Connect with us

Divertissement

Yopougon: La Ministre Remarck échange avec artistes et producteurs

Published

on

La ministre ivoirienne en charge de la Culture, Mme Françoise Remarck, entend créer des chaînes de valeurs économiques rentables pour les artistes et producteurs, en Côte d’Ivoire, une volonté exprimée, mercredi à Yopougon face aux acteurs du secteur.

Françoise Remarck veut créer des chaînes de valeurs économiques rentables avec le Burida

La ministre de la culture et la francophonie Françoise Remarck a présidé, le mercredi 22 juin 2022, à la maire de Yopougon à Abidjan l’atelier de renforcement des capacités sur les fondamentaux de la gestion collective des droits d’auteurs et droits voisins.

En effet, le Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA) a instruit les artistes et les producteurs de la commune.

Le directeur du BURIDA, Karim Ouattara a expliqué à l’ouverture des travaux, que cette formation vise permettre à leurs sociétaires de connaître réellement les métiers du BURIDA, ses attributions, son fonctionnement, mais au-delà de connaître eux-mêmes ce que c’est que le métier d’artiste, les droits liés à l’exercice de ce métier et les opportunités qui leur sont offertes.

Lire Aussi  Bastos : il se fait tatouer avec sa nouvelle chérie Belle, son ex Victoria la tacle

“Aujourd’hui, nous sommes à Yopougon, car elle est la plus grande commune et le vivier des artistes. Il était éminemment important pour nous d’être à l’écoute de l’évolution technologique, afin de leur donner des outils pour mieux commercialiser leurs produits et tirer profit du digital”, a fait savoir M. Ouattara.

Le représentant du maire, Touré Moyabi, a indiqué que la gestion du droit d’auteur et l’exploitation des œuvres artistiques et littéraires, la perception et la répartition des redevances n’est pas une œuvre aisée avec le développement des nouvelles technologies. Il a, par ailleurs, salué ces activités du BURIDA qui rehaussent l’image de la commune de Yopougon qui abrite cette session de formation.

Selon la ministre de la culture et de la francophonie, Françoise Remarck, la culture joue un rôle transversal et qu’ils ont le devoir de démontrer qu’elle a du poids et peut créer des chaînes de valeurs économiques rentables pour eux et pour le pays.

Lire Aussi  "Ce n’est pas une vaguelette, elle va être plus forte", l’alerte lancé par le Pr Renaud Piarroux est inquiétante !

Mme Remarck a encouragé les artistes à se former aux nouveaux modes de distribution et de commercialisation de leurs œuvres, suivre l’évolution des nouvelles technologies afin de profiter pleinement de ce qu’offre le digital et le streaming. Elle leur a aussi demandé de souscrire ou d’adhérer au régime spécial des travailleurs indépendants mis en place par le gouvernement, à travers l’IPS- CNPS pour assurer une couverture sociale aux travailleurs indépendants.

Les artistes et les producteurs ont été formés sur les fondamentaux du droit d’auteur et de la gestion collective, la politique de perception et de la répartition des droits d’auteur, sur les trois décrets portant rémunération pour copie privée, rémunération par reproduction par reprographie et le droit de suite. Une présentation du plan stratégique de développement ainsi que les acquis du BURIDA leur ont été présentés.

Lire Aussi  Présidentielle en France: l’Afrique, absente du débat de l’entre-deux-tours

Ces séances de renforcement de capacités ont débuté à l’intérieur du pays dans les villes de Bouaflé et Bouaké. A Abidjan, ce sont les artistes des communes d’Abobo, marcory, Treichville, Koumassi, Port-Bouet et Grand-Bassam qui ont été formés.

Le BURIDA est une société de gestion collective qui gère toutes les catégories de droits d’auteur et de droits voisins. Il revendique plus de 6.000 auteurs, producteurs et artistes interprète

Advertisement

Á La Une