Connect with us

Divertissement

RDC : condamné à 20 ans de travaux forcés, Vital Kamerhe acquitté en appel

Published

on

Un véritable coup de tonnerre qui résonne depuis le ciel congolais. L’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, condamné en 2020 à 20 ans de travaux forcés pour détournement de près de 60 millions de dollars dans le cadre du programme d’urgence du chef d’État, a été acquitté en appel.

A en croire RFI qui rapporte l’information, son co-accusé, l’homme d’affaires libanais Sanoh Jammal est également acquitté.

L’affaire était montée en cassation, qui avait renvoyé le dossier, souligne notre source.

La cour d’appel de Kinshasa-Gombe motive son jugement par le manque de preuves.

Au premier comme au second degré, le procureur et les parties civiles avaient étayé les infractions de détournement et de corruption par une série d’actes isolés. Les deux camps se basaient aussi sur l’enrichissement de certains membres de la famille Kamerhe.

Lire Aussi  Microsoft met fin à Internet Explorer 27 ans après son lancement

Les juges d’appel affirment aujourd’hui qu’il n’existe à ce jour aucune preuve matérielle et débarrassent l’ancien bras droit du président de toutes les charges. L’arrêt a été rendu de manière atypique. Après deux reports du prononcé, il n’y a pas eu d’audience officielle. Il a été communiqué aux avocats de Vital Kamerhe. 

Il faut noter que cet acquittement permet à Vital Kamerhe de revenir dans l’arène politique, à l’aube des élections. 

Advertisement

Á La Une