Connect with us

People

Irina Ionesco : Mort de la photographe controversée, l’émouvant message de sa fille Eva

Published

on

Eva Ionesco a toujours entretenu une relation trouble avec sa mère, la photographe Irina Ionesco. Elle s’est pourtant chargée d’annoncer sa mort, le 25 juillet 2022.

La photographe controversée Irina Ionesco est morte le lundi 25 juillet 2022 à l’âge de 91 ans, à l’hôpital Rothschild de Paris. C’est sa fille, la réalisatrice Eva Ionesco, qui l’a annoncé par téléphone aux médias. « J’aimerais qu’on se souvienne que ma mère était aussi une grande photographe, qu’elle a toujours travaillé de manière inventive et artisanale, qu’elle a principalement photographié des modèles féminins, des femmes qu’elle croisait dans la rue et qui n’était pas des modèles, explique-t-elle, comme le rapporte le journal Libération. Souvent, ces femmes ne s’aimaient pas, étaient mal dans leur peau, et elles étaient heureuses d’être regardées et transfigurées par ma mère. »

Lire Aussi  Tariq Ramadan, accusé d'abus sordides et violents : La réaction cinglante de son avocat !

Leur relation n’était pourtant pas au beau fixe. Icone artistique des années 1970, Irina Ionesco est principalement connue pour avoir photographié sa fille de manière très suggestive, parfois nue, au sein d’impressionnants tableaux immortalisés en noir et blanc. En 2012, l’artiste avait été condamnée à verser 10 000 euros de dommages et intérêts pour atteinte au droit à l’image et à la vie privée de sa fille Eva. Celle-ci avait assigné sa mère en justice vis-à-vis des clichés pédopornographiques réalisés quand elle était âgée de 4 à 12 ans.

Irina Ionesco avait vécu une enfance compliquée. Née d’une relation incestueuse en 1930, élevée dans un cirque roumain, elle a été contorsionniste et charmeuse de serpents, avant de se lancer dans la photographie à 34 ans. Le peintre Guillaume Corneille, son partenaire de l’époque, avait provoqué une passion en lui offrant un appareil reflex. L’histoire du duo mère-fille, le grand public la connait notamment grâce à la sortie du film My Little Princess en 2011, dans lesquels Irina Ionesco était incarnée par Isabelle Huppert, et Eva Ionesco par Anamaria Vartolomei. A la tête du projet, Eva Ionesco a sorti une suite en 2019, Une jeunesse dorée, et prévoit de faire de ces récits biographiques et fictifs une trilogie. Il faut croire qu’avec le temps, la cinéaste est parvenue à trouver une certaine paix intérieure. « Irina Ionesco ma mère est morte cette nuit, relevait-elle pudiquement sur les réseaux sociaux. Paix à son âme…« 

Lire Aussi  Taylor Lautner fiancé : l'acteur culte de la saga Twilight va se marier

Á La Une