Connect with us

People

Mort de Maurane : la chanteuse victime d’une mauvaise chute ? Les confidences de sa fille Lou

Published

on

La chanteuse Maurane a été retrouvée morte, chez elle à Schaerbeek, le 7 mai 2018. Les circonstances exactes de cette tragédie restent toujours un mystère.

Difficile de digérer cette nouvelle abominable, même 4 ans plus tard. Le 7 mai 2018, Claudine Luypaerts, plus connue sous le nom de Maurane, a été retrouvée sans vie chez elle à Schaerbeek, aux alentours de Bruxelles, à la sortie du bain. A peine âgée de 57 ans, l’artiste belge, qui avait partagé le duo Tu es mon autre avec Lara Fabian en 2001, avait prévu de remonter sur scène, et mise à part quelques soucis de santé, notamment au niveau du dos, rien ne semblait indiquer qu’elle aurait pu rendre son dernier souffle.

C’est un accident. Je n’ai pas envie d’en dire plus

Alors que le Plat Pays pleurait encore sa disparition, diverses versions des faits circulaient en backstage, concernant les circonstances du drame. Les spéculations au lendemain de sa mort évoquaient une éventuelle crise cardiaque, le média belge Sud Info envisageait l’infar­c­tus, d’autres, encore, pensaient à une disparition survenue de manière volontaire. « C’est un accident, expliquait alors sa fille, Lou Villafranca. Je n’ai pas envie d’en dire plus. Elle a fait une chute. Des médias ou des artistes ont évoqué un suicide, ce n’est pas le cas du tout. J’étais triste que l’on envisage ça. Elle remontait sur scène, rechantait… C’était absurde de dire ça.« 

Lire Aussi  Alec Baldwin tue une femme par balle : un autre drame ressurgit du passé

Ils ont constaté qu’elle avait été foudroyée par une crise cardiaque

Maurane était effectivement remontée sur les planches la veille de sa mort, lors de la fête de l’Iris à Bruxelles, pour interpréter La chanson des vieux amants. Elle évoquait une sorte de « renaissance » et travaillait, également, sur un album de reprises de son confrère Jacques Brel – sorti en 2018 à titre posthume. Le vendredi 15 juin de cette même année, le parquet de Bruxelles donnaient les conclusions de son enquête et assurait qu’elle était décédée de cause accidentelle. En l’absence d’infraction, le dossier avait été placé sans suite. « Le labo de la police scien­ti­fique et le méde­cin légiste sont descen­dus sur les lieux, précisait-on. Ils ont constaté qu’elle avait été foudroyée par une crise cardiaque, apprend-on à de bonnes sources…« 

Lire Aussi  Sophie Tapie : Son tendre hommage à son père Bernard après les obsèques

Á La Une