Connect with us

People

Franck Dubosc très ému : il évoque la mort de son père Lucien, qui a choisi l’euthanasie

Published

on

Invité de l’émission « En aparté » sur Canal + ce mercredi 22 juin, Franck Dubosc est notamment revenu sur la mort de son père Lucien, en 2002, alors qu’il se produisait à l’Olympia de Paris. Un drame qui le hante encore vingt ans plus tard…

C’est un Franck Dubosc très ému et particulièrement touchant que les téléspectateurs ont pu découvrir sur le plateau de l’émission En aparté sur Canal +, ce mercredi 22 juin 2022. Venu faire la promo du film Rumba la vie, qui sortira le 24 août prochain, l’acteur et humoriste de 58 ans est revenu entre autres sur la mort de son père Lucien survenue en 2002. À l’époque, Franck Dubosc se produit à l’Olympia de Paris où il fait salle comble.

Très ému, le mari de Danièle est revenu dans En aparté sur ce drame qui le hante encore aujourd’hui. « Il rêvait que je sois à l’Olympia. Il m’avait fait un petit dessin, tremblant, de moi sur scène. Il voulait que je sois à l’Olympia mais avant d’être un acteur. Il associait le métier d’acteur à l’Olympia. Il ne savait pas que je ferais du one-man-show. Mais je pense qu’il a été fier avant l’Olympia », a-t-il confié. « Je sais qu’il était fier, mais moi il ne m’a rien dit. Ce n’est pas grave. Dès qu’on parle de lui, c’est terrible« , a poursuivi Franck Dubosc avec une vive émotion.

Lire Aussi  "Je ne l'ai jamais aimé" : Caroline Margeridon cash sur son père, la raison de leur brouille dévoilée

« Il fallait que je donne mon accord »

Franck Dubosc s’est également souvenu de l’accord qu’il a passé avec sa mère, quelques jours avant la mort de son père, qui voulait avoir recours à l’euthanasie : « Il fallait que je donne mon accord. C’est difficile comme accord à donner. Il avait besoin de mon accord, c’est très troublant. Moi, j’ai dit oui. C’était le mardi parce que le lundi, je ne jouais pas et je pouvais lui dire au revoir. La date était choisie… C’est lourd à porter, plein de gens ont des choses lourdes à porter. Mais oui, j’ai accepté« , a confié Franck Dubosc dans En aparté.

Lucien Dubosc souffrait de la maladie de Charcot et avait choisi l’euthanasie pour abréger ses souffrances. L’euthanasie est une cause dans laquelle s’est engagé Franck Dubosc. Ce dernier lui avait déjà rendu hommage dans le téléfilm La Dernière partie sur TF1. Son personnage de Patrick dans la saga Camping est également inspiré de la vie de son père. Le camping était en effet, le lieu dans lequel le père de Franck Dubosc s’éclatait et oubliait les soucis du quotidien.

Lire Aussi  Olivier Rousteing, défiguré dans une explosion : il revient sur le drame

Á La Une