mais de tout ce qui est éducation nationale. De cette mafia. Tout le monde se couvre les uns les autres, donc on nous fait fermer notre gueule en nous promettant monts et merveilles. En gros juste ‘taisez-vous sur ce qu’il s’est passé’. Donc violences physiques, mise en danger des enfants, discrimination. Tout ça on met de côté. Sauf que le jour où on veut vraiment changer d’école et qu’on demande juste à faire les choses dans les règles, on nous dit de nous démerder« , s’est-elle tout d’abord indignée.

Lire Aussi  "Je n'ai pas fait le deuil" : Enora Malagré sans filtre sur ses nombreuses fausses couches

Rofrane Bambara craque

La jeune femme, qui a été frappée par la maladie, a précisé qu’un jour, elle a retrouvé Keïry-Dine seul devant le portail de l’école. Après avoir alerté l’académie, on lui aurait promis qu’il n’y aurait pas de soucis concernant la suite de la scolarité de ses enfants et qu’ils feraient tout pour les aider. Pourtant elle l’assure mercredi, elle a été prise pour une « imbécile« . Le rectorat aurait fait comme s’il ne pouvait pas l’aider concernant l’inscription. « Je ne choisis pas d’avoir des enfants qui ont des particularités. Tu tombes sur une école de co** (…) On t’en fais voir de toutes les couleurs. Des choses qui sont inacceptables et illégales. On nous dit qu’on va les changer d’école et de nous taire parce qu’on a une certaine influence. Et en fait… je ne sais plus quoi faire. Il faut bien qu’on inscrive nos enfants. (…) On est seuls face à une institution mais ce n’est pas grave. Dieu est grand, comme toujours on s’en sortira« , a-t-elle poursuivi en larmes et à bout. Fort heureusement, elle a ensuite pu retrouver le sourire grâce à Hajar, Noor, Kheïry-Dine et Chemsy-Dine.

Lire Aussi  Cyril Hanouna séparé d'Emilie, mère de ses enfants : "Elle est extraordinaire..."

Fin mai dernier, Rofrane Bambara révélait que son mari Nasser et elle avaient pris la décision que les quadruplés ne finiraient pas leur année scolaire à cause des nombreux soucis qu’ils avaient rencontrés au cours de l’année. Elle avait notamment expliqué qu’un jour, La maîtresse et l’ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) avaient refusé de prendre Keïry-Dine en charge. Cela s’était terminé par des cris et le retrait de l’école pour la journée de ses quatre enfants. « Ils ont refusé deux de nos enfants parce qu’on est des gens de télé-réalité« , déplorait-elle.

Á La Une