Connect with us

Divertissement

Ce pays interdit désormais le retrait du préservatif pendant l’acte sexµel

Published

on

Le retrait du préservatif pendant l’acte ou simplement son absence sans le consentement de l’autre – le « stealthing », furtif en anglais – est désormais considéré comme un crime sexuel au Canada.

La Cour suprême a tranché vendredi 29 juillet, à 5 voix contre 4. « Il s’agit d’une évolution importante pour les femmes et les autres personnes qui ont des relations sexuelles avec des hommes », a déclaré Isabel Grant, professeure de droit à l’Université de Colombie-Britannique, spécialisée dans les violences et les agressions sexuelles.

Pour le Washington Post, elle a ajouté : « Cette décision a une portée internationale. (…) Il y a maintenant une déclaration claire dans la loi canadienne que le stealthing constitue une agression sexuelle. » 

D’autant plus que le problème était en pleine expansion. Selon certaines études, un nombre important de femmes et d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes déclarent l’avoir vécu. La résistance à l’utilisation du préservatif s’est même généralisée au cours de la dernière décennie.

Lire Aussi  Barça : le club catalan veut sacrifier Memphis Depay pour signer ce joueur

Le « stealthing » est suffisamment répandu pour que certaines universités canadiennes l’intègrent dans leurs politiques de prévention. Aujourd’hui, la pratique est intégrée à la liste des crimes sexuels par la plus haute instance juridique du pays.

Avec Huffingtonpost

L’article Ce pays interdit désormais le retrait du préservatif pendant l’acte sexµel est apparu en premier sur RDJ.

Advertisement

Á La Une