Connect with us

Divertissement

Togo : Vers une meilleure préservation des biens culturels 

Published

on

Le Centre d’Etudes Linguistique et Historiques par Tradition Orale (CELHTO) forme les chercheurs et les professionnels de culture sur les techniques de collecte et de documentation des sources orales.

Dans son intervention à l’ouverture de cet atelier le ministre de la culture et du tourisme Dr Kossi Gbenyo LAMADOKOU s’est réjoui de l’organisation de cet atelier.

Selon le ministre, parler de collecte et de documentation, c’est évoquer implicitement la question de l’inventaire qui, aujourd’hui, reste une problématique indispensable à toute politique de restitution de biens culturels.

Un bien culturel est un bien qu’un pays considère comme ayant une grande valeur artistique, historique ou archéologique et qui appartient à son patrimoine culturel. En raison de leur valeur, il est très important de protéger les biens culturels des trafics illicites.

Dans les grandes lignes de son intervention, le ministre en charge de la culture a exhorté les participants à porter un intérêt particulier aux techniques de collectes et de documentations des sources orales à cette ère nouvelle de croissance, de complexification et de diversification des méthodes de recherches scientifiques.

Lire Aussi  Hervé Renard : “Je vous souhaite le meilleur” ; le sélectionneur choisit son équipe africaine pour le mondial

Pour finir, il a souligné l’adéquation de l’atelier avec la politique culturelle du Togo qui a été adoptée le 30 mars 2011 et dont l’objectif général est d’asseoir les bases du développement culturel et artistique de notre pays afin de l’orienter de manière à maximiser durablement son impact sur une vaste gamme d’objets de développement et plus loin promouvoir la coopération culturelle et les échanges entre les Etats.

L’article Togo : Vers une meilleure préservation des biens culturels  est apparu en premier sur RDJ.

Advertisement

Á La Une