Connect with us

Divertissement

Banlieuz’art les ambassadeurs du rap guinéen

Published

on

Le groupe Banlieuz’art domine depuis quelques années la scène musicale guinéenne. Malgré les changements d’époque, Marcus et King Salamon continue d’entretenir un lien et une belle complicité avec leur public. Abdoul Aziz Bangoura dit Konko Malela ou encore Marcus et Souleymane SOW dit King Salamon, ont prévu de sortir leur quatrième album avant la fin de l’année après le succès des trois autres. Cette annonce a été faite lors de la célébration de leurs 15 ans de carrière en mai dernier.

Qui est Banlieuz’art, l’un des précurseurs du rap en Guinée ?

Tout commence en 2004, quand Konko Malela et King Salomon démontrent avec leur musique, et avec le nom de leur projet Banlieuz’art, que les banlieues ne veulent pas seulement dire banditisme, mais c’est un lieu qui regorge beaucoup de talent dans le domaine des arts. En 2009, Meurs Libre Prod’ prépare une compilation hip hop avec comme titre « Urban Afreeka », et le groupe Banlieuz’art est invité a participer au projet. C’est par la qualité de leur chanson que le duo se fait remarquer. Urban Afreeka a été voté comme la meilleure compilation à la cérémonie de la Cassette d’Or en 2009 en Guinée. Par la même occasion, le prix pour le meilleur nouveau talent a été décerné à Banlieuz’art.

Lire Aussi  Ghana: Un policier surpris en train de fumer du cannabis dans un fumoir (Vidéo) 

En 2010, le duo sort son premier album « Koun Faya Koun ». L’album renforce la renommée des Banlieuz’art en Guinée, mais également dans les pays voisins. Non seulement, ils font des concerts au Sénégal, mais avec l’autre groupe de rap guinéen Degg J Force 3, ils font une tournée en Europe et au Canada en 2012. L’année suivante, ils reviennent en France pour des spectacles. Entre temps, leur deuxième album sort en fin 2012, avec le titre « Koun Faya Koun le voyage », avec des nouvelles compositions. L’album est bien accueilli et reçoit des nominations aux Guinée Music Awards, à la Cassette d’Or et au Djembé d’Or. Les paroles portent sur des différents thèmes comme l’amour pour la femme africaine, l’unité africaine, la corruption et la xénophobie. Musicalement, la voix soul et de Marcus sont épaulé par les rythmes soutenus de dance hall et de reggae. Banlieuz’art chantent en français, anglais, peul, susu and wolof. En 2018, le groupe sort son troisième album intitulé ‘’Koun Faya KounKalanke’’.

Lire Aussi  Top 7 des emplois que les robots pourraient remplacer au cours de la prochaine décennie

Leur succès n’a pas été sans incident, en effet, un concert de Banlieuz’art et des Instinct Killers à l’occasion de la fin du Ramadan 2014, sur la plage de Rogbane à Conakry tourne au vinaigre quand – vers la fin du concert – une foule cherchaient à quitter les lieux pendant que d’autres tentaient à de rentrer. Dans la mêlée, 33 personnes, surtout des jeunes trouvent la mort.

Depuis des années, Banlieuz’art a souvent collaboré avec des nombreux artistes, comme par exemple Degg J Force 3, Filentre, et Instinct Killers et des artistes de la sous-région tel que la chanteuse sénégalaise Viviane Chidid, et l’artiste ivoirien Serge Reynaud. En octobre 2015, Banlieuz’art est parmi les finalistes pour le Prix Découverte, organisé chaque année par Radio France International (RFI).

A lire aussi : Black M célèbre la Guinée et Mory Kanté dans son dernier clip « On va yeke »

Lire Aussi  Sarah Fraisou : émue aux larmes face à un homme en détresse, elle s’exprime
Advertisement

Á La Une