Connect with us

Divertissement

Saison des pluies: Pourquoi Bingerville a été la plus touchée

Published

on

Pluies à Abidjan. Des inondations aux conséquences dramatiques ont été enregistrées ces dernières heures dans le District d’Abidjan. Ces catastrophes sont dues à une pluviométrie exceptionnelle enregistrée au cours des dernières 72 heures. C’est ce qu’a indiqué Jean-Louis Moulot, Directeur général de la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologue (SODEXAM) le mercredi 22 juin 2022 sur le plateau du journal télévisé de la RTI1.

Fortes pluies et inondations à Abidjan – Jean-Louis Moulot (DG Sodexam) : « Nous sommes face à des phénomènes climatiques extrêmes »

« Nous sommes face à des phénomènes climatiques extrêmes sur les 72 dernières heures, dans la période du 19 au 21 juin, nous avons enregistré un cumul pluviométrique sur le District d’Abidjan de l’ordre de 300 mm de pluie. Il faut savoir que le seuil d’alerte est atteint à partir de 50 mm de pluie. Ce qui explique tous les désagréments situations catastrophiques que nous avons pu enregistrer », a expliqué Jean-Louis Moulot.

Lire Aussi  Voici les pays africains où le bitcoin est interdit ou illégal

Localité la plus touchée par ces inondations, Bingerville a également été la zone la plus arrosée par ces pluies. « Sur les relevés que nous avons faits, la commune de Bingerville est celle qui a enregistré le plus fort taux de précipitation d’où les conséquences », a ajouté le DG de la SODEXAM. A en croire Jean-Louis Moulot, ces fortes pluies ne sont pas une surprise.

« Dès le mois de février, comme cela est de coutume, la SODEXAM a publié le bulletin des tendances et des prévisions météorologiques en concertation avec l’ensemble des pays d’Afrique de l’ouest; ce qui a permis en partie d’anticiper pour pouvoir préserver des biens et vies humaines », a-t-il précisé, avant de désigner le « dérèglement climatique » comme cause de cette situation.

Lire Aussi  Recette d'enfance : Le riz au lait crémeux du restaurant parisien Jujube

Le patron de la SODEXAM a par ailleurs souligné qu’une telle pluviométrie n’avait pas été enregistrée lors des dernières années. « Par le passé, nous avions des saisons des pluies plus ou moins régulières avec un étalement de la pluviométrie sur une période de 3-4 mois. Nous avons enregistré 300 mm de pluie sur les dernières 72 heures; ce qui est un fait exceptionnel », a-t-il affirmé avant d’inviter les populations à suivre les recommandations du gouvernement afin d’éviter les drames.

Advertisement

Á La Une