Connect with us

Divertissement

Mali: Bamako incrimine le groupe Katiba Macina après le massacre de 132 civils

Published

on

Les récentes attaques perpétrées au Mali et qui ont fait plus de 132 morts n’ont pas encore été revendiquées. Mais pour Bamako, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, c’est le groupe Katiba, un appendice d’Al-Qaida au Maghreb islamique qui a perpétré le coup.

Selon les sources officielles, des individus lourdement armés et qui opéraient à motos se sont déferlés sur les villages de Diallassagou, Diamweli, Dessagou, dans le cercle de Bankass, dans le centre du pays ce samedi 18 juin. Ces assaillants très motivés sont passés de maison en maison pour fusiller et exécuter des populations civiles. Cette offensive musclée a fait 132 morts dont des populations Peuls et Dingos.  

« Selon certains témoignages, une quarantaine d’hommes ont d’abord été emmenés dans la brousse, y compris le chef du village, afin d’y être exécutés. À partir de là, le nombre de morts n’aurait fait qu’augmenter, confie notre source. Mais ce que l’on sait des événements reste flou. Les assaillants ont aussi brûlé boutiques, maisons, et véhicules et volé du bétail», rapporte TV5 Monde.

Lire Aussi  Jessica Thivenin : son visage dans Les Apprentis Aventuriers continue d’interpeller la Toile

Si la lumière n’a pas encore totalement été faite sur les circonstances de ce drame, le gouvernement malien reste convaincu que c’est le groupe terroriste, Katiba Macina qui a fait cette basse besogne.Ce groupe dirigé par le prédicateur peul Amadou Koufa est présent dans le centre du Mali.

Selon certains observateurs, ces attaques sont les représailles aux dernières incursions opérées par l’armée malienne dans la région.

Advertisement

Á La Une