Connect with us

People

Disparition de Delphine Jubillar : Cet improbable surnom que Cédric a choisi en prison

Published

on

Provocateur un jour, provocateur toujours. Malgré les circonstances – être accusé du meurtre de sa femme -, Cédric Jubillar n’a pas failli à sa réputation lorsqu’il s’est retrouvé derrière les barreaux en détention provisoire. Le peintre-plaquiste s’est ainsi amusé à cacher son identité en prenant le nom d’un héros particulièrement romanesque et vaillant de la littérature et de la télévision…

Le 18 juin 2021, Cédric Jubillar a été arrêté puis incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses près de Toulouse, accusé d’homicide par conjoint. Le mari de Delphine clame son innocence mais la justice estime qu’elle a suffisamment d’éléments à charge pour le maintenir sous les verrous. En prison, Cédric Jubillar a tenté de se forger un personnage et une réputation, dans un milieu où les égos sont nombreux et puissants. C’est ainsi qu’il s’est choisi un surnom bien particulier…

Lire Aussi  Prince Harry bientôt chauve ? Il évoque ouvertement sa calvitie en interview

En arrivant dans le quartier d’isolement du centre pénitentiaire, l’artisan de 34 ans n’a pas souhaité révéler à ses voisins de cellule son identité. L’un d’eux s’est confié à un officier de police judiciaire, Le Breton, dont les propos sont rapportés dans les pages de Libération. On apprend ainsi que Cédric Jubillar s’est présenté comme Jon Snow, pas moins que le grand héros de la saga médiévale et fantastique de George R. R. Martin ! « Mais il s’est fait griller dès le premier tour, on le connaissait de la télé« , précise alors la source, pleine de malice.

Alors quitte à être « grillé » parce qu’il est passé au JT sur le petit écran, autant en jouer. Il semblerait que l’époux de la disparue de Cagnac-les-Mines a pris un malin plaisir à se prendre pour une star, conscient de la médiatisation de l’affaire. Il ira même jusqu’à faire de macabres déclarations et aurait pu faire de fausses confessions à un autre détenu pour brouiller les pistes. En effet, un ex-prisonnier avait récolté des confidences du Tarnais selon lesquelles il aurait indiqué le lieu où se trouve le corps de la mère de ses enfants. Une piste qui a été explorée avec attention mais en vain, laissant croire à un coup de malice de Cédric.

Lire Aussi  Kheira Hamraoui (PSG) violemment agressée, sa coéquipière Aminata Diallo entendue par la police

Quand il doit répondre de toutes ses déclarations sordides et provocatrices, Cédric Jubillar explique devant les juges d’instruction avoir le droit « de raconter des blagues, de dires, des bêtises« . Une attitude qui illustre bien le tempérament immature, pointé par le psychiatre qui l’a analysé.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Á La Une