Connect with us

People

« Les prochains sont prévenus » : Laurent Ruquier cash sur Catherine Barma, à qui il doit une somme astronomique !

Published

on

La justice a rendu son verdict. Une décision « inattendue » pour Laurent Ruquier, qui doit alors près d’un million d’euros à son ancienne productrice Catherine Barma. Pour la première fois après le procès, l’animateur prend la parole. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il se montre piquant !

En 2020, après près de quinze ans de collaboration, Laurent Ruquier a pris la décision de quitter On n’est pas couché sur France 2. Par la même occasion, il a signé là la fin de sa relation avec son ex-productrice Catherine Barma. Cette dernière l’avait alors attaqué en justice pour « rupture brutale de relation commerciale établie« . Le verdict est tombé : la treizième chambre du tribunal de commerce de Paris a choisi de condamner les sociétés de Laurent Ruquier (Ruq Productions et Little Bros) à verser à Tout sur l’Écran (société de Catherine Barma) 999 715 euros, soit près d’un million d’euros de dommages et intérêts. Auprès de nos confrères du Parisien, il évoque cette décision de justice.

Lire Aussi  Maud (Star Academy) maman et amoureuse d'un charmant brun : sa nouvelle vie 16 ans après

A la question de savoir s’il compte faire appel, l’amoureux d’Hugo Manos indique que « ce n’est pas encore décidé ». « Nous avons un mois pour le faire. En revanche, je n’ai pas fait de procès à Catherine Barma, c’est elle qui m’a attaqué. Je ne voudrais pas qu’on croie que je suis le méchant dans cette histoire, tient-il à préciser. Si elle avait souhaité continuer le samedi soir, elle en avait la possibilité. Et ce point n’a pas été retenu dans le jugement. En tout cas, les prochains animateurs avec qui elle souhaite travailler sont prévenus : faites bien attention à vos contrats.« 

Laurent Ruquier a « assez mal vécu » le verdict

Laurent Ruquier confie par ailleurs avoir « assez mal vécu le verdict inattendu du tribunal dans le procès intenté par Catherine Barma« . Lui qui a récemment annoncé son départ d’On est en direct avait indiqué que les artistes lui manqueraient. Quelques mots sur lesquels ils reviennent, lançant au passage un tacle à son ex-productrice. « C’est une vraie politique de programmation de ma part, que j’ai toujours souhaitée et défendue. Je ne suis pas à la recherche de l’audience à tout prix (…) Cela a parfois été un combat auprès de Catherine Barma (son ex-productrice). À l’époque, elle m’avait même reproché de recevoir Juliette ou Grégory Gadebois parce qu’ils étaient trop gros« , lâche-t-il.

Lire Aussi  "Je suis devenue une ombre" : Camille Lellouche, en larmes, s'exprime sur les violences qu'elle a subie

S’il quitte l’émission qu’il présentait avec Léa Salamé, Laurent Ruquier ne claque pas définitivement la porte de France 2. « En octobre et novembre, je vais tester deux nouveautés en prime time. La première sera une émission de chansons sur l’actualité, où des chanteurs, imitateurs ou humoristes vont interpréter des titres liés à l’actualité, soit avec leur texte original, soit avec des parodies que j’écrirai. La seconde s’intitulera ‘Aujourd’hui comme hier’. Ce sera l’actualité du moment vue par le prisme des images d’hier. Il y aura des invités sur le plateau et un grand débat comme j’avais envie de le faire le samedi soir« , déclare-t-il. Un nouveau départ sur la même chaîne, mais avec une autre production…

Advertisement

Á La Une